Deuxième bataille de Châtillon
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bataille de Châtillon.
Bataille de Châtillon
Combats de rues guerre de Vendée.jpg
Combat de rues, peinture de Léon Girardet
Informations générales
Date 11 octobre 1793
Lieu Châtillon
Issue Victoire vendéenne
Belligérants
Flag of France.svg Républicains Armée catholique et royale de Vendée Vendéens
Commandants
Alexis Chalbos
François-Joseph Westermann
• François-René Lecomte †
• François Muller
Maurice d'Elbée
Charles de Bonchamps
Louis de Lescure
Henri de La Rochejaquelein
Jean-Nicolas Stofflet
Forces en présence
11 000 hommes 18 000 hommes
Guerre de Vendée
Batailles
Première Guerre de Vendée (1793-1795)

1re Machecoul — Jallais — 1re Cholet — Pont-Charrault — 1re Pornic — 1re Sables-d'Olonne — 2e Pornic — 2e Sables-d'Olonne — Chemillé — Les Aubiers — 1re Challans — Saint-Gervais — Vezins — 1re Beaupréau — 2e Machecoul — Legé — 1re Thouars — La Châtaigneraie — Palluau — 1re Fontenay-le-Comte — 2e Fontenay-le-Comte — 3e Machecoul — Montreuil-Bellay — Saumur — 1re Luçon — Nantes — Parthenay — 1re Moulins-aux-Chèvres —1re Châtillon — Martigné-Briand — Vihiers — Les Ponts-de-Cé — 2e Luçon — 3e Luçon — 1re La Roche-sur-Yon — Chantonnay — 2e Thouars — Tiffauges — Coron — Pont-Barré — Montaigu — Saint-Fulgent — Le Pallet — Treize-Septiers — 2e Moulins-aux-Chèvres — 2eChâtillon — 1re Noirmoutier — La Tremblaye — 2eCholet 

Virée de Galerne

Laval — La Gravelle — Croix-Bataille — Entrammes — Ernée — Fougères — Granville — Pontorson — Dol — Angers — La Flèche — Pontlieue — Le Mans — Savenay

La Garnache — Bouin — 4e Machecoul — 5e Machecoul — 2e Noirmoutier — Gralas

Colonnes infernales

Gesté — Chauché — Legé — 3e Cholet — Saint-Colombin — 2e Beaupréau — Bressuire — 2e La Roche-sur-Yon — Les Clouzeaux — Mortagne — Les Ouleries — 2e Challans — Moutiers-les-Mauxfaits — Chaudron-en-Mauges — Mormaison — 3e Challans — Chanteloup — La Châtaigneraie — La Roullière — Fréligné — Chalonnes — Saint-Florent-le-Vieil


Deuxième Guerre de Vendée (1795-1796)

Les Essarts — Yeu — Saint-Cyr-en-Talmondais — Mortagne — Mouilleron-le-Captif — Les Landes-Genusson — Camp de l'Oie — Argenton-Château — La Bégaudière — La Chauvière — La Guyonnière


Troisième Guerre de Vendée (1799-1800)

Montaigu — Les Aubiers — La Flocellière — Chambretaud


Quatrième Guerre de Vendée (1815)

Les Échaubrognes — L'Aiguillon — Aizenay — Saint-Gilles-sur-Vie — Les Mathes — Rocheservière — Thouars


Cinquième Guerre de Vendée (1832)

La Hautière — Le Chêne — La Penissière

La bataille de Châtillon se déroula lors de la guerre de Vendée.

Sommaire

Prélude

La prise de Châtillon-sur-Sèvre par les républicains le 9 octobre avait mis les Vendéens dans une position très inquiétante, l' Armée catholique et royale se retrouvait acculée entre Tiffauges et Châtillon. Aussi le 10 octobre les généraux vendéens de l'Armée d'Anjou et du Haut-Poitou se réunirent résolus à ne pas laisser leur « capitale » au main des « Bleus », et, conscient de l'effet dévastateur que cette perte pourrait avoir sur le moral des troupes, il décidèrent de lancer immédiatement une contre-attaque pour reprendre la ville.

La bataille

Le 11 octobre, l'armée vendéenne se mit en marche, rapidement elle rencontra sur sa route l'armée républicaine divisée en deux colonnes, l'une commandée par Chalbos, l'autre par Westermann, qui se dirigeait sur Cholet et Mortagne. Les Vendéens lancèrent une charge générale et culbutèrent les lignes républicaines qui se replièrent sur Châtillon. Les soldats restés dans cette place étaient totalement désorganisés, beaucoup même étaient ivres. Rapidement la panique les gagna et toute l'armée finit par dérouter sur Bressuire. Les Vendéens purent reprendre Châtillon cependant ils se jetèrent sur les réserves d'eau-de-vie abandonnées par les républicains et s'enivrèrent à leur tour.

