Adénosine tri-phosphate

Adénosine triphosphate

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ATP.
Adénosine triphosphate
Structure moléculaire de l'Adénosine triphosphate
Structure moléculaire de l'Adénosine triphosphate
Général
No CAS 56-65-5
No EINECS 200-283-2
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C10H16N5O13P3  [Isomères]
Masse molaire 507,181 gmol-1
C 23,68 %, H 3,18 %, N 13,81 %, O 41,01 %, P 18,32 %,
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

L’adénosine triphosphate (ATP) est une molécule utilisée chez tous les organismes vivants pour fournir de l'énergie aux réactions chimiques. C'est également le précurseur d'un certain nombre de cofacteurs enzymatiques essentiels comme de NAD+ ou le coenzyme A. L'ATP est aussi l'un des quatre monomères utilisés dans la synthèse des ARN cellulaires.

Enfin, c'est un coenzyme de transfert de groupements phosphate qui est associé de manière non covalente aux enzymes de la classe des kinases (c'est un cosubstrat).

Sommaire

Structure

L'adénosine triphosphate est un nucléotide triphosphate. Il est constitué :

Rôle

Source d'énergie

Du fait de la présence de liaisons riches en énergie (celles liant les groupements phosphate sont des liaisons anhydride phosphorique), cette molécule est utilisée chez les êtres vivants pour fournir de l'énergie aux réactions chimiques qui en consomment. L'ATP est la réserve d'énergie de la cellule.

En effet, la réaction d'hydrolyse de l'adénosine triphosphate en adénosine diphosphate (figure 3) et phosphate est une réaction exergonique : la variation d'enthalpie libre standard est égale à −30,5 kJ/mol : \mathrm{ATP} + \mathrm{H_{2}O} \longrightarrow \mathrm{ADP} + \mathrm{P_{i}}

Au contraire, la réaction de synthèse de l'adénosine triphosphate à partir d'adénosine diphosphate et de phosphate est une réaction endergonique : la variation d'enthalpie libre standard est égale à +30,5 kJ/mol : \mathrm{ADP} + \mathrm{P_{i}} \longrightarrow \mathrm{ATP} + \mathrm{H_{2}O}

La réaction d'hydrolyse de l'ATP en adénosine monophosphate (et pyrophosphate) est une réaction exergonique : la variation d'enthalpie libre standard est égale à −42 kJ/mol : \mathrm{ATP} + \mathrm{H_{2}O} \longrightarrow \mathrm{AMP} + \mathrm{P_{i}} \sim \mathrm{P_{i}}

L'énergie est donc stockée dans les liaisons entre les groupements phosphate.

Il existe cependant un palier d'enthalpie à franchir avant de libérer cette énergie (Etat de transition). Ceci explique que l'hydrolyse des liaisons pyrophosphate ne se produise pas en permanence. Les enzymes sont capables d'abaisser ce seuil, afin d'utiliser l'énergie libérée.

Si l'énergie est ainsi stockée dans les liaisons anhydrides, on peut se demander quel est l'intérêt pour les êtres vivants de synthétiser la molécule entière, et non uniquement des pyrophosphate libres. La réponse est probablement dans la capacité des enzymes à reconnaitre l'ATP, plus aisé à hydrolyser spécifiquement que des pyrophosphate libres, très semblables à tous les groupements phosphate présents dans les biomolécules.

L'ADP peut être phosphorylé par la chaîne respiratoire des mitochondries et des procaryotes ou par les chloroplastes végétaux pour redonner de l'ATP. Le coenzyme ATP/ADP est un donneur d'énergie universel, et c'est la principale source d'énergie directement utilisable par la cellule. Chez l'humain, l'ATP constitue la seule énergie utilisable par le muscle.

Messager cellulaire

Molécule d'adénosine triphosphate

L'adénosine monophosphate cyclique (ou AMPc) sous l'action d'une hormone est l'un des moyens de communiquer des messages à l'intérieur de la cellule par les récepteurs membranaires.

