Adrien Victor Feucheres

Adrien Victor Feuchères

Le général-baron Adrien Victor de Feuchères est un militaire et homme politique français né à Paris le 20 novembre 1785 et mort dans la même ville le 22 novembre 1857. Il fut lieutenant-colonel de Napoléon, officier de la Garde Royale, maréchal de camp, chef de bataillon, aide de camp du Duc de Bourbon, Louis VI Henri de Bourbon-Condé (Prince de Condé à partir de 1818), Général, baron de Feuchères, député orléaniste du Gard, personnalité nîmoise.

Biographie

Adrien Victor de Feuchères entra à 19 ans à l'école militaire de Fontainebleau et en sortit comme sous-lieutenant au 105e Régiment de Ligne. Il fit les campagnes de 1806 à 1808 en Prusse et en Pologne, fut ensuite envoyé en Espagne et nommé capitaine à l'état-major de l'armée d'Aragon, où il se distingua et fut cité à l'ordre du jour. Fait chevalier de la Légion d'honneur le 18 juillet 1809 à la bataille de Tudela, il fut blessé à l'assaut du col d'Ordal en 1813 et promu chef de bataillon.

Après la Seconde Restauration, il entra avec ce grade au 6e Régiment d'Infanterie de la Garde Royale. Le 6 août 1818, il épousa à Londres une femme de petite vertu originaire de l'île de Wight, Sophie Dawes, qu'il prit pour une fille naturelle du prince de Condé alors qu'elle était en réalité sa maîtresse. Le prince souhaitait l'établir afin qu'elle puisse paraître à la cour et, dans ce but, fit nommer Feuchères son aide de camp (1820) et obtint pour lui un titre de baron (31 août 1819). Il entretint la crédulité de Feuchères et alla même jusqu'à doter la jeune femme.

À la suite de certaines indiscrétions, les soupçons du baron de Feuchères finirent par être éveillés et, en 1822, il finit par découvrir la nature des relations entre son épouse et le prince de Condé. Humilié d'avoir été à peu près le seul à être tenu dans l'ignorance d'un secret de polichinelle qui faisait se gausser tout Paris, il quitta sa femme, non sans restituer sa dot, en imposant en mars 1824 une séparation qui fit scandale et priva la baronne de Feuchères de son statut mondain (la séparation légale ne fut prononcée qu'en 1827).

Celle-ci se vit interdire de paraître à la cour et, par voie de conséquence, cessa également d'être reçue au Palais-Royal chez le duc d'Orléans et un peu partout dans le monde.

Elle réussit néanmoins à réapparaître à la Cour quelques années plus tard, mais repartit à Londres suite au scandale de la mort de Condé.

Le baron de Feuchères qui a défendu son honneur par une séparation retentissante d'avec sa femme, conserve un souverain mépris pour le "grand monde" et la Cour. Il avait même quitté l'armée avant de la réintégrer en 1824.

En 1835 il est général et chef de la subdivision de Nîmes qui regroupe les garnisons du Gard et de l'Ardèche.

Il aime cette ville où il a de nombreux amis. De nobles parisiens viennent le visiter. Il bénéficie d'une brillante réputation. En fait, il a l'estime de tous.

Veuf et héritier de la plus grande partie de la fortune de Sophie Dawes décédée en 1840 (le divorce n'existant plus depuis 1815), Feuchères reste plus que jamais l'homme d'honneur que les nîmois révèrent.

Il refuse de percevoir pour lui-même un sou de cette fortune qu'il considère comme le salaire du vice. Il va la consacrer entièrement aux œuvres de bienfaisance et de charité pour Nîmes et sa région. Les œuvres de l'Évêché, celles du Consistoire Protestant (à Nîmes il vallait mieux avoir des amis dans les deux confessions), l'Hospice, l'Hôpital, sa paroisse (église Sainte-Perpétue devant l'Esplanade), les orphelinats de l'Armée, les victimes des inondations du Gard, les plus démunis ... en sont les principaux bénéficiaires.

On donna tout de suite son nom à la première grande avenue moderne de cette ville : celle qui relie la Gare (toute nouvelle) à l'Esplanade et au Palais de Justice que l'on vient d'édifier, tous proches des Arènes.

Le baron de Feuchères sera élu député orléaniste du Gard.

Statufié de son vivant, ayant donné son nom à une célèbre avenue bourgeoise, moderne rivale de l'aristocratique Quai de la Fontaine, le baron pensait avoir rendu "sa pureté à l'or de la corruption".

Aujourd'hui, le plus grand collège de Nîmes porte également son nom.


  • Portail de la France au XIXe siècle Portail de la France au XIXe siècle
  • Portail de la politique Portail de la politique
Ce document provient de « Adrien Victor Feuch%C3%A8res ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Adrien Victor Feucheres de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Adrien Victor Feuchères — Pour les articles homonymes, voir Feuchères. Tombe au Père Lachaise Le général baron Adrien Victor de Feuchères est un militaire et homme politique français né à Paris le …   Wikipédia en Français

  • Jean Adrien Victor Feuchères — Adrien Victor Feuchères Le général baron Adrien Victor de Feuchères est un militaire et homme politique français né à Paris le 20 novembre 1785 et mort dans la même ville le 22 novembre 1857. Il fut lieutenant colonel de Napoléon, officier de la… …   Wikipédia en Français

  • Feuchères — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronyme Feuchères est un nom de famille notamment porté par : Adrien Victor Feuchères, (1785 1857), Général et baron, militaire et homme politique… …   Wikipédia en Français

  • Feuchères, Sophie Dawes, Baroness de — ▪ English adventuress born 1795, St. Helens, Isle of Wight, Eng. died Dec. 15, 1840, London       English adventuress, mistress of the last survivor of the princes of Condé.       The daughter of a drunken fisherman named Dawes, she grew up in… …   Universalium

  • Baronne de Feuchères — Sophie Dawes Pour les articles homonymes, voir Sophie et Dawes. La baronne de Feuchères, par Alexis de Valbrun Sophie Dawes, baronne de Feuchères est …   Wikipédia en Français

  • Sophie Dawes, Baronne de Feuchères — (c. 1795 1840), was an English born adventuress best known as a mistress of Louis Henry II, Prince of Condé.She was born at St Helens, Isle of Wight, the daughter of an alcoholic fisherman named Richard Daw. She grew up in the workhouse at… …   Wikipedia

  • Nîmes —  Pour l’article homophone, voir Nismes. 43° 50′ 16″ N 4° 21′ 39″ E …   Wikipédia en Français

  • Nemessus — Nîmes  Pour l’article homophone, voir Nismes. Nîmes …   Wikipédia en Français

  • Nime — Nîmes  Pour l’article homophone, voir Nismes. Nîmes …   Wikipédia en Français

  • Nimes — Nîmes  Pour l’article homophone, voir Nismes. Nîmes …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”