Mais Westermann n'acceptait pas sa défaite et arrêta la retraite au bois du Moulins aux Chèvres. Il rassembla une centaine de hussards qui chacun prirent un grenadier en croupe ainsi que les fantassins du 9e bataillon d'Orléans, le tout était fort de plusieurs centaines d'hommes. La chose faite, il retourna à Châtillon afin d'y lancer un raid.

Profitant de l'obscurité, la petite troupe parvint à traverser les avants-gardes vendéennes et se répandit dans la ville. La plupart des 10 000 soldats vendéens étaient endormis. Westermann, constatant que Chalbos ne l'avait pas suivi, donna l'ordre de détruire la ville. Les maisons furent incendiées, des soldats vendéens tués dans leur sommeil, des femmes et des enfants massacrés. Mais l'alerte donnée, les Vendéens se regroupèrent et passèrent à l'attaque dans une grande confusion. Après quatre heures de combat, Westermann constatant que la plupart de ses hommes avaient été tués, ordonna la retraite.

À l'aube, les généraux d'Elbée, Bonchamps, Lescure, La Rochejaquelein et Talmont après avoir rallié les fuyards et rassemblé leurs troupes retournèrent à Châtillon. Mais les républicains avaient pris la fuite, la ville était entièrement détruite par les incendies et le sol était jonché de milliers de cadavres calcinés. Les Vendéens n'osèrent pas pénétrer dans les ruines et s'en retournèrent sur Mortagne.

Bibliographie

  • Émile Gabory, Les Guerres de Vendée, éditions Robert Laffont, 1912-1931 (réimpr. 2009) , p.271-273.
  • Charles-Louis Chassin, La Vendée Patriote (1793-1800), Tome III, édition Paul Dupont, 1893-1895, p.198-202.
  • Jean Tabeur, Paris contre la Province, les guerres de l'Ouest, Economica, 2008 , p.141.
  • Yves Gras, La Guerre de Vendée (1793-1796), Economica, 1994 , p.82.

Notes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Deuxième bataille de Châtillon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Deuxième bataille de Châtillon (1870) — Pour les articles homonymes, voir Bataille de Châtillon. Deuxième bataille de Châtillon Informations générales Date 13 octobre 1870 Lieu Châtillon, Clamart,Bagneux, Fo …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Châtillon —     Cette page d’homonymie contient une liste de différentes batailles ou sièges partageant le même nom. La Bataille de Châtillon peut désigner: Bataille de Castillon, une victoire française pendant la Guerre de Cent Ans …   Wikipédia en Français

  • Deuxieme bataille de Fontenay-le-Comte — Deuxième bataille de Fontenay le Comte Bataille de Fontenay le Comte Informations générales Date 25 mai 1793 Lieu Fontenay le Comte Issue Victoire vendéenne Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Deuxième Bataille De Fontenay-le-Comte — Bataille de Fontenay le Comte Informations générales Date 25 mai 1793 Lieu Fontenay le Comte Issue Victoire vendéenne Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Deuxième bataille de fontenay-le-comte — Bataille de Fontenay le Comte Informations générales Date 25 mai 1793 Lieu Fontenay le Comte Issue Victoire vendéenne Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Deuxième bataille de Pornic — Bataille de Pornic Informations générales Date 27 mars 1793 Lieu Pornic Issue Victoire vendéenne Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Deuxième bataille de Luçon — Pour les articles homonymes, voir Bataille de Luçon. Deuxième bataille de Luçon Le Bataillon carré, fantassins et artilleurs républicai …   Wikipédia en Français

  • Deuxième bataille de Moulin-aux-Chèvres — Bataille de Moulin aux Chèvres Abordez l ennemi franchement à la baïonnette, dessin de Auguste Raffet. Informations générales Date 9 octobre 1793 Lieu …   Wikipédia en Français

  • Deuxième bataille de Fontenay-le-Comte — Bataille de Fontenay le Comte Informations générales Date 25 mai 1793 Lieu Fontenay le Comte Issue Victoire vendéenne Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Deuxième bataille de Noirmoutier — Bataille de Noirmoutier (1794) Bataille de Noirmoutier Mort du général D Elbée, peinture de Le Blant Informations générales Date 2 3 janvier 1794 Lieu …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”