Adidas AG

Adidas

Logo de Adidas

Logo de Adidas Group
Création 1949[1]
Fondateur(s) Adolf Dassler
Forme juridique Société anonyme à conseil d'administration
Slogan(s) « (en) Impossible is nothing
(fr) Impossible n'est rien »
Siège social Herzogenaurach, Bavière
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Direction Herbert Hainer (président du directoire) (2001-)
Erich Stamminger (CEO, Adidas Brand)

Igor Landau (président du conseil de surveillance) (2009-)

Activité(s) Équipements sportifs
Produit(s) Adidas Stan Smith
Filiale(s) Adidas : Adidas Original, Adidas Performance, Adidas Style ; Reebok, TaylorMade
Effectif 31'344 (2006)
Site Web http://www.adidas-group.com/
Capitalisation 8542,91 millions €
Dette 1,766 millions € (2007)
Chiffre d'affaires Augmentation€10,299 milliards (2007)
Résultat net Augmentation€551 millions (2007)
Principaux concurrents
Nike, Puma, Kappa, Canterbury of New Zealand, Under Armour

Adidas Group AG, fondée en 1949, est une firme allemande basée à Herzogenaurach, spécialisée dans les articles de sport.

Il s'agit d'une entreprise qui fabrique et distribue des articles de sport : vêtements, chaussures, ballons, équipement de golf, etc. Fin 2007, l'entreprise affirme employer 31 344 salariés dans le monde.

Elle est également mondialement connue sous l'appellation : la marque aux trois bandes , en relation avec son logo.

Son siège social se trouve à Herzogenaurach, en Bavière. Le siège social d'Adidas France est installé à Landersheim (Bas-Rhin).

Sommaire

Histoire

Adolf Dassler est le fils d'un savetier bavarois qui se spécialise dans les pantoufles, lequel fabrique des chaussures de sport depuis les années 1920.

Les frères Adolf et Rudolf Dassler étaient propriétaires, chacun pour moitié, de l'entreprise Schuhfabrik Gebrueder Dassler (fabrique de chaussures des frères Dassler) à Herzogenaurach près de Nuremberg. Ils étaient amis et géraient leur entreprise ensemble. Adolf était considéré comme un excellent cordonnier et un excellent créateur de chaussures. Mais il n'était pas un bon vendeur. Rudolf était un excellent cordonnier mais un mauvais créateur. Par contre, il était un très bon vendeur. À eux deux, ils formaient une bonne équipe et se complétaient parfaitement. Adolf créait les chaussures et organisait leur fabrication ; Rudolf les vendait dans toute l'Allemagne et réussissait même à les exporter. Leur entreprise était florissante. Puis vint la deuxième guerre mondiale. Bien que quadragénaires, les frères Dassler furent mobilisés et obligés de s'éloigner de leur entreprise. La gestion de l'entreprise échut donc à leurs épouses respectives. De statut d'épouses, elles sont passées au statut de co-gérantes. Très rapidement, elles sont devenues rivales ; chacune essayant de tirer la couverture à elle. D'ailleurs c'est à cette époque que s'est mise à circuler l'ignoble rumeur qui prétendait que Horst Dassler, fils d'Adolf, était en réalité le fils de Rudolf. L'ignominie de cette rumeur témoigne de l'ambiance détestable que les deux femmes avaient réussi à faire régner au sein du clan Dassler. De rivalité en rumeur, d'intrigue en coup bas, les deux femmes ont fini par devenir des ennemies mortelles. D'ailleurs pendant cette période, l'entreprise n'a du son salut qu'aux commandes de l'armée allemande (chaussures et bottes pour les soldats). En 1945, lorsque les frères Dassler sont revenus à Herzogenaurach, il était trop tard. Il était devenu impossible de réconcilier qui que ce soit. Malgré les nombreuses tentatives, ils durent admettre qu'il était devenu impossible de travailler ensemble. Ils ont donc décidé de liquider l'entreprise "Schuhfabrik Gebrueder Dassler" et de la partager en deux parties égales. Ils ont fait construire des cloisons pour diviser les locaux et se sont partagé les machines.[2]

Avec son surnom, « Adi », et la première syllabe de son nom de famille, « Das », Adolf crée en 1948 l'entreprise qui portera officiellement le nom de Adidas AG à partir du 18 août 1949, dépôt officiel de la marque commerciale. Son frère Rudolf fonde la marque sportive Puma, un nom prononçable dans toutes les langues. Il installe son entreprise dans la même ville que son frère, mais de l'autre côté de la rivière Aurach.

Dans les années 1960, Horst le fils d'Adolf, prend les rênes de l'entreprise. Après son décès brutal en 1987, le groupe entre dans une phase de crise. En 1990, les héritiers décident de vendre.

Des affaires dans les affaires

Cet historique a sa source principale dans la publication d'un article paru dans les Échos du 11 juillet 2008[3].

