Actif-trafic
Logo

« actif-trafiC » est une organisation de protection de l'environnement centrée sur la politique des transports. Fondée en 1992, elle est représentée dans les diverses parties de la Suisse (« umverkehR (de) » en Suisse alémanique et « Straffico » au Tessin) et compte environ 6 000 membres. L'objectif est la mise en place d'un concept de transports durable, répondant aux besoins des piétons, cyclistes et automobilistes aussi bien qu'aux usagers des transports publics.

Le choix orthographique avec le « C » final en majuscule (le « R » en allemand) exprime le concept de transformation radicale de la société défendu par « actif-trafiC ».

Sommaire

Vision

« actif-trafiC » s'inscrit dans la défense de valeurs universelles en affirmant que « tout être humain a le droit de jouir de conditions de vie décentes »[1]. Le concept de « durabilité » est central, l'association se voit contribuer à une « démocratie vivante » et promeut la non-violence.

L'association affirme la nécessité pour les pays industrialisés de réduire leur consommation d’énergie et de ressources « d’un facteur trois à dix ».

La priorité de l'association concerne la gestion durable de la mobilité et le respect des espaces vitaux. Elle s'oppose en particulier à la prédominance accordée, selon elle, au trafic motorisé individuel.

Moyens

Pour atteindre une reconversion de la politique des transports, « actif-trafiC » agit aux niveaux national et local, elle tente d'influencer les processus de décision politiques. La priorité est mise sur la présentation d'alternatives. Les moyens vont de l'initiative populaire fédérale aux actions de rue, en passant par les pétitions, débats, fêtes, ou études spécifiques.

Le magazine « actif-trafiC » paraît quatre à cinq fois par an (en allemand « UmverkehRen »).

En 2007 a été lancée l' « Initiative des villes » : des initiatives populaires demandant une augmentation de la part des déplacements en transports publics en ville sont lancées en 2008 à Bâle, Zurich, Saint-Gall et Winterthur. Une initiative analogue est lancée en mars 2009 à Genève.

Historique

Le mouvement trouve son origine à Winterthour en 1990[2], puis l' association en faveur de la réduction de moitié du trafic routier motorisé est fondée en 1992.

L' initiative pour réduire le trafic motorisé de moitié est lancée en 1994. Cette initiative populaire est déposée en 1996 avec 108 857 signatures, puis refusée en votation populaire le 12 mars 2000 avec 21,5 % de oui[3]. Une seconde initiative populaire est projetée sous le nom « Bella Svizzera, pour une mobilité porteuse d'avenir », mais l'association y renonce finalement en 2004.

« actif-Trafic » publie diverses études : en 2002 elle affirme que la réalisation des projets du « lobby routier » dans les 20 ans à venir coûterait 100 milliards de francs ; en 2003 elle compare l'offre en transports publics de 44 agglomérations suisses ; en 2004 elle évalue le coût des projets d'infrastructure des transports publics à 25 milliards de francs sur 20 ans ; en 2006 elle publie « Les transports publics génèrent des emplois ».

Sur le plan réactif, « actif-Trafic » participe en 2003 à l'opposition à l'initiative « Avanti » du Touring Club Suisse.

L'association innove en organisant des manifestations culturelles adressées au public jeune (« Air Vision », festival de Techno-danse pour l'environnement en 1997 ; « Swiss Sound Mobility » festival à Zurich en 1999). D'autre part elle affectionne l'humour (Action « Espresso » pour un doublement du trafic routier en 2002).

Des actions de soutien au transports publics ont aussi lieu localement à Berne, Lucerne et Zurich.

Lien externe

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Actif-trafic de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Trafic d'influence — Pour les articles homonymes, voir Trafic et Trafic d influence (film). Le trafic d influence est un délit qui consiste à recevoir des dons (argent, biens) pour favoriser les intérêts d une personne physique ou morale auprès des pouvoirs publics.… …   Wikipédia en Français

  • Histoire de la marine française — L histoire de la Marine française couvre la période du XIIIe siècle au XXIe siècle. Elle est marquée par une alternance de hauts et de bas, la Marine française rencontrant au cours de son histoire trois difficultés majeures qui… …   Wikipédia en Français

  • Aigrefeuille-d'Aunis — 46° 07′ 00″ N 0° 55′ 57″ W / 46.1166666667, 0.9325 …   Wikipédia en Français

  • Aigrefeuille d'Aunis — Ajouter une image Administration Pays France Région Poitou Charentes Département Charente Maritime Arrondissement Arrondissement de Rochefort …   Wikipédia en Français

  • umverkehR — (französisch actif trafiC, italienisch Straffico) ist eine parteipolitisch unabhängige, verkehrspolitische Umweltschutzorganisation in der Schweiz. Inhaltsverzeichnis 1 Verkehrshalbierungs Initiative 2 Weitere Projekte 3 Weblinks …   Deutsch Wikipedia

  • Histoire économique et démographique de la Charente-Maritime — Au cours de ces deux derniers siècles, la Charente Maritime a franchi en plusieurs étapes des seuils démographiques importants, dont celui symbolique du demi million d’habitants après 1975. Cependant, cette croissance démographique ne s’est pas… …   Wikipédia en Français

  • Radio-amateur — Radioamateur Pour les articles homonymes, voir Radio. Le shack ou station d un opérateur radioamateur …   Wikipédia en Français

  • Radio-amateurisme — Radioamateur Pour les articles homonymes, voir Radio. Le shack ou station d un opérateur radioamateur …   Wikipédia en Français

  • Radio amateur — Radioamateur Pour les articles homonymes, voir Radio. Le shack ou station d un opérateur radioamateur …   Wikipédia en Français

  • Radioamateur — Pour les articles homonymes, voir Radio. Le shack ou station d un opérateur radioamateur …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”