Adolphe Blanc

Adolphe Blanc était un violoniste et compositeur français, né à Manosque (Alpes-de-Haute-Provence) le 24 juin 1828 et décédé à Paris le 10 juin 1885.


Blanc, qui a été membre de l'orchestre de la Société des concerts du Conservatoire, « n'a cessé de se livrer activement à la composition de la musique de chambre, ce qui lui a fait décerner en 1862, par l'Académie des beaux-arts, le prix fondé par M. Chartier en faveur des artistes qui se distinguent dans ce genre de composition. Il a été un temps chef d'orchestre au Théâtre-Lyrique, pendant la première administration de M. [Léon] Carvalho [de 1855 à 1860] » [1].

« Presque toutes les œuvres de Blanc sont écrites en style ancien […]. Blanc est l’un des derniers représentants de l’école purement classique. » [2].

Adolphe Blanc est ignoré des principales encyclopédies musicologiques de référence (« MGG » [3], « Grove » [4] et « Eitner » [5].).

L’article Wikipédia en anglais ajoute, sans indiquer aucune source, que Blanc commença à étudier « le violon à l’âge de treize ans au Conservatoire de Paris. Bien qu’il ait étudié [la composition] avec Jacques Fromental Halévy et que son opéra comique Les Deux Billets ait été représenté en 1868, Blanc et sa musique raffinée se rattachent à la tradition romantique viennoise de la Hausmusik qui était secondaire dans la vie musicale parisienne essentiellement centrée sur l’opéra ; Blanc a (donc) été fort négligé ».

Quelques œuvres d'Adolphe Blanc ont été enregistrées à la fin du XXe siècle, parmi lesquelles le septuor op. 40.


Œuvres [6]

  • Œuvres publiées chez l'éditeur Richault
    • Rondinello pour piano, op. 2 ;
    • Thème varié pour piano, op. 4 ;
    • 2 sonates pour piano, op. 6 et 32 ;
    • 6 pensées fugitives pour piano, op. 30;
    • 4 sonates pour piano & violon, op. 31, 32, 34 et 42
    • 4 sonates pour piano & violoncelle, op. 12, 13 et 17
    • Sonate pour piano & cor, op. 43 ;
    • 4 Grands Trios pour piano [violon ?] & violoncelle, op. 18, 20, 21 et 35
    • Trio pour piano, clarinette & violoncelle, op. 23 ;
    • Trio pour piano, flûte & violoncelle, op. 14
    • 4 quatuors avec piano, op. 28 (dédié à Rossini, avec une lettre de ce célèbre artiste), op. 37 bis et op. 44
    • 2 quintettes pour piano, violon, alto, violoncelle et contrebasse, op. 39 ;
    • Quintette pour piano, flûte, clarinette, cor et basson, op. 37
    • Septuor pour piano, flûte, hautbois, cor, alto, violoncelle et contrebasse ;
    • 2 romances sans paroles, pour violon, avec accompagnement de piano, op. 9 et 10 ;
    • Étude pour violon seul, op. 6 ;
    • Valse de concert pour violon, avec accompagnement de piano, op. 3 ;
    • Tarentelle pour violon, op. 8 ;
    • La Farfalla, scherzo pour alto & piano, op. 7
    • Barcarolle pour violoncelle & piano, op. 11
    • 3 trios à cordes, op. 25 et 41
    • 5 quatuors à cordes, op. 16, 27 et 38;
    • 4 quintettes pour 2 violons, alto, violoncelle et contrebasse, op. 31, 22, 36 et 40bis
    • 3 quintettes à cordes (2 altos), op. 15, 19 et 29;
    • Septuor pour clarinette, cor, basson, violon, alto, violoncelle et contrebasse, op. 40.


