Adèle Garnier

Adèle Garnier (15 août 1838 - 17 juin 1924, Tyburn près de Londres) est une religieuse française (en religion Mère Marie de Saint-Pierre), fondatrice en 1898 de la congrégation des Bénédictines du Sacré-Cœur de Montmartre et de la « Tyburn Association of Adoration » [1] née en 1964 de la branche anglaise.

Sommaire

Jeunesse

Adèle Garnier nait le 15 août 1838, en Bourgogne[2]. Institutrice au château de l'Aulne-Montgenard à Martigné-sur-Mayenne[3], Adèle Garnier lit un article parlant de projet de construction de la future Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre. Elle entend alors de la part de Dieu : « C'est là que Je te veux ! ». Adèle Garnier avait eu des visions intérieures du Christ à partir de 1862. En 1869, elle « voit » le Christ dans une grande hostie : le Christ lui demande de prier, expier, souffrir pour la France. En 1873, elle « voit » une église byzantine blanche, avec des domes; la basilique du Sacré-Cœur n'est alors qu'un projet. En 1874, Adèle Garnier a la révélation de l'adoration perpétuelle à Montmartre. Elle en parle à Mgr Joseph Hippolyte Guibert, Archevêque de Paris. En 1885, cette adoration 24 h / 24 est établie dans la basilique[4].

Fondation de la congrégation

En juin 1897, Adèle Garnier s'installe avec trois compagnes rue du Mont-Cenis, près de la basilique en construction[5].

Le 4 mars 1898[6], la mission reçue s'accomplit : la communauté religieuse, née pour la Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre, est fondée par Adèle Garnier, le père dominicain Francis Balme et le père Jean Baptiste Lemius. L'acte de fondation est reçu par le cardinal François-Marie-Benjamin Richard, Archevêque de Paris.

Le 9 juin 1899, Adèle et les premières sœurs font leur profession de foi religieuse dans la crypte de la basilique, à l'autel de Saint-Pierre[2].

Premières années et départ à Londres

La première communauté s'installe cité du Sacré-Cœur. Adèle Garnier prend en religion le nom de Mère Marie de Saint-Pierre. La congrégation est érigée canoniquement par l'Église. Le nombre de religieuses augmentant, elles s'installent rue du Chevalier-de-la-Barre, grâce à une aide financière des Pères Chartreux[5].

Les lois de 1901 en France contre les congrégations religieuses contraignent les bénédictines à quitter Montmartre. La congrégation se réfugie en Angleterre. En quittant Montmartre, Adèle Garnier déclare : « Nous reviendrons au grand jour comme des filles grandies qui ont place au foyer »[6].

La congrégation s'installe au centre de Londres, à Tyburn où Adèle Garnier meurt en 1924. C'est là qu'elle est inhumée.

Bibliographie

  • Raoul Plus, Adèle Garnier, Mère Marie de Saint-Pierre, fondatrice des religieuses adoratrices du Sacré-Coeur de Montmartre, O. S. B, éditions Spes, 1934, 221 p. 
  • Raoul Plus, Sacré-coeur de Montmartre. De 1870 à nos jours, éditions de l'Atelier, 4 décembre 1992, 1280 p. (ISBN 978-2708229785) 
  • Jacques Benoist, Le Sacré-Coeur de Montmartre: Un voeu national, Aavp - Action Artistique, 26 mai 1997, 261 p. (ISBN 978-2905118790) 
  • (en) Dom Bede Camm, A Sacrifice of Praise: Marie Adele Garnier and the Founding of Tyburn Convent, St Michael's Abbey Press, 1er octobre 2006, 160 p. (ISBN 978-0907077459) 

Articles connexes

Liens externes

Références

  1. (en) Tyburn News & Events sur www.tyburnconvent.org.uk. Consulté le 1er septembre 2009
  2. a et b (en)Mother Mary of St. Peter, Adorer of the Sacred Heart sur vultus.stblogs.org, 17 juin 2007. Consulté le 22 juillet 2009
  3. Note : ce château appartint à la famille de Crozé de Clesmes, aujourd'hui établie à Molières (Mayenne)
  4. Alain Denizot, Le Sacré-Cœur et la Grande guerre, p. 54 mémoire, 1998, [lire en ligne]
  5. a et b La dévotion au Sacré-Cœur sur spiritualite-chretienne.com. Consulté le 22 juillet 2009
  6. a et b Père Jacques Benoist, Mgr Charles et les congrégations féminines au Sacré-Cœur et sur la butte Montmartre (1959 - 1993), p. 3, 1999, [lire en ligne]

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Adèle Garnier de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Opera Garnier — Opéra Garnier Pour les articles homonymes, voir Opéra de Paris. 48°52′19″N 2°19′55″E / …   Wikipédia en Français

  • Opéra Garnier — Pour les articles homonymes, voir Opéra de Paris. Opéra Garnier Opéra national de Paris …   Wikipédia en Français

  • Palais Garnier — Opéra Garnier Pour les articles homonymes, voir Opéra de Paris. 48°52′19″N 2°19′55″E / …   Wikipédia en Français

  • B.s.c.m — Bénédictines du Sacré Cœur de Montmartre Pour les articles homonymes, voir Montmartre (homonymie). La congrégation des bénédictines du Sacré Cœur de Montmartre, abrégée BSCM, est la congrégation de bénédictines du Sacré Cœur de Montmartre, fondée …   Wikipédia en Français

  • BSCM — Bénédictines du Sacré Cœur de Montmartre Pour les articles homonymes, voir Montmartre (homonymie). La congrégation des bénédictines du Sacré Cœur de Montmartre, abrégée BSCM, est la congrégation de bénédictines du Sacré Cœur de Montmartre, fondée …   Wikipédia en Français

  • Benedictines du Sacre-Coeur de Montmartre — Bénédictines du Sacré Cœur de Montmartre Pour les articles homonymes, voir Montmartre (homonymie). La congrégation des bénédictines du Sacré Cœur de Montmartre, abrégée BSCM, est la congrégation de bénédictines du Sacré Cœur de Montmartre, fondée …   Wikipédia en Français

  • Benedictines du Sacre-Cœur de Montmartre — Bénédictines du Sacré Cœur de Montmartre Pour les articles homonymes, voir Montmartre (homonymie). La congrégation des bénédictines du Sacré Cœur de Montmartre, abrégée BSCM, est la congrégation de bénédictines du Sacré Cœur de Montmartre, fondée …   Wikipédia en Français

  • Bénédictines Du Sacré-Cœur De Montmartre — Pour les articles homonymes, voir Montmartre (homonymie). La congrégation des bénédictines du Sacré Cœur de Montmartre, abrégée BSCM, est la congrégation de bénédictines du Sacré Cœur de Montmartre, fondée par Adèle Garnier en 1898 à Montmartre.… …   Wikipédia en Français

  • Bénédictines de Montmartre — Bénédictines du Sacré Cœur de Montmartre Pour les articles homonymes, voir Montmartre (homonymie). La congrégation des bénédictines du Sacré Cœur de Montmartre, abrégée BSCM, est la congrégation de bénédictines du Sacré Cœur de Montmartre, fondée …   Wikipédia en Français

  • Bénédictines du Sacré-Coeur de Montmartre — Bénédictines du Sacré Cœur de Montmartre Pour les articles homonymes, voir Montmartre (homonymie). La congrégation des bénédictines du Sacré Cœur de Montmartre, abrégée BSCM, est la congrégation de bénédictines du Sacré Cœur de Montmartre, fondée …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”