Adam Rayski

Adam Rayski (né Abraham Rajgrodski le 14 août 1913 à Białystok en Pologne et mort le 11 mars 2008 à Paris) est un résistant et historien français, cofondateur du Crif et militant des droits de l'homme.

Sommaire

Biographie

Né dans une famille juive polonaise, il s'engage très jeune au parti communiste clandestin. Il devient responsable de la « gauche scolaire » puis secrétaire du Komsomol de sa ville, ce qui lui vaut d'être exclu du lycée pour activités subversives. Aussi émigre-t-il en France fin 1932, où il suit des études de journalisme à la Sorbonne et à l’École libre des sciences politiques.

En janvier 1934, sa « section juive » de la Main-d'œuvre immigrée (MOI), au sein du Parti communiste français, lance un quotidien en yiddish, Naïe presse (Presse nouvelle). Il y est engagé comme journaliste et permanent du Parti, et travaille en même temps à L’Humanité, sous la direction d’André Marty, puis de Paul Vaillant-Couturier.

Adam Rayski rejoint en 1940 un régiment de l’armée polonaise, alliée de la France, à Coëtquidan, et est fait prisonnier pendant la débâcle. Il s’évade d'un camp de transit de prisonniers de guerre à Nantes et rentre à Paris le 14 juillet 1940. Il y participe à la création du mouvement de résistance juive au sein des Francs-tireurs et partisans - Main-d'œuvre immigrée (FTP-MOI), la section immigrée du mouvement résistant des FTP. En septembre 1941, Adam Rayski devient responsable national de la MOI[1]. En 1943, il est un des cofondateurs du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif)[2], alors dénommé Comité général de défense juive - CGD - organisation clandestine dont la mission est d'aider les Juifs.

Après guerre, Adam Rayski est décoré de la médaille de la Résistance et de la croix de guerre. Il rentre en Pologne où il devient responsable d'éditions de la presse communiste, puis retourne en France en 1957 et rompt avec le parti communiste polonais. Il écrit plusieurs livres sur l'histoire de la résistance juive en France et préside l'Union des résistants et déportés juifs de France (URDF). Il devient en 2003 président d'honneur de l'UJRE (Union des juifs pour la résistance et l'entraide) et participe à la rédaction des dossiers MOI de la PNM (Presse Nouvelle Magazine)[3].

Adam Rayski est le père de l'historien Benoît Rayski.

Décédé à 94 ans, il est enterré le 13 mars 2008 à Paris, au cimetière du Père-Lachaise.

Ouvrages

Notes et références

  1. Adam Rayski, site de l'APHG, Caen
  2. Discours d'Adam Rayski pour le 60e anniversaire du Crif, le 22 mai 2003
  3. Presse Nouvelle Magazine, mensuel d'information édité par l'UJRE.
  • Mort d'Adam Rayski, figure de la résistance juive et cofondateur du Crif, dépêche AFP du 12 mars 2008

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Adam Rayski de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Rayski — ist der Nachname von: Adam Rayski (1914–2008), französisch polnischer Politiker und Publizist Christiane von Rayski (1767–1830), Mutter von Auguste Gräfin von Harrach, zweite Ehefrau von König Friedrich Wilhelm III. von Preußen Jan Kazimierz… …   Deutsch Wikipedia

  • Benoît Rayski — est un historien, journaliste et essayiste français. Il est le fils d Adam Rayski. Biographie Benoît Rayski est le fils d Adam Rayski qui fut responsable de MOI FTP, la section juive du PC clandestin pendant la Résistance[1]. Il a signé une… …   Wikipédia en Français

  • Affiche rouge — Pour les articles homonymes, voir Affiche rouge (homonymie). L Affiche rouge. L Affiche rouge est une affiche de propagande placardée en France dans le contexte de la condamn …   Wikipédia en Français

  • Affiche Rouge — Pour les articles homonymes, voir Affiche rouge (homonymie). L affiche rouge L Affiche rouge est une affiche de propagande officielle …   Wikipédia en Français

  • L'Affiche Rouge — Affiche rouge Pour les articles homonymes, voir Affiche rouge (homonymie). L affiche rouge L Affiche rouge est une affiche de propagande officielle …   Wikipédia en Français

  • L'Affiche rouge — Affiche rouge Pour les articles homonymes, voir Affiche rouge (homonymie). L affiche rouge L Affiche rouge est une affiche de propagande officielle …   Wikipédia en Français

  • L' Affiche Rouge — Affiche rouge Pour les articles homonymes, voir Affiche rouge (homonymie). L affiche rouge L Affiche rouge est une affiche de propagande officielle …   Wikipédia en Français

  • Brigades spéciales — Les Brigades Spéciales (BS) étaient, pendant la Seconde Guerre mondiale, une police française spécialisée dans la traque aux « ennemis intérieurs », dissidents, prisonniers évadés, Juifs et réfractaires au STO. Elles dépendaient de la… …   Wikipédia en Français

  • Olga Bancic — Olga (ou Golda) Bancic dite Pierrette, née le 10 mai 1912[1],[2],[3], le 15 mai 1912 …   Wikipédia en Français

  • Main-d'œuvre immigrée — Pour les articles homonymes, voir Moi (homonymie). La Main d œuvre immigrée, généralement désignée par le sigle MOI, fut d abord une organisation de type syndical, regroupant les travailleurs immigrés de la Confédération générale du travail… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”