Eglise fortifiee

Église fortifiée

Une église fortifiée est un «  édifice cultuel pourvu d'organes de défense active caractéristiques… généralement parfaitement identifiables par référence à la typologie des appareils militaires ».[1]

Pendant la période du Moyen Âge, les églises ont vu leur architecture adaptée aux désordres sociaux et politiques de l'époque. Les églises des territoires limitrophes ont été fortifiées de sorte que la population locale puisse s'y protéger lors des invasions et des guerres.

Sommaire

Historique

Les premières églises fortifiées datent du IXe siècle quand en 869 Charles le Chauve ordonne la construction d'un castellum à Saint-Denis et qu'en 883 l'abbaye Saint-Vaast d'Arras débute ses travaux de fortification[2].

Du Xe siècle il nous est parvenu la mention en 919 de la construction de l'enceinte de Châteauneuf-les-Tours, en 920 du castellum de Saint-Martial-de-Limoges avec ses deux tours, en 923 des fortifications de Saint-Gery à Cambrai, Saint-Arnould à Reims, et en 933 de la fortification de l'église Saint-Hilaire le Grand de Poitiers. En 988 l'évêque Fortier fait enclore le monastère de Saint-Front, il en est de même pour l'abbaye de Saint-Victor dans le midi et pour l'abbaye Saint-Père de Chartres. Elle est munie d'un clocher porche défensif comme Saint-Germain-des-Prés et beaucoup d'autres églises[2].

Des églises fortifiées ont été bâties (certaines non fortifiées furent alors aménagées) en France, et dans les pays germanophones. On trouve généralement deux types de fortification : complète ou uniquement sur une partie transformée en donjon, le chœur ou le portail (surmonté d'une « salle refuge »).

Caractéristiques et points communs

À chaque passage de troupes, la population se réfugiait dans un fort, une ville fortifiée, une église. En fait, les paroisses éloignées des quelques routes carrossables se trouvaient pratiquement hors d'atteinte des armées en campagne car les chemins de campagne étaient impraticables pour l'artillerie lourde. Par contre, elles étaient continuellement en butte aux entreprises de pillages .

Si de nombreux exemples existent dans le sud-ouest (régions Midi-Pyrénées et Poitou-Charentes), c'est sans doute en Picardie, et plus précisément en Thiérache, que le terme « église fortifiée » prend toute sa spécificité. On notera qu'à la même époque, dans la même région-frontière, mais plus à l'ouest, dans l'Amiénois, les villageois se réfugiaient non en hauteur comme en Thiérache, mais sous terre, dans des souterrains-refuges (appelés localement « muches »), creusés à partir de l'église - comme à Domqueur - ou du moulin - comme à Naours.

Églises fortifiées de Thiérache

Monceau-sur-Oise

En Thiérache, on dénombre environ 65 églises fortifiées[3] dans une zone presque circulaire, pratiquement délimitée au nord par l'Oise et au sud par la Serre, ayant en schématisant Vervins pour centre. Ces édifices sont principalement implantés dans l'Aisne, mais aussi dans les Ardennes.

Article détaillé : Églises fortifiées de Thiérache.

Églises fortifiées de l’est de la France

Ardennes hors de la Thiérache ardennaise

Liste alphabétique non exhaustive d’églises fortifiées des Ardennes hors de la Thiérache ardennaise

Saint-Juvin

Églises fortifiées de la Meuse

Église Saint-Quentin à Scy-Chazelles
  • église de la Nativité de la Sainte-Vierge de Belrain datée du XVIe ‑ XVIIe siècle
  • église de Saint-Pierrevillers construite au XIIe siècle
  • église de Woel construite au XIIe siècle

Églises fortifiées de la Moselle

Églises fortifiées de l’ouest de la France

En Bretagne

En région Centre

Églises fortifiées d'Indre-et-Loire

En région Pays de la Loire

Perche sarthois

Saintonge

En Saintonge, c’est durant la guerre de Cent Ans qu’ont été construites ou fortifiées de nombreuses églises romanes, à l'époque où le fleuve Charente servait de frontière[4].

