Eduard Streltsov
Eduard Streltsov
RR5110-0102R.png
Biographie
Nom Eduard Anatolievitch Streltsov
Nationalité Drapeau : URSS Union soviétique
Naissance 21 juillet 1937
à Perovo, URSS Drapeau : URSS
Décès 22 juillet 1990 (à 53 ans)
à Moscou, URSS
Taille 1,82 m
Période pro. 19531970
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1950-1953 Drapeau : URSS Fraser
Parcours professionnel *
Saisons Club M. (B.)
1953-1958 Drapeau : URSS Torpedo Moscou 89 (48)
1965-1970 Drapeau : URSS Torpedo Moscou 133 (51)
Total 222 (99)
Sélections en équipe nationale **
Années Équipe M. (B.)
1955-1958 Drapeau : URSS Union soviétique 21 (18)
1966-1968 Drapeau : URSS Union soviétique 17 (7)
Total 38 (25)
* Compétitions officielles nationales et internationales.
** Matchs officiels.

Eduard Anatolievitch Streltsov (russe : Эдуард Анатольевич Стрельцов) était un footballeur russe, né le 21 juillet 1937 à Perovo (quartier de Moscou), décédé le 22 juillet 1990 à Moscou.

Biographie

Streltsov est considéré, avec Lev Yachine, comme le plus grand joueur soviétique de tous les temps. Il aurait pu prétendre au titre de meilleur joueur du monde, si sa carrière n'avait été interrompue durant sept ans, et ce, suite à une accusation de viol, laquelle, en fait, fut une espèce de complot ourdi par le KGB, en 1958.

Eduard Streltsov représente un cas unique dans le football mondial, au regard de ses aléas de carrière : en effet, après quatre ans et demi de camp disciplinaire (sur une condamnation définitive à douze, en juillet 1958, alors que le juge en avait demandé dix huit), Streltsov fut libéré en février 1963, rejoua pour son ancien club Torpedo Moscou, en 1964 (équipe réserve), et 1965 (équipe première), avant de rejoindre, en octobre 1966, la sélection nationale. En 1965, lors de son retour, il conduisit son équipe au titre de champion d'URSS (cette même année, il fut classé meilleur joueur soviétique à égalité avec V. Voronine, son partenaire de club). En 1967 et 1968, il fut sacré meilleur joueur d'URSS (il l'avait déjà été en 1957), meilleur buteur en 1968 (21 buts), vainqueur de la Coupe d'URSS la même année. Il mit fin à sa carrière en 1970, à la suite d'une blessure (rupture du tendon d'Achille).En 1974, il devint entraîneur des jeunes du Torpedo. De même, il continua la pratique du football avec la sélection des anciens internationaux soviétiques.

