Dividende
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dividende (homonymie).

Le dividende d'une action est un versement d'argent aux actionnaires, prélevé sur le bénéfice net ou sur les réserves de la société.

Le versement d'un dividende ne constitue pas à proprement parler une rémunération de l'actionnaire[réf. souhaitée]. Il s'agit plutôt de la restitution à l'actionnaire d'une fraction du capital dont il est détenteur (l'entreprise rend de l'argent à l'actionnaire). En effet, le versement d'un dividende ne change pas la richesse de l'actionnaire sur le moment. Avant d'être distribué, le cours de l'action comprend le montant du dividende, qui figure encore au bilan sous forme d'actifs de trésorerie. Après distribution, le cours de l'action diminue du montant correspondant au dividende par action. Il y a appauvrissement de la société, donc diminution de son actif net, déterminant du cours de l'action.

Certaines sociétés autorisent d'ailleurs leurs actionnaires à réinvestir leur dividende sous forme d'achat d'actions. A l'inverse, un actionnaire souhaitant disposer d'une partie des bénéfices de l'entreprise dont il détient des parts peut le faire quand bien même l'entreprise en question ne distribuerait pas de dividende. Il lui suffit de revendre une partie de ses actions correspondant au montant qu'il aurait souhaité obtenir sous forme de dividende.

Sommaire

Modalités

Le versement d'un dividende, même en cas de bénéfice, n'est pas automatique et relève d'une décision de l'assemblée générale des actionnaires. L'article L232-11 du code de commerce permet à l'assemblée générale de distribuer sous forme de dividende toute somme, sous réserve que les capitaux propres après distribution soient au moins égaux au capital social augmenté des réserves ne pouvant être statutairement ou légalement distribuées, comme les réserves légales. La partie du bénéfice non versée en dividende est donc réinvestie dans l'entreprise et est comptabilisée au passif du bilan dans le compte réserve. L'une des conséquences importantes de cette loi, et contraire à l'idée communément répandue, est la possibilité pour une entreprise de distribuer du dividende lors de pertes. Ceci permet à une entreprise ayant suffisamment de trésorerie de continuer à rémunérer ses actionnaires.

Le versement s'effectue périodiquement, c'est l'assemblée générale qui décide de la ou des dates de versement. En France, la tradition était une fois par an, mais des modifications en matière de politique fiscale (réforme de l'avoir fiscal au 1er janvier 2005) et la volonté d'attirer de nouveaux investisseurs ont changé la façon de régler le dividende. S'inspirant du modèle américain où les dividendes sont versés trimestriellement sous forme d'acomptes sur les prochains bénéfices, les entreprises françaises commencent à verser les dividendes par acompte semestriel et généralement quelques jours après la fixation de la valeur des dividendes par l'assemblée générale.

Le versement du dividende a pour effet que le cours de l'action baisse du montant du dividende et a donc un effet dans la fluctuation du cours de bourse. En réalité la baisse du cours de l'action a lieu le jour de (en) l'ex dividende, c'est-à-dire le jour à partir duquel les actionnaires peuvent vendre leurs actions tout en étant assurés de recevoir les dividendes et à partir duquel les nouveaux actionnaires ne les toucheront pas. Le cours ex dividende a lieu environ deux semaines avant le versement des dividendes. La baisse du cours de l'action lors du jour de l'ex dividende n'est pas orchestrée par l'entreprise émettrice des dividendes mais il s'agit d'une auto-régulation du marché. Si, par exemple, une action est cotée à 100 € un jour avant la date de l'ex dividende pour un dividende par action de 2 €, alors, une fois cette date passée, il est normal que les acheteurs potentiels qui ne toucheront donc pas le dividende abaissent leur prix d'achat de 2 €, soit le prix du dividende, à 98 €, puisque ce sera le cours de l'action une fois le dividende versé. Pour que la baisse du cours de l'action soit exactement égale au prix du dividende, il faut que le marché soit parfait : les acteurs du marché doivent notamment être totalement rationnels. De plus d'autres facteurs indépendants de l'émission de dividendes affectent également le cours de l'action le jour de l'ex dividende comme pour n'importe quel autre jour. La baisse enregistrée n'est donc jamais exactement égale au prix du dividende et il peut arriver que sous l'action d'autres facteurs, le cours de l'action augmente le jour de l'ex dividende.