  • 7 juillet 1990 : le groupe Bernard Tapie achète 80% d'Adidas pour 244 millions d'euros, puis rachète 6 mois plus tard les 15% d'Adidas encore détenus par le groupe suisse Metro.
  • 8 décembre 1992 : Tapie met en vente Adidas pour 317 millions d'euros.
  • 15 février 1993 : annonce de la vente d'Adidas pour 315,5 millions d'euros à un groupe d'investisseurs, dont le Crédit Lyonnais (CL).
  • 8 novembre 1994 : Tapie affirme que le CL détient de façon occulte plus que les 19,9% officiels d'Adidas. La banque dément.
  • 14 décembre 1994 : Tapie est personnellement placé en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Paris (TCP).
  • 26 décembre 1994 : Robert Louis-Dreyfus, président du Directoire d'Adidas depuis avril 1993, prend le contrôle d'Adidas pour 701 millions d'euros.
  • 4 juillet 1995 : Tapie réclame au CL les 229 millions de plus-value dégagés lors de la cession.
  • 17 novembre 1995 : Louis-Dreyfus introduit Adidas en bourse à Francfort pour 1,677 milliard d'euros.
  • 7 novembre 1996 : le TCP condamne le CL à verser à Tapie une provision de 91,5 millions d'euros.
  • En 1997, Adidas acquiert le fabricant de skis Salomon (ski), mais s'en sépare après huit ans, les profits escomptés n'étant pas au rendez-vous.
  • 12 novembre 2004 : la cour d'appel de Paris autorise une médiation entre Tapie et l'Etat pour un accord amiable.
  • 12 avril 2005 : échec de la médiation. Tapie réclame toujours 990 millions d'euros.
  • En août 2005, la société annonce une OPA amicale, pour la somme de 3,8 milliards de dollars US, sur Reebok, une société concurrente.
  • 30 septembre 2005 : La Cour d'Appel de Paris condamne le CDR à verser la somme de 234 millions d'euros.
  • 9 octobre 2006 : La Cour de Cassation casse l'arrêt de la Cour d'Appel de Paris condamnant le CDR à verser à monsieur Tapie la somme de 234 millions d'euros.
  • 24 octobre 2007 : L'État nomme une commission d'arbitrage et renonce à se présenter à nouveau devant la Cour d'Appel de Paris qui aurait du suivre les motifs de la Cour de Cassation.
  • 11 juillet 2008 : la commission d'arbitrage condamne le CDR à verser 285 millions d'euros à Bernard Tapie[4].

Sponsoring

Adidas sponsorise de nombreux club et athlètes dans de nombreux sports.

Football

Article détaillé : Sponsoring de Adidas.

Adidas a obtenu des contrats de sponsoring avec de nombreux clubs dans de nombreux championnats. Adidas est l'équipementier du AC Milan, Bayern Munich, Schalke 04, Newcastle United, RSC Anderlecht, Chelsea FC, Liverpool FC, CA River Plate, Real Madrid, Olympique de Marseille ; AS Saint-Etienne, Ajax Amsterdam, Kawkab de Marrakech, Benfica, MC Alger, Étoile sportive du Sahel, Wydad, Fenerbahçe SK et des quatorze équipes de la Major League Soccer, et de nombreux autres clubs. L'entreprise allemande est aussi l'équipementier d'équipes nationales : l'Allemagne, l'Espagne, la Finlande, la France[5], la Grèce, la Roumanie, l'Argentine, l'Afrique du Sud, le Nigeria, le Japon et Israël.

La marque a décroché son plus gros contrat avec le club de l'AC Milan lui permettant de rivaliser avec son concurrent Nike sponsorisant le FC Barcelone ou Manchester United.

À partir de 2010 et pour les dix saisons qui suivent, Adidas deviendra l'équipementier exclusif de l'Olympique lyonnais.

Elle sponsorise aussi de grands joueurs dont Kaká (Ballon d'or 2007)du Real madrid, David Beckham de l'AC Milan, Lionel Messi, Steven Gerrard... Et des événements comme Coupe du monde de football, Euro 2008, Ligue des Champions de l'UEFA, Coupe d'Afrique des nations...

Basket-Ball

En 2006, Adidas devient sponsor des trente équipes de la NBA avec un contrat de dix ans. La marque succède à Champion, Nike et Reebok. Elle équipe également les quatorze franchises de WNBA.

Elle sponsorise aussi de grands joueurs comme Kevin Garnett, Tracy McGrady, Tim Duncan et Chauncey Billups.

Rugby

Adidas sponsorise également des grands joueurs comme Daniel Carter, Byron Kelleher, Richie McCaw, David Skrela, Bryan Habana, Jonny Wilkinson, ...

Tennis

Hommes : Márcos Baghdatís, Mario Ančić, Fernando González, Novak Đoković, Bob Bryan & Mike Bryan, Jo-Wilfried Tsonga, Paul-Henri Mathieu, Marat Safin, Philipp Kohlschreiber, Juan Mónaco, Fernando Verdasco, Gilles Simon, Robin Söderling, Stanislas Wawrinka, ...

