Adoucissement

Lénition

La lénition (ou adoucissement[1]) est une modification phonétique qui consiste en un affaiblissement de l'articulation des consonnes, à savoir le passage d'une série dite "forte" (fortis) à une série dite "douce" (lenis). Elle se traduit par une élévation de la consonne affectée sur l'échelle de sonorité. C'est le phénomène inverse du durcissement.

Cet affaiblissement peut se produire :

Diversité du phénomène de lénition: quelques illustrations

La lénition se manifeste de manières variables, suivant la hiérarchie (du degré le plus fort au plus faible): consonne non voisée > voisée; consonne géminée (double) > simple; occlusive > affriquée > constrictive > sonante > semi-voyelle.

Elle intervient dans diverses positions:

(a) entre voyelles (position intervocalique)

C'est le cas le plus fréquent, illustré par les exemples donnés plus haut (autres exemples, cf. l'article Mutation consonantique).

(b) en initiale absolue devant voyelle

Adoucissement des occlusives tendues dans certains parlers bavarois: Pech > Bech « malchance », Tag > Dåg « jour », Knecht > Gnecht « valet ».

Le corse[2] présente un cas intermédiaire entre (a) et (b) et oppose la lénition des consonnes initiales après voyelle atone, au phénomène inverse (durcissement) après voyelles toniques:

  • ['trɛ 'ppani] « trois pains » / [u 'banɛ] « le pain »

(c) devant consonne

Telle est la spirantisation des occlusives sonores dans une série de mots du russe parlé: когда « quand », translit. kogda, transcription: [kʌɣda].

(d) en position finale

Spirantisation de la finale : hébreu מלך melex « roi », comparer avec מלכה malka « reine »

Stade ultime de la lénition: chute de la consonne

En diachronie, la lénition est souvent une étape menant à la disparition pure et simple de la consonne. Ainsi s'explique la finale -ée, des participes passés français:

  • latin portata > ancien français porté(d)e (d présent dans de nombreuses langues romanes modernes) > français moderne portée. [3]

Cf. aussi la réalisation fréquente du mot russe ci-dessus: [kʌda].

Références

  1. Georges Mounin, Dictionnaire de la linguistique, Paris, PUF (coll. Quadrige), 1993, [rééd.]), s. v.
  2. J.-Ph. Dalberra & M.-J Dalberra-Stefanaggi, "Grands corpus dialectaux ou la phonologie indiscrète", revue en ligne Corpus.
  3. P. Fouché, Morphologie historique du français moderne, Paris, Klincksieck (coll. "Tradition de l'humanisme", IV), 1981 (2ème éd.), chap. IV.
Ce document provient de « L%C3%A9nition ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Adoucissement de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • adoucissement — [ adusismɑ̃ ] n. m. • déb. XVe ; de adoucir 1 ♦ Action d adoucir, fait de s adoucir. On s attend à un adoucissement de la température. Spécialt Adoucissement de l eau, élimination des sels (de calcium, fer, etc.) qui la rendent dure.… …   Encyclopédie Universelle

  • adoucissement — Adoucissement. s. m. v. Action par laquelle une chose est adoucie, ou l estat d une chose adoucie. L adoucissement des humeurs. l adoucissement de la bile. l adoucissement de la voix. l adoucissement des traits. Il se prend aussi fig. pour… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • adoucissement — ADOUCISSEMENT. s. m. Action par laquelle une chose est adoucie. L état d une chose adoucie. Il paroît quelque adoucissement dans son état. La censure est tempérée par quelques adoucissemens. Il a rendu son tableau beaucoup plus beau par l… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • ADOUCISSEMENT — s. m. Action par laquelle une chose est adoucie ; État d une chose adoucie. On l emploie surtout au figuré. L adoucissement de l humeur, du caractère. Sa critique est tempérée par quelques adoucissements. Il a rendu son tableau beaucoup plus… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ADOUCISSEMENT — n. m. Action d’adoucir ou Résultat de cette action. On l’emploie surtout au figuré. L’adoucissement de l’humeur, du caractère. Sa critique est tempérée par quelques adoucissements. Il a rendu son tableau beaucoup plus agréable par l’adoucissement …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • adoucissement — (a dou si se man) s. m. 1°   Action d adoucir, état de ce qui est adouci, au propre et au figuré. L adoucissement d une liqueur acide. L adoucissement du temps, qui devient moins froid. L adoucissement de l humeur, de la colère Donner de l… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • adoucissement — См. addolcimento …   Пятиязычный словарь лингвистических терминов

  • adoucissement — nm.. E. : Radoucissement …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Adoucissement de l'eau — L adoucissement de l eau est un procédé de traitement destiné à éliminer la dureté de l eau (due à la présence des sels alcalino terreux : carbonates, sulfates et chlorures de calcium et de magnésium). L eau adoucie n est pas incrustante et… …   Wikipédia en Français

  • adoucir — [ adusir ] v. tr. <conjug. : 2> • XIIe; de 1. a et doux 1 ♦ Rendre plus doux, plus agréable aux sens. « Un épais brouillard adoucissait les tons des verdures » (A. Gide). ⇒ atténuer. « Une voix suraiguë qu elle cherchait vainement à adoucir …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”