Adposition

En linguistique, une adposition est une catégorie grammaticale de mots-outils immédiatement associés à un élément subordonné appelé complément ou régime et qui en indiquent la relation syntaxique et sémantique avec les autres éléments de la phrase. La préposition est donc un type de subordonnant.

On distingue différents types d'adpositions selon la place qu'elles occupent :

  • les prépositions, situées avant leur complément ;
  • les postpositions, situées après leur complément ;
  • les ambipositions, qui peuvent se situer soit avant soit après leur complément ;
  • les circumpositions, composés de deux éléments situés de part et d'autre de leur complément ;
  • les inpositions, intégrées au sein de leur complément ;
  • les interpositions, situées entre deux éléments redoublés.

Dans la majorité des langues prédominent soit les prépositions (ce qui est le cas du français) soit les postpositions. De ce fait, l'emploi de ces termes spécifiques est plus courant en pratique que celui du terme générique « adposition ».

Sommaire

Types d'adposition

La préposition est un mot invariable qui joint un pronom, un nom, un adjectif, un infinitif ou un gérondif à un autre terme.

Postposition

Ambiposition

Dans certaines langues, il existe des adpositions capables de fonctionner aussi bien comme prépositions que comme postpositions, soit que leur place soit réellement indifférente et au choix du locuteur, soit qu'elle soit réglée par des considérations syntaxiques ou sémantiques. On parle parfois d'ambipositions[1] pour décrire cette configuration.

En latin, par exemple, cum est généralement une préposition, mais s'emploie comme postposition après un pronom personnel (auquel elle s'amalgame) : comparer cum fratre meo « avec mon frère » et mecum « avec moi ».

En français, une ambiposition telle qu'après dénote des sens différents selon sa position :

  • employée comme préposition, elle indique soit une date postérieure à un référent, soit une durée envisagée prospectivement : après deux heures
  • employée comme postposition, elle indique une durée envisagée rétrospectivement : deux heures après.

Circumposition

Inposition

Interposition

Ludo Melis a proposé[2] le terme d'interposition pour décrire l'adposition apparaissant dans des expressions à redoublement, telles que mot à mot, coup sur coup, page après page etc.

Typologie des langues par type préférentiel d'adposition

Répartition géographique des langues selon leur type préférentiel d'adposition.

Morphologie des adpositions

Adpositions simples

Locutions adpositionnelles

Formation de nouvelles adpositions

Variabilité morphologique des adpositions

Comme l'adverbe, la conjonction et l'interjection, les différents types d'adposition sont le plus souvent des mots morphologiquement invariables. Toutefois, cette invariabilité doit être nuancée dans le cas d'emploi comme adpositions de mots au départ variables : par exemple, en français courant, la préposition excepté, formée sur un participe passé, s'accorde avec son régime.

Dans certaines langues, les adpositions possèdent une flexion selon la personne (grammaire). C'est notamment le cas des prépositions des langues celtiques insulaires où l'on parle alors de « préposition conjuguée ».

Éléments syntaxiques mis en relation par l'adposition

Élément syntaxique subordonné

Une adposition introduit le plus typiquement un groupe nominal appelé régime ou plus rarement complément de l'adposition. Toutefois, il arrive que le régime soit d'une autre nature grammaticale  :

adverbe : Elle repartira dès demain.
infinitif : Il faut se coucher pour se reposer.
proposition subordonnée : Sa mère lui prépare un trousseau pour quand elle se mariera.

L'élément subordonné introduit par une adposition, pris dans son ensemble (c'est-à-dire l'adposition accompagnée de son régime), est fréquemment qualifié de syntagme adpositionnel (ou plus couramment, selon les cas : prépositionnel, postpositionnel, etc.). Longtemps, le statut exact de ce type de constituant a été débattu (par les linguistes générativistes en particulier). Pour les uns (Charles J. Fillmore par exemple), une adposition ne saurait être le noyau d'un syntagme, pour d'autres (tels que Ray Jackendoff), elle en est bien l'élément-tête.

Fonctions grammaticales du syntagme adpositionnel

Les syntagmes adpositionnels peuvent occuper des fonctions syntaxiques très diverses :

  • complément du nom : La maison de David, l'homme avec un chapeau, le livre sur la table.
  • complément de l'adjectif : Jean est content de son travail. Pierre est avide de gloire.
  • complément de l'adverbe : Nous agirons conformément à vos souhaits.
  • apposition : Son père, de santé fragile, n'a pas pu venir.
  • attribut du sujet ou de l'objet : Il est d'un caractère difficile. (attribut du sujet) On le prend pour son frère. (attribut de l'objet)
  • complément d'objet : en grammaire française traditionnelle, on parle alors de complément d'objet indirect (COI) : Jean m'a parlé de toi. Les discussions ont abouti à un compromis. Dans le cas où le verbe admet deux compléments (verbe ditransitif), l'un d'entre eux est en général introduit par une préposition, et l'on parle alors de complément d'objet second (COS) : Pierre a donné une claque à sa fille.
  • complément circonstanciel : Il a une pipe en bois. (CC de matière) Il partira vers midi. (CC de temps)

Certaines adpositions peuvent prendre des emplois spécifiques d'introduction où la sémantique disparaît. Par exemple, en français :

  • la préposition « en » dans le gérondif : Il chante en marchant.
  • les prépositions de et à devant l'infinitif : Il se met à chanter. Il finit de chanter.

