Ados

Adolescence

Groupe d'adolescents à Oslo, Norvège.

Sommaire

Définition

L'adolescence est une phase de la vie humaine de transition entre l’enfance et l’âge adulte. L'adolescence démarre vers 13 ans en France. La poussée hormonale de l'adolescence provoque une déstabilisation de l'équilibre de l'enfance qui a des conséquences sur tout le champ de la personnalité. Cette phase est marquée par des changements physiques (puberté puis fin de la croissance), affectifs (modification de la vie relationnelle), intellectuels (compréhension de la vie et de sa vie) et psychiques (recherche identitaire, acquisition progressive de l'autonomie).

Dans l'espèce humaine, l'adolescence correspond à une particularité biologique, phénomène appelé néoténie, prolongation de l'enfance, mais l'adolescent est très différent des enfants de 6-12 ans. Contrairement à la plupart des espèces de mammifères, la croissance de l'être humain n'est pas terminée au moment du démarrage de la fonction de reproduction.

Le cumul de ces deux fonctions entraine une fatigue d'origine biologique, à ne pas confondre avec la paresse. La position mi-assis, mi-allongé, souvent utilisée à cet age, avec un angle dos-cuisse de 127 degrés est optimale et utilisée aussi par les cosmonautes. [1]

Le cerveau de certains adolescents n'est pas complètement structuré, et cela entrainerait une difficulté à s'organiser. Les changements biologiques peuvent modifier les rythmes circadiens et favoriser des heures d'activité entre 22 H et 24 H. [1]

Le mot vient du verbe latin adolescere (avec "escere" marque des verbes inchoatifs) qui signifie grandir vers (ad: vers, olescere: croître, grandir) ou du nom adulescens, le jeune homme[2].

L'adolescence est une période longue dans les sociétés où l'acquisition d'autonomie est tardive : une scolarité longue retardant l'entrée dans la vie active.

Les âges de l’adolescence varient selon la culture :

  • aux États-Unis, elle est considérée comme ayant commencé à l’âge de treize ans, et achevée à 19 ans, comme en Grande-Bretagne. On les appelle les "teenagers", du fait des mots anglais pour chaque année couvrant la fourchette d'âge en question (de "thirteen", treize, à "nineteen", dix-neuf).
  • dans les pays occidentaux, cette phase se traduit souvent par des relations conflictuelles avec les parents, dont l'autorité est rejetée. Elle se traduit également par la fréquentation de groupes de «copains» élaborant une culture commune (musique, loisirs, sport par exemple). C'est une période pendant laquelle l'adolescent fait des expériences parfois extrêmes dans leur développement, cherchant à dépasser les limites connues. Certains s'enflamment pour la spiritualité, l'amour, l'expérience de la sexualité ou une moralité absolue, d'autres s'adonnent à la prise de substances ayant une action psychique (tabac, alcool, voire drogues douces et dures), enfin un petit nombre peut être tenté par des formes de criminalité. Parfois un même adolescent touche à toutes ces formes de découvertes.
  • en Afrique l'adolescence ne donne pas lieu en général à une remise en cause des relations avec les parents.

Le passage à l’âge adulte peut être marqué par une cérémonie formelle dans certaines cultures :

  • La tradition juive considère les membres de la communauté des adultes à 13 ans et cette transition est célébrée dans la cérémonie bar mitzvah,
  • Selon la jurisprudence islamique, les signes de l’âge de puberté, dans le calendrier hégirien, est de 13 ans chez les garçons et de 10 ans chez les filles.
  • Au Japon, il y a un jour de janvier consacré au « passage à l’âge adulte » (ou 成人式) (voir le calendrier japonais).
  • En Afrique et en Amérique latine l'adolescence est souvent l'âge de rites initiatiques qui renforcent l'intégration au monde des adultes.

Les adolescents en France

La représentation que l'on a de l'adolescence

Premier secret confié à Vénus ; Marbre, présenté au Salon de 1839 sculpté par François Jouffroy (1806-1882)

Des auteurs, comme Jean-Daniel Rohart, ont été amenés à travailler cette question dans le cadre de l'éducation nationale.

« ... Lorsque l'on aborde la question de l'enfance et de l'adolescence, la première constatation que l'on peut faire est que, dans la société actuelle, les représentations les plus diverses et contradictoires semblent coexister.

La deuxième constatation a trait au caractère controversé, passionnel et parfois polémique que revêt cette question de la représentation sociale de l'adolescence.

D'emblée, l'on a l'impression que l'on est en présence d'un enjeu d'importance et que le terrain est comme miné par les passions. [3] »

L'auteur invite régulièrement, à la déconstruction, des allants de soi. Pour lui, il se réfère évidemment aussi à d'autres auteurs sur la question, cette déconstruction serait même un enjeux politique central.