Stockage de l'ATP

Les stocks d'ATP de l'organisme ne dépassent pas quelques secondes de consommation. En principe, l'ATP est produite en permanence, et tout processus qui bloque sa production (ce qui est le cas de certains gaz de combat conçus à cet effet, ou de poisons, comme le cyanure, qui bloque la chaîne respiratoire, ou l'arsenic qui remplace le phosphore et rend inutilisables les molécules phosporées) provoque en conséquence une mort rapide de l'organisme contaminé.

C'est alors qu'interviennent les molécules de créatine : elles lient un phosphate par une liaison riche en énergie tout comme l'ATP. L'ADP peut donc ainsi redevenir de l'ATP par couplage avec l'hydrolyse de la créatine-phosphate. La créatine recycle donc en quelque sorte le phosphate libéré par hydrolyse de la molécule d'ATP originale. Elle permet de conserver une énergie aussi facilement mobilisable que l'ATP, sans pour autant épuiser les stocks des réserves d'ATP.

L'ATP ne peut être stockée à l'état brut excepté au sein des vésicules synaptiques, seuls des intermédiaires de la chaîne de production de l'ATP peuvent être stockés. Exemple du glycogène qui pourra se transformer en glucose et alimenter la glycolyse si l'organisme a besoin de plus d'ATP. L'équivalent végétal du glycogène est l'amidon. L'énergie peut aussi être stockée sous forme de graisses, par néo-synthèse d'acides gras.

Voir aussi

Liens externes

  • Portail de la biologie cellulaire et moléculaire Portail de la biologie cellulaire et moléculaire
  • Portail de la biochimie Portail de la biochimie
  • Portail du sport Portail du sport

Ce document provient de « Ad%C3%A9nosine triphosphate ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Adénosine tri-phosphate de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Adenosine triphosphate — For the Japanese rock band, see Adenosine Tri Phosphate (band). Adenosine triphosphate …   Wikipedia

  • adenosine triphosphate — adenosine tri·phos·phate trī fäs .fāt n ATP * * * see ATP * * * (ATP) a nucleotide, the 5′ triphosphate of adenosine, involved in energy metabolism and required for RNA synthesis; it occurs in all cells and is used to store energy in the… …   Medical dictionary

  • adenosine triphosphatase — An enzyme that catalyzes the release of the terminal phosphate group of adenosine 5′ triphosphate; visualized cytochemically in various cell membranes, mitochondria, and in the A band of striated muscle sarcomeres associated with myosin. * * *… …   Medical dictionary

  • Compostage (biologie) — Compostage de déchets de jardin en récipient aéré. Poubelle à compost …   Wikipédia en Français

  • Compost — Compostage Compostage de déchets de jardin en récipient aéré …   Wikipédia en Français

  • Compostable — Compostage Compostage de déchets de jardin en récipient aéré …   Wikipédia en Français

  • Composté — Compostage Compostage de déchets de jardin en récipient aéré …   Wikipédia en Français

  • MEMBRANES CELLULAIRES — Les membranes cellulaires (ou biomembranes) doivent être clairement distinguées des parois, capsules ou autres enveloppes pouvant entourer les cellules vivantes. Les biomembranes font intégralement partie de la matière cellulaire (ou protoplasme) …   Encyclopédie Universelle

  • Energy systems — There are three sources of Adenosine triphosphate (ATP), the body s main energy source on the cellular level.ATP PC System (Phosphogen System) This system is used only for very short durations of up to 10 seconds. The ATP PC system neither uses… …   Wikipedia

  • 2 iodothyronine deiodinase — 2 iodothyronine déiodinase La 2 iodothyronine déiodinase est l enzyme catalysant la conversion de la thyroxine (T4 : l hormone thyroïdienne inactive) en 3,5,3 tri iodothyronine (T3 = hormone active), ses effets et son fonctionnement sont… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”