Aelia Capitoliana

Ælia Capitolina

Ruines du cardo d'Ælia Capitolina dans la vieille ville de Jérusalem
Le plan de Jérusalem selon la carte de Madaba (fin du VIe siècle). Voir La carte de Madaba, sur interbible.org

Ælia Capitolina (en latin : Colonia Ælia Capitolina) est le nom donné à Jérusalem par l'empereur Hadrien (Ælius Adrianus), après qu'il l'a en partie rebâtie en 131 et fait occuper par une colonie romaine.

Origine du nom

« Aelia » vient du nom du gentilé romain de Hadrien, Aelius, alors que « Capitolina » indique que la nouvelle cité est dédiée au Capitole de Jupiter, pour lequel les Romains construisirent un temple sur le site du Temple de Jérusalem.

Histoire

L'établissement de cette cité résulte de l'échec de la révolte de Bar Kokhba entre 132 et 135 en Judée. Les Juifs sont interdits de droit de cité dans la ville, et ce jusqu'au IVe siècle. La ville, ne disposant pas de mur, est protégée par la (ou la ) légion romaine qui devait s'assurer que les Juifs ne pénètrent pas dans la ville.

Son plan est typique d'une ville romaine, fait d'un quadrillage de cardos et de decumanus, dont la principale voie, le Cardo Maximus, flanquée de colonnes et d'échoppes, se termine vers l'emplacement actuel de la rue David.

Le nom latin « Aelia » est la racine étymologique du mot arabe « Iliya (إلياء) », qui est un des premiers noms arabes de la ville de Jérusalem.

Jérusalem retrouve son nom d'origine sous l'empereur Constantin.

  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
Ce document provient de « %C3%86lia Capitolina ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aelia Capitoliana de Wikipédia en français (auteurs)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”