Liste alphabétique non exhaustive d’églises fortifiées en Saintonge

Églises fortifiées de la Charente

Abbaye de Bassac

Églises fortifiées de la Charente-Maritime

Façade de l'église d'Écoyeux
L’église d'Authon

Églises fortifiées des Deux-Sèvres

  • Prieuré Saint-Pierre d’Usseau.

Églises fortifiées du sud de la France

Liste alphabétique non exhaustive d’églises fortifiées en Occitanie

En région Aquitaine

Églises fortifiées de la Dordogne

Dominant le bourg,
l'église de Beaumont-du-Périgord
L'église Saint-Pierre-ès-Liens
de Chantérac
Le prieuré de Merlande
à La Chapelle-Gonaguet
Le chemin de ronde
de l'église de Saint-Astier
Le prieuré de Saint-Avit-Sénieur

En Dordogne, on dénombre 46 églises fortifiées dont plus de la moitié dans le quart nord-est du département [5].

Églises fortifiées des Landes

En région Limousin

Églises fortifiées de la Corrèze

Églises fortifiées de la Haute-Vienne

En région Midi-Pyrénées

Sainte-Radegonde

Églises fortifiées du Lot

En région Languedoc-Roussillon

Églises fortifiées de l'Aude

Églises fortifiées du Gard

Églises fortifiées de l'Hérault

Églises fortifiées de la Lozère

Églises fortifiées des Pyrénées-Orientales

En région Rhône-Alpes

Églises fortifiées de l'Ardèche

En région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Églises fortifiées des Alpes-de-Haute-Provence

  • Église paroissiale d’Annot

Églises fortifiées des Bouches-du-Rhône

Églises fortifiées du Vaucluse

Églises fortifiées des pays germanophones

Églises fortifiées d'Allemagne

en Bavière

Églises fortifiées d'Autriche

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

  • Terascia, site spécialisé sur la Thiérache (plus de 200 photos sans compter les cartes postales anciennes)
  • dans les Landes

Commons-logo.svg

Notes, sources et références

  1. page 38 : Philippe Pagnotta, Les Églises fortifiées de la Meuse, éd. Citedis, 2000, 142 p. - (ISBN 2-911920-36-8)
  2. a  et b Histoire de la France urbaine, la ville médiévale, Duby,Seuil,ISBN 2-02-005666-6
  3. p. 8 : « Les églises fortifiées de la Thiérache » - Guide de découvertes / Sites de Mémoire, balades et circuits - Coll. Guide « Pays côté Histoire », éd. Chamina, 2006, format 14 x 21 cm, 48 pages, (prix de vente 2007 : 6 euros) - ISBN : 2-84466-110-6
  4. L’Architecture gothique en Saintonge et en Aunis, Yves Blomme, éditions Bordessoules, ISBN 2-903504-33-4
  5. pages 4 et 5, Thierry Hourlier, Les églises fortifiées de Dordogne, éd. patrimoines & médias, 1997
  6. églises fortifiées de Dordogne

