Adolf Daens
Daens.JPG

Adolf Daens ou Adolphe Daens, né à Alost le 18 décembre 1839 et décédé dans la même ville le 14 juin 1907, était un prêtre flamand catholique et une importante personnalité politique belge. Daens s'opposa activement au conservatisme qui était alors de mise au sein du clergé.

Sommaire

Biographie et engagement

Issu d'une famille nombreuse modeste d'Alost, Daens entra comme novice dans la Compagnie de Jésus en 1859 et y resta jusqu'en 1870. Suite à des heurts avec sa hiérarchie, il fut exclu de l'ordre en 1871. Il fut néanmoins admis au grand séminaire de Gand et ordonné prêtre en 1873. Il travailla ensuite dans l'enseignement catholique , au collège Notre-Dame à Audenarde (1873) et au collège de la Sainte-Vierge à Termonde ((1878-1888), tout en exerçant diverses fonctions sacerdotales : vicaire à Saint-Nicolas (1876) puis à Kruishoutem(1878). À partir de 1888, n'exerçant officiellement plus aucun poste, il pourvut à ses besoins en donnant des leçons partculières. À cette époque, il se qualifiait lui-même de « prêtre libre et sans aucun poste »[1]

Son action politique était centrée sur la défense du prolétariat et les revendications égalitaires, la lutte contre l'injustice sociale et soutient les revendications égalitaires flamandes.

Il s'allia avec certains notables du quartier, des ouvriers ainsi que certains socialistes pour s'opposer à Charles Woeste, député de l'arrondissement d'Alost. Woeste était en quelque sorte le représentant de la bourgeoisie des propriétaires et un porte-drapeau du parti catholique qui luttait pour la conservation de l'ordre social établi.

Avec son frère Pieter, éditeur et rédacteur des journaux «De werkman» et «Het land van Aelst», Adolf Daens fut un des fondateurs du Christene Volkspartij (parti social-Chrétien) en 1893, dont il rédigea le programme. Il fut élu député d'Alost (1894-1898), afin de revendiquer les droits des ouvriers et dénoncer les conditions et de travail et de vie de ceux-ci. Ceci, tout en gardant le Rerum Novarum (encyclique du pape Léon XIII) en tête comme doctrine sociale (justifiée par le pouvoir ecclésiastique) et comme projectile intellectuel pour combattre les injustices socio-économiques par le biais de l'Église.

Son combat pour améliorer les conditions de travail des ouvriers et de vie de leurs familles lui attira l'hostilité des conservateurs catholiques - tout particulièrement de Charles Woeste qu'il avait affronté lors de l'élection de 1894. Le roi Léopold II lui était hostile pour les mêmes raisons et intervint auprès du pape Léon XIII pour entraver ses activités. Les lettres du monarque résument bien les reproches des conservateurs à l'égard du prêtre alostois: «Quelques jeunes prêtres s'efforcent de s'attacher les ouvriers en prêchant des doctrines détestables. L'abbé Daens est à leur tête. L'attitude de ce prêtre... provoque de plus en plus les discordes civiles. Si elle était tolérée par ses supérierus ecclésiastiques, c'est en fait de l'union des conservateurs, de l'union des catholiques et de leur force politique.»[2]. Dans une autre lettre, il écrit: «Je supplie le Saint-père, s'il veut prévenir la perte des flandres et du Pays, d'ordonner à l'Évêque de Gand d'enjoindre à l'abbé Daens de quitter la politique et de ne plus égarer le peuple au moyen d'excitations auxquelles sa robe donne du crédit.»[3]. Dans ses instructions au ministre de Belgique auprès du Saint-Siège, il met les points sur les i: «Il faut débarrasser la chambre de l'abbé Daens[4]. Les vexations dont il fit l'objet l'éloignèrent progressivement de la prêtrise. Bien qu'il fût initialement tacitement soutenu par l'évêque de Gand, Mgr Stillemans, ce dernier finit par céder aux pressions de Charles Woeste et lui intima l'ordre de ne plus se représenter aux élections de 1898. Daens obtempéra d'abord mais passa outre en 1899. Avec l'accord du pape, il fut démis de ses fonctions la même année.

Il fut élu une dernière fois à Bruxelles (1902-1906). N'ayant pas été réélu en 1906, il vécut d'expédients, vendant du vin et de l'huile, faisant du porte-à-porte[5].

Adolf Daens sur son lit de mort

Tombé malade, il mourut en 1907 après avoir demandé pardon à son évêque. Le daensisme, profondément humaniste, s'apparenterait aujourd'hui à un socialisme social-démocrate ou un courant social-chrétien.

Hommages

La légende d'une statue érigée dans sa ville natale à l'occasion du cinquantième anniversaire de son décès résume son engagement : « Le travailleur ne doit être ni esclave ni mendiant, il doit être un homme libre et prospère ».

