Adèle Kamm
Adèle Kamm
Naissance 1er octobre 1885
Lausanne
Décès 14 mars 1911 (à 25 ans)
Leysin
Nationalité Drapeau de Suisse Suisse
Pays de résidence Suisse

Adèle Kamm, née le 1er octobre 1885 à Lausanne en Suisse et morte le 14 mars 1911 à Leysin en Suisse, est la fondatrice d'une association de malades et un écrivain.

Sommaire

Biographie

À 20 ans, après avoir achevé ses études en Angleterre, elle tombe malade, d'abord une pleurésie, puis en 1908 une tuberculose, qui est diagnostiquée comme incurable.

De confession protestante, hospitalisée au sanatorium de Leysin, Adèle Kamm fonde, avec une autre malade, Louise Devenoge, une petite association de malades dont l'objectif est d'amener les malades à échanger entre eux leurs réflexions.

En effet, comme le souligne Henry Bordeaux : « Ces jeunes filles ont remarqué que l'on ne sait pas bien parler aux malades. Ils éprouvent sans cesse la sensation déprimante d'être rejetés hors de l'existence commune, diminués, un peu méprisés. On les plaint trop, on ne les comprend jamais tout à fait »[1].

Les deux jeunes femmes font circuler entre les malades (les coccinelles) un petit cahier sur lequel chacun peut écrire son ressenti sur sa maladie et les épreuves qu'il traverse. Pour Adèle Kamm, il ne s'agit pas, dans ce cahier, de faire œuvre d'apostolat, mais de seulement témoigner et de faire témoigner, d'écrire quelque chose de sincère, sans tristesse, « la joie est un devoir[2] ».

Paul Seippel, son biographe, souligne le fait qu'Adèle Kamm avait confiance dans la bonté de ceux qui l'entouraient et elle-même affirmait que ce qui lui procurait le plus de bonheur était la confiance qui pouvait exister entre les êtres humains.

Cette petite association devient une union suisse de malades, l'association Union des Coccinelles, qui visite les malades[3],[4], œuvre dirigée par Geneviève Boegner à partir de 1913 et qui sera à l'origine de la création de l'Union catholique des Malades par Louis Peyrot[5].

À la demande du pasteur Hoffet, elle écrit une brochure : Joyeux dans l'affliction « Fröhlich in Trübsal[6] »[7], Adèle Kamm entretient également une correspondance avec des prisonniers[8].

Grâce au succès de Joyeux dans l'affliction, qui lui procure les premiers fonds, Adèle Kamm crée, à Genève, une galerie de cure d'air pour les incurables[9], l'établissement ouvre en juin 1910 au Pré Jérôme[10]. C'est à cette époque qu'elle écrit à son pasteur : « La création de la cure d'air de Genève m'occupe tellement que je n'ai vraiment pas le temps de mourir en ce moment[11]. ».

La réputation d'Adèle Kamm s'élargit peu à peu au-delà de Leysin et de la Suisse, vers 1910 elle reçoit la visite de Lady d'Aberdeen (en), vice-reine d'Irlande, présidente du Conseil international des femmes, fondé en 1888 aux États-Unis, qui avait entrepris dans son pays la lutte contre la tuberculose[12].

Pendant les premières années de la guerre, en 1914 et 1915, le pasteur Charles-Édouard Babut[13] cite Adèle Kamm dans ses sermons[14].

Une sainte protestante

En 1912 le célèbre écrivain suisse Paul Seippel, l'ami de Romain Rolland, retrace la biographie d'Adèle Kamm, celle qu'il appelle « une sainte protestante »[15],[16],[17],[11]. Ce livre est l'un des plus forts tirages de la littérature romande de l'époque, largement réédité il a été traduit en au moins sept langues[18], dont l'allemand, l'anglais (traduction Olive Wyon), l'espéranto (traduction René de Saussure), le finnois, l'italien, le suédois[19]...

« Voici, arrivé à l'instant, le livre ému, et tout simple, que M. Paul Seippel consacre à la mémoire d'une jeune fille, d'une jeune Lausannoise, Adèle Kamm. C'est une vie de sainte. M. Seippel s'est contenté de recueillir pieusement, en une coupe sans parure, le parfum exquis, salubre, et si purement exaltant, d'une âme virginale[20]. »

— Edmond Gilliard, Bibliothèque universelle et Revue suisse (1912)

Publications

  • Joyeux dans l'affliction, imprimerie Reggiani & Renaud, lieu de publication non connu, 1910, 42 p.[21]

Traductions de Joyeux dans l'affliction :

  • (nl)Blijmoedig in het lijden, Amsterdam 1912[22]
  • (sv)Glada i bedrövelsen, Lindblad, 1915[23]
  • (fi)Iloisia murheessa, Gummerus, 1920[24]
  • (eo)Eĉ en doloro ni estu ĝojaj! Paris: Librairie de l'Esperanto, 1920, 39 pagxoj, par Maria Milsom (eo) (E. Ramo)[25]
  • (de)Fröhlich in Trübsal, 1927, Strasbourg, impr. Ch. Hiller, Buchhandlung der Evang. Gesellschaft[6]