  • Œuvres publiées chez l'éditeur Lemoine
    • Andantino capriccioso pour violon, avec accompagnement d'orchestre
    • Andante pour violoncelle, id.
    • Ouverture espagnole, pour orchestre
    • Sonatines pour piano, pour piano à 4 mains, et pour piano et violon (collection du Petit pianiste et de l'École d'accompagnement)
    • Les Beautés dramatiques, grande collection de morceaux pour piano & violon sur des thèmes d'opéras célèbres (en société avec MM. Renaud de Vilbac et Albert Lavignac)
    • La Promenade du bœuf gras, symphonie burlesque pour quatuor d'instruments à cordes et différents instruments d'enfants.
  • Autres œuvres
    • Quelques morceaux de chant, entre autres les Danses chantées
    • Deux opérettes : Les Deux Billets, et Les Rêves de Marguerite
    • Un opéra-comique en un acte, Une Aventure sous la ligue, écrit pour un concours ouvert par la société de Ste-Cécile de Bordeaux, vers 1857, et qui a été l'objet d'une mention honorable
    • Un certain nombre de chœurs orphéoniques
    • Deux symphonies (inédites ?; exécutées lors de plusieurs concerts).

Notes et références

  1. Supplément et complément de Pougin à la Biographie universelle des musiciens (Fr.J. Fétis), Paris, 1878, tome 1, p. 96-97.
  2. Dictionnaire encyclopédique de la musique de chambre, éd. R. Laffont, 1999, vol. 1, p. 162.
  3. Die Musik in Geschichte und Gegenwart, éd. Bärenreiter, Kassel, 1989.
  4. The New Grove Dictionary of Music and Musicians, ed. St. Sadie, 1991.
  5. Eitner, Robert, Biographisch-bibliographisches Quellenlexikon der Musiker und Musikgelehrten der christlichen, éd. Leipzig, 1900-1904.
  6. Voir note 1.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Adolphe Blanc de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Adolphe Blanc — (Manosque, Alpes de Haute Provence, June 24, 1828 ndash; Paris, May 1885) was a French composer of chamber music. At the age of 13 he was sent to study violin at the Paris Conservatoire. Though he studied under Ludovic Halévy, and though his one… …   Wikipedia

  • Adolphe Blanc — (* 24. Juni 1828 in Manosque; † Mai 1885 in Paris) war ein französischer Geiger und Komponist. Blanc, der schon als Kind als begabter Geiger auffiel, begann im Alter von dreizehn Jahren eine Violinausbildung am Conservatoire de Paris. Er… …   Deutsch Wikipedia

  • Adolphe — ist ein männlicher Vorname. Inhaltsverzeichnis 1 Herkunft und Bedeutung 2 Bekannte Namensträger 2.1 Vorname 2.2 Zwischenname …   Deutsch Wikipedia

  • Blanc — ist der Familienname folgender Personen: Adalbert von Blanc (1907–1976), deutscher Flottillenadmiral Adolphe Blanc (1828–1885), französischer Geiger und Komponist Anne Marie Blanc (1919–2009), Schweizer Schauspielerin Bertrand Blanc (* 1973),… …   Deutsch Wikipedia

  • Blanc de Saint-Bonnet — Antoine Blanc de Saint Bonnet Antoine Joseph Elisée Adolphe Blanc de Saint Bonnet, né le 28 janvier 1815 à Lyon où il est mort le 8 juin 1880, est un philosophe, métaphysicien et sociologue français, appartenant au courant… …   Wikipédia en Français

  • Adolphe-André Porée — Adolphe André Porée, né le 14 mars 1848 à Bernay et mort le 28 février 1939 à Saint Aubin d’Écrosville, est un archéologue et historien français. D’une famille originaire de Beaumont en Auge, son père Adolphe Porée dirigeait… …   Wikipédia en Français

  • Adolphe Ferriere — Adolphe Ferrière Pour les articles homonymes, voir Ferrière. Adolphe Ferrière Adolphe Ferrière (né le 30 août  …   Wikipédia en Français

  • Adolphe Hardy — Adolphe Hardy, né le 23 mai 1868 à Dison, et mort le 19 juin 1954 près de Verviers est un poète et journaliste belge. Sommaire 1 Biographie 2 Voir aussi 2.1 Bibliographie 3 …   Wikipédia en Français

  • Adolphe-André Porée — (auch Chanoine Porée; * 14. März 1848 in Bernay; † 28. Februar 1939 in Saint Aubin d’Écrosville, Département Eure) war ein französischer Archäologe und Historiker. Er war Direktor der Gelehrtengesellschaft Société des antiquaires de Normandie… …   Deutsch Wikipedia

  • Adolphe Billaut — Adolphe Billault Pour les articles homonymes, voir Billaut. Adolphe Billault. Portrait par Charles Louis Bazin. Adolphe Augustin Marie …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”