Adolphe Belot

Adolphe Belot, né le 6 novembre 1829 à Pointe-à-Pitre et mort le 17 décembre 1890 à Paris, est un dramaturge et romancier français.

Sommaire

Biographie

Élevé en France, au collège Sainte-Barbe, Belot fit sa licence à la Faculté de droit de Paris, et se fit inscrire, en 1854, au tableau des avocats de Nancy.

Après plusieurs voyages dans les deux Amériques, il s’adonna aux lettres, en publiant, en 1855, le Châtiment, avant d’aborder le théâtre avec une comédie intitulée À la campagne (1857). En 1859, il donna, en collaboration avec Pierre Villetard, le Testament de César Girodot, une des bonnes pièces du répertoire de l’Odéon, et qui compta plus de 500 représentations.

Belot écrivait de la littérature populaire à caractère, sinon érotique, du moins « coquin », comme Mademoiselle Giraud, ma femme, œuvre originale, bizarre, immorale, selon les uns, morale selon les autres, qui obtint une immense succès de curiosité et un tirage de 33 éditions, soit 66 000 exemplaires (1870).

Il fut nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1867.

Théâtre

  • Un Secret de famille, 5 actes, Théâtre de l'Ambigu, 1859 ;
  • La Vengeance du mari, 3 actes, Théâtre de l'Odéon, 1860 ;
  • les Parents terribles, en collaboration avec Léon Journault, 3 actes, Odéon, 1861 ;
  • Les Maris à système, 3 actes, Théâtre du Gymnase, 1862 ;
  • Le Vrai Courage, 2 actes, Théâtre du Vaudeville, 1862 ;
  • Les Indifférents, 4 actes, Odéon, 1863 ;
  • Le Passé de M. Jouanne, en collaboration avec Henri Crisafulli, 4 actes, Gymnase, 1865 ;
  • L’Habitude et le souvenir, 4 actes, Vaudeville, 1865 ;
  • La Vénus de Gardes, avec Ernest Daudet, 1867 ;
  • Les Souvenirs, 4 actes, Vaudeville, 1867 ;
  • Le Drame de la rue de la Paix, 5 actes, Odéon, 1868 ;
  • Miss Multon, avec Eugène Nus, 3 actes, Vaudeville, 1868, 150 représentations ;
  • La Leçon du jour, avec Eugène Nus, 4 actes, Vaudeville, 1869 ;
  • L’Article 47, 5 actes, Ambigu, 1871, 100 représentations.

Nouvelles et romans

  • Marthe ;
  • Un cas de conscience ;
  • Les Folies de jeunesse, Dentu, Paris ;
  • La Venus de Gordes, en collaboration avec Ernest Daudet, Dentu, Paris ;
  • Le Secret Terrible - En collaboration avec Jules Dautin, Dentu, Paris ;
  • Le Parricide - En collaboration avec Jules Dautin, Dentu, Paris ;
  • Dacolard et Lubin (suite et Fin du Parricide) en collaboration avec Jules Dautin, Dentu, Paris ;
  • Les Mystères Mondains, Dentu, Paris ;
  • La sultane parisienne, Dentu, Paris ;
  • Nouvelles, 1857 ;
  • Trois nouvelles, 1863 ;
  • Le Drame de la rue de la Paix, 1868 ;
  • L’Article 47, Dentu, Paris, 1870 ;
  • Mademoiselle Giraud, ma femme, 1870 ;
  • La Femme de feu, 1872 ;
  • Hélène et Mathilde, 1874 ;
  • Le Drame de la rue de la Paix, Dentu, Paris, 1874 ;
  • Deux Femmes, 1874, Dentu, Paris ;
  • Les Baigneuses de Trouville (suite des Mystères mondains), Dentu, Paris, 1875 ;
  • Mme Vittel et Mlle Lelièvre (Suite des Baigneuses de Trouville), Dentu, Paris, 1877
  • Une Maison Centrale de Femmes, (Fin des Mystères mondains), Dentu, Paris
  • La fièvre de l’inconnu, (suite de la Sultane parisienne), Dentu, Paris, 1878 ;
  • La Vénus noire (suite et fin de la Sultane parisienne), Dentu, Paris ;
  • La Femme de glace, Dentu, Paris, 1879 ;
  • Une Joueuse, Dentu, Paris (1879)
  • Le Roi des Grecs, 2 vol., Dentu, Paris, 1881 ;
  • La Princesse Sophia, Dentu, Paris, 1882 ;
  • Reine de Beauté (suite de la Princesse Sophia), Dentu, Paris, 1882 ;
  • La Bouche De Madame X***, 1882 ;
  • Les Fugitives de Vienne (les deux brunes / Après la lettre / Le lit / Une touffe de lis / Les cercles de Paris), Dentu 1883
  • Le Pigeon, 1884 ;
  • Adultère. Dernière Aventure Parisienne, 1885 ;
  • Mélinite, 1888 ;
  • Bon Ami, 1889 ;
  • Cinq Cents femmes pour un homme, Dentu, Paris, 1889 ;
  • Chère Adorée, 1890 ;
  • La Petite Couleuvre, 1891 ;
  • P’tit homme, 1892 ;
  • Les Stations de l’amour, 1896 ;
  • Select luxure, ou Variation sur toute la lyre, par l’auteur de la passion de Gilberte, 1912.

Sources

  • Ernest Glaeser, Biographie nationale des contemporains : rédigée par une Société de gens de lettres sous la direction de M. Ernest Glaeser, Paris, Glaeser et cie, 1878, 838 p. [lire en ligne (page consultée le 7 janvier 2011)], p. 36 .

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Adolphe Belot de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Belot —  Cette page d’homonymie répertorie les différentes personnes partageant un même patronyme. Belot est un nom de famille notamment porté par : Adolphe Belot, romancier et dramaturge français (1829 1890) ; Claude Belot, homme… …   Wikipédia en Français

  • Belot — (spr. bĕlo), Adolphe, franz. Dramatiker und Romanschriftsteller, geb. 6. Nov. 1829 in Pointe à Pitre auf der Insel Guadeloupe, gest. 19. Dez. 1890 in Paris, machte große Reisen und ließ sich dann als Advokat zu Nancy nieder. Seinen ersten Ruhm… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Belot — (spr. loh), Adolphe, franz. Romanschriftsteller, geb. 6. Nov. 1829 in Pointe à Pitre, Advokat in Nancy, gest. 19. Dez. 1890 in Paris …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Bellot — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Patronyme 1.1 Bellot 1.2 Belot …   Wikipédia en Français

  • Litterature et sexualite — Littérature et sexualité Sappho, la dixième Muse, fresque du quatrième style de Pompéi …   Wikipédia en Français

  • Littérature Et Sexualité — Sappho, la dixième Muse, fresque du quatrième style de Pompéi …   Wikipédia en Français

  • Littérature et sexualité — Sappho, la dixième Muse, fresque du quatrième style de Pompéi …   Wikipédia en Français

  • Littérature pornographique — Littérature et sexualité Sappho, la dixième Muse, fresque du quatrième style de Pompéi …   Wikipédia en Français

  • Littérature érotique — Littérature et sexualité Sappho, la dixième Muse, fresque du quatrième style de Pompéi …   Wikipédia en Français

  • Cooper (acteur) — Pour les articles homonymes, voir Cooper. Henri Frédéric Gustave Vanderjeught (ou Vanderjeuch), dit Cooper, est un comédien et chanteur d opérette belge né à Bruxelles en 1845[1] et mort en décembre 1914. Sommaire …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”