Femmes : Anna Chakvetadze, Ana Ivanović, Maria Kirilenko, Anabel Medina Garrigues, Dinara Safina, Patty Schnyder, ...

Dirigeants

  • Adolf Dassler (1948-1987)
  • Bernard Tapie (1990-1993)
  • Robert Louis-Dreyfus (1993-2007)
  • Herbert Hainer (PDG du Groupe Adidas AG regroupant Adidas performance/heritage/style, et Reebok) (2001-2005)
  • Erich Stamminger (PDG de la section Adidas (2006- )

Anecdotes

  • En 1936, aux Jeux olympiques de Berlin, l'athlète américain Jesse Owens gagne quatre médailles d'or, alors qu'il porte des espadrilles faites par l'un des Dassler. Selon la légende, ce serait Adolf qui les aurait fabriquées.
  • Un acronyme peut être formé avec les lettres de Adidas : All Day I Dream About Sports. Le groupe de néo-métal Korn, souvent habillé par Adidas, a également composé une chanson sur l'acronyme A.D.I.D.A.S, cependant il signifie cette fois All Day I Dream About Sex.
  • Depuis 1970, Adidas fournit les ballons de la coupe du monde de football .
  • En 1986, le groupe de rap Run DMC, avec sa chanson My Adidas, fait une publicité extraordinaire de façon involontaire. Ses membres chantent cette chanson en portant des Adidas modèle Superstar, lacets défait et languette sortie. Durant un concert rassemblant 20 000 spectateurs à New York, lorsqu'ils chantent My Adidas, presque tous les spectateurs ont levé leurs chaussures Adidas. Les dirigeants de la firme allemande furent très surpris. En 1986, Adidas signe un contrat de 1 million USD, c'est le lancement des contrats engageant des emblèmes du Hip Hop avec des marques sportswear.
  • Le chanteur anglais Chris Martin de la formation Coldplay porte, à chaque spectacle donné, une paire d'Adidas blanche lignée noir. Le chanteur Jason Kay du groupe Jamiroquai est aussi un fidèle de la marque aux trois bandes depuis ses débuts en 1992.

Données financières

Données financières en millions d'euros
Années 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
Chiffre d'affaires 5 065 5 354 5 835 6 112 6 523 6 266 6 478 6 636 10 084 10 299
Résultat net part du groupe 205 228 182 208 229 260 314 382 483 551
Dettes financières 1 655 1 591 1 791 1 679 1 498 1 018 665 -551 2 231 1 766
Source : Rapport annuel Adidas AG [6]

Notes et références

  1. Histoire @ Adidas-Group.com
  2. http://www.adidas.com/fr/shared/aboutadidas.asp Aller dans "Entrer" puis "1940" puis "Trois bandes".
  3. les échos du 11/07/2008
  4. Adidas : la justice donne raison à M. Tapie, Le Monde du 12 juillet 2008
  5. Le contrat avec la France s'arrête le 31 décembre 2010, puisque Nike devient le nouvel équipementier après cette date et jusqu'en 2017.
  6. Rapport annuel Adidas AG

Lien externe

Sources


  • Portail des entreprises Portail des entreprises
  • Portail de la mode Portail de la mode
  • Portail du sport Portail du sport
  • Portail de l’Allemagne Portail de l’Allemagne
Ce document provient de « Adidas ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Adidas AG de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Adidas AG — adidas Unternehmensform Aktiengesellschaft ISIN …   Deutsch Wikipedia

  • Adidas-Salomon — adidas Unternehmensform Aktiengesellschaft ISIN …   Deutsch Wikipedia

  • Adidas-Salomon AG — adidas Unternehmensform Aktiengesellschaft ISIN …   Deutsch Wikipedia

  • Adidas Salomon — adidas Unternehmensform Aktiengesellschaft ISIN …   Deutsch Wikipedia

  • Adidas — AG Rechtsform Aktiengesellschaft ISIN DE000A1EWWW0 Gründung …   Deutsch Wikipedia

  • Adidas — Lema Adidas is all in Tipo Sociedad Anónima …   Wikipedia Español

  • Adidas — У этого термина существуют и другие значения, см. Adidas (значения). Adidas AG …   Википедия

  • Adidas — 49° 34′ 57″ N 10° 54′ 34″ E / 49.5825, 10.9094 …   Wikipédia en Français

  • Adidas — Infobox Company company name = Adidas company company type = Limited foundation = 1924 (Registered in 1949) [http://www.adidas group.com/en/overview/history/default.asp Adidas Group History] ] slogan = de icon Die Weltmarke mit den 3 Streifen… …   Wikipedia

  • adidas-Salomon AG — ạdidas Salomon AG,   in der Branche Sport und Freizeitbekleidung sowie Sportartikel tätiges Unternehmen; Sitz Herzogenaurach; gegründet 1948 als Familienunternehmen, firmierte bis 1989 als adidas Sportschuhfabriken Adi Dassler Stiftung & Company …   Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”