Dividendes et paradis fiscaux

Article détaillé : Paradis fiscal.

Afin de ne pas payer des impôts sur les bénéfices des sociétés et ainsi augmenter les dividendes, les entreprises peuvent créer des sociétés dans des paradis fiscaux et transférer les bénéfices vers ces sociétés, par exemple en facturant un service égal à leurs revenus dans le pays où les entreprises devraient payer des impôts.

Rendement et évaluation d'action

Article connexe : évaluation d'action.

Dans le cas de prélèvement d'impôt à la source, on distingue le dividende brut (avant impôt) du dividende net (après impôt).

Pour les sociétés qui versent régulièrement des dividendes, on appelle rendement de l'action le ratio (exprimé en pourcentage) du dernier dividende annuel connu divisé par le cours de bourse actuel.

Le dividende est l'un des éléments utilisé dans l'évaluation d'action. Certaines valeurs versent des dividendes important par rapport à la valorisation de l'action. Ces actions sont des valeurs à haut rendement. Elles sont surtout interessantes pour des investissements à court terme (2 à 5 ans) car elles ont souvent de faibles variations de cours.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Dividende de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dividende — Dividende …   Deutsch Wörterbuch

  • dividende — [ dividɑ̃d ] n. m. • v. 1550; lat. dividendus « qui doit être divisé », de dividere 1 ♦ Math. Nombre qui est divisé par un autre dans la division arithmétique. Le quotient est le rapport du dividende au diviseur. 2 ♦ (1719; dividend 1716) Fin.… …   Encyclopédie Universelle

  • Dividende — Sf Aktiengewinn erw. fach. (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. dividende m., dieses aus ne. dividend, dieses aus l. dīvidendus m. das zu Teilende , zu l. dīvidere teilen, trennen und l. dis .    Ebenso nndl. dividend, ne. dividend, nschw.… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Dividénde — (lat., »das zu Verteilende«), eine zur Verteilung bestimmte Summe, so bei Konkursen der in Prozenten berechnete Teil, der aus dem Ertrag der Konkursmasse an die Gläubiger nach Maßgabe ihrer Forderungen zur Verteilung gelangt, insbes. der… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • dividende — DIVIDENDE. s. m. Terme d Arithmétique. Nombre à diviser selon la règle de division.Dividende, est aussi un terme affecté aux Compagnies de Commerce, et il signifie, La portion d intérêt ou de bénéfice réglée pour chaque action, soit à la fin de l …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Dividende — Dividende: Die Bezeichnung für den auf eine Aktie entfallenden Anteil vom Reingewinn wurde Anfang des 18. Jh.s aus gleichbed. engl. dividend entlehnt und geriet Ende des 18. Jh.s unter Einfluss von frz. dividende, dem das Wort seine heutige Form… …   Das Herkunftswörterbuch

  • dividende — dividènde m. dividende …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • Dividende — Dividende, 1) eine gewisse zur Vertheilung kommende Summe; od., nachdem das Procentverhältniß, wonach die D. gewöhnlich berechnet wird, hierbei bereits ermittelt u. festgestellt ist, 2) der nach Procenten bestimmte Antheil an der zur Vertheilung… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Dividénde — (lat.), das zu Verteilende; bei Aktienunternehmungen der gewöhnlich jährlich gegen Ablieferung der den Aktien beigegebenen Coupons (Dividendenscheine) zur Auszahlung gelangende Gewinnanteil des Aktionärs; bei Versicherungsgesellschaften auf… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Dividende — Dividende, lat. deutsch (das zu Theilende), bei Gesellschaftsunternehmungen der Antheil an dem Gewinne, welchen jedes einzelne Mitglied zugetheilt erhält …   Herders Conversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”