106-46-7

Paradichlorobenzène

Paradichlorobenzène
structure et représentations du paradichlorobenzène
structure et représentations du paradichlorobenzène
Général
Nom IUPAC 1,4-Dichlorobenzene
No CAS 106-46-7
No EINECS 203-400-5
Apparence cristaux incolores à blancs, d'odeur caractéristique.[1]
Propriétés chimiques
Formule brute C6H4Cl2  [Isomères]
Masse molaire 147,002 gmol-1
C 49,02 %, H 2,74 %, Cl 48,23 %,
Propriétés physiques
T° fusion 53 °C[1]
T° ébullition 174 °C[1]
Solubilité dans l'eau : à 25 °C: 80 mg/l[1]
Masse volumique 1.2 g/cm³[1]
T° d’auto-inflammation 413 °C
Point d’éclair 66 °C (c.f.)[1]
Limites d’explosivité dans l’air en volume % dans l'air : 6.2-16[1]
Pression de vapeur saturante à 20 °C : 170 Pa[1]
Précautions
Directive 67/548/EEC
Nocif
Xn
Dangereux pour l`environnement
N
Phrases R : 36, 40, 50/53,
Phrases S : 2, 36/37, 46, 60, 61, [2]
Transport
-
   3077   
NFPA 704

Symbole NFPA 704

SIMDUT[4]
B3 : Liquide combustibleD2A : Matière très toxique ayant d'autres effets toxiques
B3, D2A,
SGH[5]
SGH08 : Sensibilisant, mutagène, cancérogène, reprotoxiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
Attention
H319, H351, H410,
Classification du CIRC
Groupe 2B : Peut-être cancérogène pour l'homme[3]
Inhalation peu toxique
Peau irritant
Yeux irritant
Ingestion dangereux
Écotoxicologie
LogP 3.37[1]
DJA 0,11 mg/kg p.c./jour[6]
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

Le paradichlorobenzène (PDCB) est une substance chimique cristallisée, dérivé dichloré du benzène (C6H4Cl2). Il est utilisé couramment comme insecticide, (notamment anti-mite), et désodorisant, sous forme de boules, qui porte le nom de « boules à mite », ou de bloc.

Quasiment insoluble dans l'eau, le PDCB se dissout dans l'acétone, l'éther diéthylique, le benzène, le chloroforme et le sulfure de carbone.

Le fait d'être exposé de façon répétée ou prolongée à son odeur peut provoquer des irritations de la gorge, voire des intoxications. Les effets cancérigènes de cette substance ont été prouvés chez l'animal.

Des actions sont en cours pour substituer le PDCB dans ses deux principales utilisations grand public, antimite et désodorisant.[7]

Isomères

Il existe deux autres isomères du dichlorobenzène:

  • le 1-2, dichlorobenzène ou orthodichlorobenzène
  • le 1-3, dichlorobenzène ou métadichlorobenzène

qui ne sont utilisées que comme réactifs intermédiaires.

Références

  1. a , b , c , d , e , f , g , h  et i 1, 4 - DICHLOROBENZENE, fiche de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée le 9 mai 2009
  2. « 1,4-dichlorobenzène » sur ESIS, consulté le 22 février 2009
  3. IARC Working Group on the Evaluation of Carcinogenic Risks to Humans, « Evaluations Globales de la Cancérogénicité pour l'Homme, Groupe 2B : Peut-être cancérogènes pour l'homme » sur http://monographs.iarc.fr, 16 janvier 2009, CIRC. Consulté le 22 août 2009
  4. « Dichloro-1,4 benzène » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme canadien responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 25 avril 2009
  5. Numéro index 602-035-00-2 dans le tableau 3.1 de l'annexe VI du règlement CE N° 1272/2008 (16 décembre 2008)
  6. Concentrations/doses journalières admissibles et concentrations/doses tumorigènes des substances d'intérêt prioritaire calculées en fonction de critères sanitaires, publié par Santé Canada
  7. La stratégie de réduction de risque consommateur pour le paradichlorobenzène de l'AFSSET.
  • Portail de la chimie Portail de la chimie
Ce document provient de « Paradichlorobenz%C3%A8ne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 106-46-7 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”