« ... ... Pourtant, en tant qu'enseignant, l'on ne saurait se laisser gagner par la confusion qui résulte de cette situation. Il nous faut y voir clair, dans la mesure où notre représentation de l'enfance et de l'adolescence conditionne, souvent à notre insu, nos pratiques pédagogiques. (...) Les relations adultes/jeunes traversent, on le sait, une crise profonde et sont dominées par l'incertitude. Gérard Mendel estime qu'il s'agit d'" un problème social - et donc politique - majeur de notre époque ". Pour Françoise Dolto, la résolution de ce problème constitue " une tâche sociale urgente (...) En tant qu'enseignants-adultes, l'on fait quotidiennement l'expérience de la difficulté -croissante - qu'il y a à établir des rapports vrais et constructifs avec les adolescents, nos élèves. [3] »

La remise en question

L'adolescence est la période où le corps change, où on se pose des questions. On ne sait pas vraiment comment on va être, ce qu'on va devenir. Et les parents qui poussent à être les meilleurs... cela peut être effrayant. Dans la difficulté de séparation d'avec les parents, face à la poussée pubertaire dans le corps et quant à la modification de sa forme, l'adolescent doute de la réalité du monde, des autres et de lui-même (solipsisme). En général, les adolescents se posent des questions durant cette période. Ils se disent qu'être jeunes est la plus belle période, mais aussi la plus moche. Ils ne veulent pas devenir ce que sont leurs parents, et ont souvent une image de la personne adulte, comme l'image de quelqu'un de "raté"(ce n'est pas toujours le cas). Ils ont peur de l'avenir, mais désirent aussi grandir pour ne plus être "contrôlés" par les adultes. Mais aussi, pour certains, plus qu'on ne voudrait le croire, l'adolescence se passe très bien. Mais pour d'autres, ce n'est pas la même histoire, ils supportent difficilement les changements de leur corps, le regard des autres... Il peut y avoir de graves conséquences : drogue, dépression, scarification voir suicide dans certains cas.

Notes et références

  1. a  et b Informations de 20 H, Chaine de télévision TF1, France, 20:00 13 sept 2009.
  2. Notons cependant que le terme latin "adulescens,entis" ne correspond pas tout à fait à la tranche d'âge que nous appelons adolescence puisqu'il désigne des individus de 17 à 30 ans.
  3. a  et b Jean-Daniel Rohart, Action éducative et éthique. Pour un compagnonnage des acteurs de la relation éducative. L’Harmattan, 2001. Page 75.

Bibliographie

  • François de Singly, Les adonaissants, Armand Colin, 2006
  • Michèle Emmanuelli (2005), L'adolescence. Paris, Que sais-je?, PUF.
  • Dupont Sébastien, Lachance Jocelyn (dir.), Errance et solitude chez les jeunes, Paris, Téraèdre, 2007.
  • Michel Fize, "Les adolescents", Le Cavalier bleu, 2è ed. 2009; "L'adolescent est une personne", Le Seuil, 2006 ; Manuel illustré à l'usage des adolescents qui ont des parents difficiles", Éditions du Temps, 2009.

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe

  • Portail de la sociologie Portail de la sociologie
Ce document provient de « Adolescence ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ados de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ados — [ ado ] n. m. • 1697; a. fr. « soutien, appui »; de adosser ♦ Talus de terre rapportée, destiné à protéger les cultures (notamment les primeurs) contre les intempéries. Les ados d un fossé. ⊗ HOM. Ado (adolescent). ● ados nom masculin (de… …   Encyclopédie Universelle

  • Ados — [a do:] der; , <aus gleichbed. fr. ados zu adosser, vgl. ↑adossieren> (veraltet) schräg gegen die Sonne gerichtetes Beet, Frühbeet …   Das große Fremdwörterbuch

  • Ados — Ados, franz., in der Gärtnerei ein schräg anlaufendes, gegen den Wind geschütztes, sonniges Gartenbeet, Frühbeet. – Adossiren, abböschen, Adossement (spr. –mang), die Böschung, Abdachung …   Herders Conversations-Lexikon

  • ados — ADOS. s. m. Terme de Labourage et de Jardinage. Terre qu on élève en talus le long de quelque mur bien exposé, pour y semer quelque chose qu on veut faire venir plutôt qu on ne le pourroit en pleine terre …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • -ados — ⇒ ADO(S), ( ADO, ADOS), suff. Suff. nom. employé dans l argot de Paris pour former, sur le modèle des mots en ado empruntés à l esp., des dér. qui désignent des cigares de mauvaise qualité : cinq centimados (NYROP t. 3 1936, § 369) crapulados «… …   Encyclopédie Universelle

  • ADoS — Anschlussdose (ADo) ist die Bezeichnung für in Deutschland vor der Einführung des TAE Standards benutzten Stecksysteme bei analogen Telefonanschlüssen mit ab Schnittstelle. Anschlussdosen wurden eingesetzt, wenn der Teilnehmer sein Telefon… …   Deutsch Wikipedia

  • ados — nm. => Talus. A1) petit ados, petit billon, petite arête, (partie surélevée qui sépare deux raies de semis) : nyér de la rai <nerf de la raie> nm. (Saxel). A2) ados formé par la charrue, (l ados sépare deux raies) => Billon …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • ados — (a dô) s. m. Terme de jardinage. Terre en pente inclinée vers le midi et favorable aux primeurs. •   Ils sont tout étonnés de lui voir diriger des ados avec plus d intelligence...., J. J. ROUSS. Ém. V. •   Les ados qui sont des talus de terre qu… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ADOS — s. m. T. de Labourage et de Jardinage. Terre qu on élève en talus, ordinairement le long d un mur bien exposé, pour y semer quelque chose qu on veut faire venir plus tôt qu on ne le pourrait en pleine terre …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ADOS — n. m. T. d’Agriculture et d’Horticulture Terre qu’on élève en talus, ordinairement le long d’un mur bien exposé, pour y semer quelque chose qu’on veut faire venir plus tôt qu’on ne le pourrait en pleine terre …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”