Bibliographie

  • Gérard Artaud, La Thiérache et ses églises fortifiées, 2003. - 47 p. dont 14 de planches couleurs - 30 cm.
  • Denis Cailleaux, Les églises fortifiées, in « L'archéologue », n° 42, 1999, p. 18-21
  • Alain Connangle, Églises fortifiées du Périgord, in « Le Festin », n° 44 [1]
  • René Crozet, Les églises fortifiées du Poitou, de l'Angoumois, de l'Aunis et de la Saintonge, Bulletin de la Société des Antiquaires de l'Ouest, 1951
  • Jules de Lahondès, Les églises fortifiées des pays de Foix et du Couserans, 23 p., in « Bulletin monumental » n° 288, 1883
  • Jean Garel - « Églises fortifiées de la Thiérache » (coll. Itinéraires et découvertes, éd. Elta Paris, 1976), 32 p.
  • Thierry Hourlier - « Les églises fortifiées de Dordogne », éd. patrimoines & médias, 1997, 56 p. - (ISBN 2-910137-20-1)
  • Caroline Maupas, Thierry Hourlier - « Les églises fortifiées du littoral breton », éd. de la Plomée, 1998, 142 p. - (ISBN 2-912113-09-1)
  • R. Métivier, Les Bastides et églises fortifiées du Gers, Caen, 1903
  • Jean-Paul Meuret - « Les églises fortifiées de la Thiérache »
  • Jean-Paul Meuret - « Redécouverte et sauvegarde du patrimoine communautaire des pays picards : Les églises fortifiées de la Thiérache » in Picardie Information n° 32, novembre 1978, p. 55 à 66 (éd. Chambre régionale de commerce et d’industrie de Picardie)
  • Philippe Pagnotta - « Les églises fortifiées de la Meuse », éd. Citedis, 2000, 142 p. - (ISBN 2-911920-36-8)
  • Philippe Pécout - « Les églises fortifiées du Midi de la France », coll. "Mémoire en Images", éd. Alan Sutton, 2006, 96 p. - (ISBN 2-84910-451-5)
  • Robert Poujol - « Les églises fortifiées de la Thiérache » « Monographies des villes et villages de France », édit. 1993, 20 X 30, br., 140 pp. ISBN 2-7428-0054-9
  • Robert Poujol - « Les églises fortifiées de la Thiérache » (coll. Inédits du Patrimoine, éd. La Découvrance Eds, mars 2004, (ISBN 284265269X). Édition fautive.
  • R. Roger, « Quelques églises fortifiées de l’Ariège », BSA T. 8


  • Portail de l’architecture chrétienne Portail de l’architecture chrétienne
Ce document provient de « %C3%89glise fortifi%C3%A9e ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Eglise fortifiee de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Église fortifiée — Une église fortifiée est un «  édifice cultuel pourvu d organes de défense active caractéristiques… généralement parfaitement identifiables par référence à la typologie des appareils militaires »[1]. Pendant la période du Moyen Âge, les …   Wikipédia en Français

  • Église fortifiée de Sainte-Radegonde — Présentation Culte Catholique romaine Type Église fortifiée …   Wikipédia en Français

  • Eglise fortifiee de Domfessel — Église fortifiée de Domfessel L église fortifiée se situe dans la commune française de Domfessel, dans le département du Bas Rhin. Histoire En 1309, une bulle pontificale autorise Henri de Nassau Sarrewerden à construire une église à Domfessel. L …   Wikipédia en Français

  • Église fortifiée de domfessel — L église fortifiée se situe dans la commune française de Domfessel, dans le département du Bas Rhin. Histoire En 1309, une bulle pontificale autorise Henri de Nassau Sarrewerden à construire une église à Domfessel. L église est achevée en 1340.… …   Wikipédia en Français

  • Eglise fortifiee de Sainte-Radegonde — Église fortifiée de Sainte Radegonde Située au centre du village de Sainte Radegonde dans l Aveyron, l église fortifiée est une surprenante église gothique du XIII …   Wikipédia en Français

  • Église fortifiée de Sainte-Radegone — Église fortifiée de Sainte Radegonde Située au centre du village de Sainte Radegonde dans l Aveyron, l église fortifiée est une surprenante église gothique du XIII …   Wikipédia en Français

  • Église fortifiée de sainte-radegonde — Située au centre du village de Sainte Radegonde dans l Aveyron, l église fortifiée est une surprenante église gothique du XIII …   Wikipédia en Français

  • Église fortifiée de Domfessel — L église fortifiée se situe dans la commune française de Domfessel, dans le département du Bas Rhin. Histoire En 1309, une bulle pontificale autorise Henri de Nassau Sarrewerden à construire une église à Domfessel. L église est achevée en 1340.… …   Wikipédia en Français

  • Église Saint-Abogast de Muttenz — Présentation Nom local Wehrkirche St. Arbogast Culte Protestant …   Wikipédia en Français

  • Église de Saint-Bonnet-du-Gard — Le chevet fortifié Présentation Culte Catholique romain Type Église fortifiée Début de la construction …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”