Annexes

Bibliographie

Notes et références

  1. (fr)Henry Bordeaux, Voici l'heure des âmes, Flammarion, 1931 (p. 74)
  2. (fr)Paul Seippel, Adèle Kamm, éditions Payot, Lausanne, 1912 (p. 115)
  3. (fr)Journal de la jeune fille. Organe des Unions chrétiennes de jeunes filles - novembre 1924 sur gallica.bnf.fr
  4. (fr)Études, avril - juin 1928 (p. 663) sur gallica.bnf.fr
  5. (fr)Études, avril - juin 1928 (p. 669 et suivantes) sur gallica.bnf.fr
  6. a et b (fr)(notice BNF no FRBNF32298239c)
  7. (fr)Études, avril - juin 1928 (p. 665-666) sur gallica.bnf.fr
  8. (en)A Huguenot saint of the twentieth century; the life of Adele Kamm (1914) (p. 137 et suivantes) sur www.archive.org
  9. (fr)Études, avril - juin 1928 (p. 666) sur gallica.bnf.fr
  10. (en)A Huguenot saint of the twentieth century; the life of Adele Kamm (1914) (p. 132) sur www.archive.org
  11. a et b in Revue médicale de la Suisse romande, Volume 77, H. Georg, 1957 (p. 805)
  12. (en)A Huguenot saint of the twentieth century; the life of Adele Kamm (1914) (p. 135-136) sur www.archive.org
  13. Charles Babut (1835-1916), pasteur et théologien de l'Église Réformée
  14. (fr)Sermons prêchés pendant la guerre par C.E. Babut (1917) sur www.scribd.com
  15. (fr)Paul Seippel, Adèle Kamm, éditions Payot, Lausanne, 1912 (p. 2)
  16. (fr)Les avant-gardes réactionnaires: la naissance de la nouvelle droite en Suisse, 1890-1914 par Hans Ulrich Jost, Monique Pavillon - Editions d'En bas, 1992 (p. 114) sur books.google.fr
  17. (fr)La Semaine littéraire, Volume 34 (1926) (p. 135)
  18. (en)Most widely held works by Paul Seippel sur www.worldcat.org
  19. (fr)Affichage de toutes les éditions de Adele Kamm sur www.worldcat.org
  20. (fr)Bibliothèque universelle et Revue suisse (1912) sur gallica.bnf.fr
  21. Fiche « Joyeux dans l'affliction » (1910), Google Livres. — Réédité en français, en 1914 : 48 p., cf. fiche « Joyeux dans l'affliction » (1914).
  22. (en)Blijmoedig in het lijden sur www.worldcat.org
  23. (sv)Glada i bedrövelsen / översatt från orig:s fjärde uppl. av A-i-e sur libris.kb.se
  24. (fr)Iloisia murheessa sur books.google.fr
  25. (en)Eĉ en doloro ni estu ĝojaj! sur www.worldcat.org

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Adèle Kamm de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • CAT:ADM — Catégorie:Admissibilité à vérifier Raccourci [+] CAT:ADM Article principal : Wikipédia:Critères d admissibilité des articles …   Wikipédia en Français

  • CAT:WIKIF — Catégorie:Article à wikifier Catégorie alimentée par {{à wikifier}} Raccourci [+] CAT:WIKIF Cette catégorie recense les articles qui ont besoin d une wikification. Notez que les articles exigeant un tr …   Wikipédia en Français

  • Chateau de Lausanne — Lausanne  Cet article concerne la ville de Lausanne. Pour le bateau à vapeur du même nom, voir Lausanne (bateau à vapeur).  Pour l’article homophone, voir Lozanne …   Wikipédia en Français

  • Château De Lausanne — Lausanne  Cet article concerne la ville de Lausanne. Pour le bateau à vapeur du même nom, voir Lausanne (bateau à vapeur).  Pour l’article homophone, voir Lozanne …   Wikipédia en Français

  • Château de Lausanne — Lausanne  Cet article concerne la ville de Lausanne. Pour le bateau à vapeur du même nom, voir Lausanne (bateau à vapeur).  Pour l’article homophone, voir Lozanne …   Wikipédia en Français

  • Château de lausanne — Lausanne  Cet article concerne la ville de Lausanne. Pour le bateau à vapeur du même nom, voir Lausanne (bateau à vapeur).  Pour l’article homophone, voir Lozanne …   Wikipédia en Français

  • Henry Bordeaux — Pour les articles homonymes, voir Bordeaux (homonymie). Henry Bordeaux …   Wikipédia en Français

  • Lausannois — Lausanne  Cet article concerne la ville de Lausanne. Pour le bateau à vapeur du même nom, voir Lausanne (bateau à vapeur).  Pour l’article homophone, voir Lozanne …   Wikipédia en Français

  • Emily Anne Eliza Shirreff — Infobox Person name = Emily Shirreff image size = caption = birth date = 1814 birth place = death date = 1897 death place = London education = Paris occupation = educationist spouse = None parents = Rear Admiral William Henry Shirreff (1785–1847) …   Wikipedia

  • List of Ace titles in F series — Ace Books published its F series of books, priced at 40 cents, from 1960 to 1967. The following list may not be complete; some numbers are not listed, and it is not known if a book corresponds to them. The missing numbers are 136, 228 and 338.*F… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”