Certains linguistes refusent de leur donner alors le statut de préposition : on parlera alors de complémenteur.

Adpositions sans régime

Certaines adpositions sont susceptibles de s'employer seules, sans être accompagnées d'un régime : on dit alors qu'elles sont « orphelines » ou « employées absolument ». Elles deviennent alors adverbes. Exemples d'emploi absolu de prépositions en français : Je suis pour. Je suis contre. Il faut bien faire avec.

Attention, ne pas confondre avec les « particules adverbiales » de l'anglais, qui ne modifient pas un nom mais un verbe, et ne désignent donc plus du tout la même chose sur le plan grammatical. L'emploi du terme « postposition » rappelle alors seulement qu'à ces particules adverbiales correspondent très souvent des prépositions de sens lié. Mais les particules adverbiales seront accentuées, contrairement aux prépositions. On peut toutefois considérer que certains emplois (en nombre très restreint) correspondent à des emplois postpositionnels : "We deliver the world over" (avec un sens proche de "over the world"), "We danced the whole night through" (avec un sens proche de "through the whole night") ou encore "let's get it over with" pour "let's get over with it".

Sémantique de l'adposition

Les adpositions peuvent marquer de nombreuses nuances de sens :

  • le rang (devant, derrière, après...) ;
  • le lieu (dans, en, à, chez, sous...) ;
  • le temps (avant, après, à, depuis, pendant...) ;
  • la cause (pour, vu...) ;
  • la manière (avec, sans, selon, de, à...) ;
  • le but (pour, à, envers...) ;
  • la séparation (sans, sauf...) ;
  • etc.

Cependant, à l'instar des autres mots-outils, leur sémantique n'est pas toujours très nette. La préposition précise la fonction syntaxique et le sens du syntagme qu'elle introduit ; mais plusieurs fonctions différentes peuvent être associées à une même préposition, et à l'inverse, plusieurs prépositions sont parfois associées à une même fonction :

Que signifie par exemple : « Un plat à oreilles », et quel rôle exact joue la préposition « à » dans ce syntagme nominal ? Si nous entendons ce groupe comme dans « un plat à poisson » ou « un plat à asperges » (c'est-à-dire, un plat « pour » servir du poisson, ou « pour » servir des asperges…), il s'agira dans ce cas « d'un plat pour servir des oreilles (des oreilles de porc, par exemple...) ». Si au contraire nous entendons ce syntagme, comme dans « un plat à poignées » ou « un plat à couvercle » (c'est-à-dire, un plat « avec » des poignées, ou « avec » un couvercle…), il s'agira alors « d'un plat avec des poignées plates en forme d'oreilles ». On voit dans un tel exemple que la préposition « à » peut introduire une idée de destination (1re interprétation possible) ou une idée de description (2e interprétation possible).

D'autres fois au contraire, l'adposition précise la fonction et le sens du noyau dont dépend le syntagme :

Parler l'allemand. / Parler de l'allemand.
Le verbe « parler » signifie « pratiquer une langue donnée » lorsqu'il est transitif direct, et « émettre un énoncé oral sur un sujet donné » lorsqu'il est transitif indirect (associé à la préposition « de »).
Les outils sont sur la table. / Je compte sur toi pour les ranger.
La première occurrence de la préposition « sur » affecte une indication de lieu au groupe nominal « la table ». La deuxième occurrence de cette même préposition affecte un sens spécifique au noyau (le verbe « compter »).

Beaucoup de sémanticiens distinguent entre adpositions pleines et adpositions incolores. Les adpositions pleines exprimeraient un rapport circonstanciel tandis que les adpositions incolores joueraient un rôle dans la grammaire (rection, syntaxe). Plus généralement, la classe des adpositions forme une catégorie hétérogène aussi bien d'un point de vue sémantique que syntaxique.

Les prépositions en français

Liste des principales prépositions

à après avant avec chez concernant contre dans de depuis
derrière dès devant durant en entre envers hormis hors jusque
malgré moyennant nonobstant outre sur parmi pendant pour près sans
sauf selon sous suivant par touchant vers via

Moyen mnémotechnique

Adam Surchez part pour Anvers avec deux cents sous. (à, dans, sur, chez, par, pour, en, vers, avec, de, sans, sous)

Fréquences d'utilisation des prépositions en français

La base de donnée Lexique permet d'avoir une idée de la fréquence d'utilisation des prépositions en français littéraire moderne (textes littéraires parus après 1950) et en français courant (sous-titres de films).