Eduard Streltsov débuta sa carrière au Torpedo Moscou, en 1953 (junior), et intégra l'équipe fanion en 1954. En juin 1955 (lors de cette même année, il fut le plus jeune meilleur buteur du championnat - 15 buts), alors qu'il n'avait pas encore 18 ans, il débuta en sélection nationale contre la Suède à Stockholm. Lors de cette rencontre, remportée par les Soviétiques 6 à 0, il marqua 3 buts et fut à l'origine des trois autres. Sa prestation fut telle, que les entraîneurs suédois dirent : « Nous sommes prêts à attendre 500 ans avant d'avoir un joueur pareil dans notre équipe ». Dès lors, sa réputation ne cessa de croître à travers toute l'Europe. En 1956, il fut champion Olympique au tournoi de Melbourne (sans pour autant disputer la finale, quoiqu'ayant qualifié son équipe pour celle-ci). En 1958, à la veille du championnat du Monde en Suède, Streltsov totalisait 18 buts pour 21 sélections nationales officielles (en incluant les rencontres olympiques et amicales, le total était de 32 buts pour 29 matchs). On pourrait porter le total à 23, si deux buts - valables - marqués contre la Hongrie (1955) et l'Allemagne (1956) avaient été validés. De ce point de vue, on peut parler de record mondial pour l'époque (plus d'un but par match). C'est à l'aune des années 1955-1958 que l'on peut le mieux situer le talent précoce (un cas unique pour les spécialistes russes) d'Eduard Streltsov. Que dire d'un joueur qui, en 19 rencontres (en 98 jours, du 21 juillet au 26 octobre 1957) avait marqué 31 buts ? Au plan physique (1,82 m, 85 kg) aussi bien que technique, Streltsov constituait une exception : stature de « demi-dieu » (selon le qualificatif de Gabriel Hannot), technique individuelle et vision du jeu exceptionnelles, rapidité, couverture de balle parfaite, puissance de tir des deux pieds énorme, jeu de tête de tout premier ordre grâce à une détente fabuleuse. Parlant de Streltsov en 1958, un journaliste français disait : « Il est tellement complet, que cela en devient anormal ». Surnommé le « Pelé russe » par ses compatriotes, Streltsov s'était également forgé une réputation dans l'art de la passe au talon dont il était devenu le meilleur spécialiste européen. En 1957, il fut classé septième au Ballon d'or de France Football. Il est à parier que ce trophée aurait pu lui échoir sans son interruption de carrière. Lev Yachine a dit de lui qu'il était aussi fort que Pelé ; ce même Pelé affirmant : « mon plus grand rival : Streltsov, et je pense que le Russe était peut-être meilleur que moi ». Anatoly Karpov, champion du monde d'échecs, affirmait qu'il aurait été le meilleur joueur mondial sans son incarcération et ses sept années d'interruption. Streltsov porta 38 fois le maillot de la sélection nationale et marqua 25 buts, de juin 1955 à avril 1968. Si sa carrière avait pu se poursuivre normalement, il aurait certainement battu le record des sélections et des buts (probablement plus de 120 sélections et presque autant de buts). À l'heure actuelle, un comité de réhabilitation a été créé pour demander la réouverture des pièces de son procès (le complot du KGB semble avéré). En 1997, le club de Torpedo (pour lequel il marqua plus de 100 buts) a décidé de donner le nom de Streltsov au stade maison. Décédé à l'âge de 53 ans d'un cancer de la gorge (peut-être contracté à Tchernobyl, en 1986, après un match de charité au profit des victimes), Eduard Streltsov aura marqué l'histoire du football russe, tout autant qu'il aurait dû, à l'instar de Pelé, marquer celle du football mondial.

Notes et Références



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Eduard Streltsov de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Eduard Streltsov — Saltar a navegación, búsqueda Eduard Streltsov Foto del jugador Nombre Eduard Anatólievich Streltsov Apodo el Pele Ruso …   Wikipedia Español

  • Eduard Streltsov — Football manager infobox playername = Eduard Streltsov fullname = nickname = dateofbirth = birth date|1937|7|21|mf=y cityofbirth = Perovo, Moscow Region dateofdeath = death date and age|1990|7|20|1937|7|21 countryofbirth = USSR height =… …   Wikipedia

  • Eduard Streltsov Stadium — Eduard Streltsov Stadium, former Torpedo Stadium, is a multi use stadium in Moscow, Russia. It is currently used mostly for football matches and is the home ground of FC Moskva. The stadium was built in 1959. It had very modest facilities at the… …   Wikipedia

  • Estadio Eduard Streltsov — Стадион имени Эдуарда Стрельцова Localización Moscú, Rusia …   Wikipedia Español

  • Eduard Malofeev — Pas d image ? Cliquez ici. Situation actuelle Club actuel Joueur retraité …   Wikipédia en Français

  • Eduard Strelzow — Denkmal für Strelzow am Eingang des nach ihm benannten Stadions. Eduard Anatoljewitsch Strelzow (russisch Эдуард Анатольевич Стрельцов; * 21. Juli 1937 in Perowo bei Moskau; † 22. Juli 1990 in Moskau) war ein bekannter sowjetischer Fußballspieler …   Deutsch Wikipedia

  • FC Torpedo Moscú — Torpedo Nombre completo Futbolʹnyĭ Klub Torpedo Moskva Apodo(s) Blanquinegros Fundación 1930 Estadio Estadio Eduard Streltsov …   Wikipedia Español

  • Futbolista del año en la Unión Soviética — Este artículo o sección necesita referencias que aparezcan en una publicación acreditada, como revistas especializadas, monografías, prensa diaria o páginas de Internet fidedignas. Puedes añadirlas así o avisar …   Wikipedia Español

  • 2009 UEFA European Under-21 Football Championship qualification Group 4 — The teams competing in Group 4 of the 2009 UEFA European Under 21 Championships qualifying competition are Georgia, Kazakhstan, Poland, Russia and Spain.tandingsKey:Pts Points, Pld Matches played, W Won, D Drawn, L Lost, GF Goals for, GA Goals… …   Wikipedia

  • FK Torpedo Moscou — Infobox club sportif Torpedo Moscou Généralités Nom c …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”