En 2004, Alost lui décerna le titre de citoyen d'honneur de la ville.

En 2005, il obtient la cinquième place dans la version néerlandophone de l'élection du plus grand belge (De Grootste Belg)

littérature

Louis Paul Boon publia en 1971 le roman néerlandais Daens (titre complet: Pieter Daens of hoe in de negentiende eeuw de arbeiders van Aalst vochten tegen armoede en onrecht), dans lequel Pieter Daens, le frère d'Adolf, occupe la place de narrateur.

Film

  • Inspiré du roman de Louis Paul Boon, le film Daens, réalisé en 1992 par Stijn Coninx, a pour thème l'histoire de ce prêtre engagé.

Bibliographie

  • (nl) Karel Van Isacker, Het Daensisme. De teleurgang van een onafhankelijke, christelijke arbeidersbeweging in Vlaanderen. 1893-1914, De Nederlandsche Boekhandel, 1959 
  • Pierre Joye et Rosine Lewin, L'Église et le mouvement ouvrier en Belgique, Société populaire d'éditions, 1967 
  • Henri Verbist, Les grandes controverses de l'Église contemporaine, Marabout, 1971 

Lien interne

Notes et références

  1. Karel Van Isacker, Het Daensisme. De teleurgang van een onafhankelijke, christelijke arbeidersbeweging in Vlaanderen. 1893-1914, De Nederlandsche Boekhandel, 1959, p. 43
  2. cité dans ; Jean Stengers, L'action du Roi en Belgique depuis 1831, Editions Duculot, 1992, p. 202
  3. cité dans : Jean Stengers, L'action du Roi en Belgique depuis 1831, Editions Duculot, 1992, p. 202
  4. cité dans : Jean Stengers, L'action du Roi en Belgique depuis 1831, Editions Duculot, 1992, p. 203
  5. Henri verbist, Les grandes controverses de l'Église contemporaine de 1789 à nos jours, Marabout, 1971, p. 226

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Adolf Daens de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Adolf Daens — (18 December 1839 – 14 June 1907) was a Flemish priest from Aalst. Daens was a Jesuit from 1859 to 1871 but is especially known for his socio political involvement after he joined the diocesan clergy. He created the Daensist movement from which… …   Wikipedia

  • Adolf Daens — Para película basada en este personaje, véase Daens (película). Adolf Daens en 1902. Adolf Daens (18 de diciembre de 1839 – 14 de junio de 1907), fue un sacerdote flamenco y una importante personalidad política belga. Nac …   Wikipedia Español

  • Daens — might refer to: Adolf Daens, a Belgian Flemish priest and politician Pieter Daens, a Belgian Flemish publicist and politician, brother of Adolf Daens Pieter Daens (novel), a novel by Louis Paul Boon Daens (film), a 1992 biographical film directed …   Wikipedia

  • Daens (film) — Daens. Film poster Directed by Stijn Coninx Produced by Tomas Prinssen Roy R …   Wikipedia

  • Daens — Saltar a navegación, búsqueda El apellido belga Daens puede referirse a: Adolf Daens, sacerdote y político belga de finales del siglo XIX. Pieter Daens, impresor y hermano del anterior. Pieter Daens (novela), un libro de Louis Paul Boon. Daens,… …   Wikipedia Español

  • Daens (película) — Saltar a navegación, búsqueda Daens Título Daens Ficha técnica Dirección Stijn Coninx Producción Dirk Impens Jean Luc Ormières Maria Peters Hans Pos Dave Schram + …   Wikipedia Español

  • Daens (film) — Daens est un film belge réalisé par Stijn Coninx en 1993. Sommaire 1 Synopsis 2 Thèmes abordés 3 Distribution 4 Voir aussi …   Wikipédia en Français

  • Daens —  Cette page d’homonymie répertorie des personnes (réelles ou fictives) partageant un même patronyme. Le patronyme néerlandais Daens ou Dhaens provient de Daan, forme courte du nom Daniel. Il est assorti du suffixe s indiquant une filiation.… …   Wikipédia en Français

  • Adolf — Infobox Given Name Revised name = Adolf imagesize= caption= pronunciation = gender = Male meaning = Noble wolf region = origin = German related names = wiktionary entry = Adolf popularity = Adolf articles = Adolf footnotes = Adolf, also spelled… …   Wikipedia

  • Daens —   [daːns], Adolf, belgischer Politiker, * Aalst 18. 12. 1839, ✝ ebenda 14. 6. 1907; war 1859 71 Mitglied des Jesuitenordens, den er auf eigenen Wunsch verließ; 1873 zum Priester geweiht, seit 1898 wegen seiner politischen Betätigung suspendiert.… …   Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”