Français littéraire Français courant
Préposition Fréq. Cumul Préposition Fréq. Cumul
de 42 % 42 % de 43 % 43 %
à 16 % 58 % à 16 % 59 %
pour 9 % 67 % en 7 % 66 %
en 7 % 74 % dans 7 % 73 %
dans 6 % 80 % pour 5 % 78 %
avec 4 % 85 % sur 4 % 83 %
sur 3 % 88 % avec 3 % 86 %
par 2 % 90 % par 3 % 89 %
sans 1 % 91 % sans 2 % 91 %

Ainsi neuf prépositions seulement représentent à elles seules plus de 90 % des occurrences de prépositions en français.

En outre, plus d'une préposition sur deux est l'une des prépositions principales « de » ou « à ».

La répartition des prépositions en français littéraire est assez semblable à celui du français courant. Toutefois que la préposition « pour », deux fois plus utilisée dans les textes littéraires que dans les dialogues filmés, y est plus utilisée que « en ».

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

  1. bookrags.com
  2. Melis, Ludo. La préposition en français. Gap: Ophrys, 2003.

Bibliographie

  • Collectif, La Préposition, une catégorie accessoire ?, revue Faits de langues n°9, mars 1997 [lire en ligne]
  • Ludo Melis, La préposition en français, Gap, Paris, Ophrys, coll. « L'Essentiel français », DL 2003, 150 p. (ISBN 2-7080-1049-2) [lire en ligne (page consultée le 15 février 2010)] 

Articles connexes

Mots voisins sans lien de sens

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Adposition de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Adposition — Eine Adposition ist in der Grammatik eine Wortart, die nicht flektiert werden kann und die alleine noch keine abgeschlossene Sinneinheit bildet. Zusammen mit einem Nomen, dessen Kasus sie bestimmt, bildet sie eine Adpositionalphrase. Bedeutungen …   Deutsch Wikipedia

  • adposition — noun /ˈædpəˌzɪʃən/ An element that combines syntactically with a phrase and indicates how that phrase should be interpreted in the surrounding context …   Wiktionary

  • Preposition and postposition — Prepositions (or more generally, adpositions, see below) are a grammatically distinct class of words whose most central members characteristically express spatial relations (such as the English words in, under, toward) or serve to mark various… …   Wikipedia

  • Lagewort — Präpositionen (v. lat.: prae = „vor“, „voran“ + ponere = „legen“, „setzen“, „stellen“ ; PPP positum), auch Verhältniswörter, Vorwörter oder Lagewörter genannt, drücken Verhältnisse bzw. Beziehungen zwischen Personen, Gegenständen und/oder… …   Deutsch Wikipedia

  • Präpositional — Präpositionen (v. lat.: prae = „vor“, „voran“ + ponere = „legen“, „setzen“, „stellen“ ; PPP positum), auch Verhältniswörter, Vorwörter oder Lagewörter genannt, drücken Verhältnisse bzw. Beziehungen zwischen Personen, Gegenständen und/oder… …   Deutsch Wikipedia

  • Verhältniswort — Präpositionen (v. lat.: prae = „vor“, „voran“ + ponere = „legen“, „setzen“, „stellen“ ; PPP positum), auch Verhältniswörter, Vorwörter oder Lagewörter genannt, drücken Verhältnisse bzw. Beziehungen zwischen Personen, Gegenständen und/oder… …   Deutsch Wikipedia

  • Adpositional phrase — An adpositional phrase is a linguistics term that includes (a) prepositional phrase(s) (which are usually found in head first languages like English) and (b) postpositional phrases (usually found in head final languages like Dutch). The… …   Wikipedia

  • Präposition — Präpositionen (v. lat.: prae = „vor“, „voran“ + ponere = „legen“, „setzen“, „stellen“ ; PPP positum), auch Fallfügteile, Verhältniswörter, Vorwörter oder Lagewörter genannt, drücken Verhältnisse bzw. Beziehungen zwischen Personen,… …   Deutsch Wikipedia

  • Zirkumposition — Eine Zirkumposition (auch: Circumposition) nennt man auf dem Gebiet der Grammatik eine Adposition, welche aus einem zusammengehörigen Paar aus einer Präposition und einer Postposition bestehen, welche das ihnen zugeordnete Wort umklammern. Diese… …   Deutsch Wikipedia

  • Flagge (Linguistik) — Eine Adposition ist in der Grammatik eine Wortart, die nicht flektiert werden kann und die alleine noch keine abgeschlossene Sinneinheit bildet. Zusammen mit einem Nomen, dessen Kasus sie bestimmt, bildet sie eine Adpositionalphrase. Bedeutungen …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”