1,1,1,2-tétrafluoroéthane
1,1,1,2-tétrafluoroéthane
Structure du tétrafluoroéthane
Structure du tétrafluoroéthane
Structure du tétrafluoroéthane
Général
Nom IUPAC 1,1,1,2-tétrafluoroéthane
Synonymes tétrafluoroéthane
Solkane
Norflurane
No CAS 811-97-2
No EINECS 212-377-0
PubChem 13129
SMILES
InChI
Apparence gaz comprimé liquéfié, d'odeur caractéristique[1]
Propriétés chimiques
Formule brute C2H2F4  [Isomères]
Masse molaire[3] 102,0309 ± 0,0017 g·mol-1
C 23,54 %, H 1,98 %, F 74,48 %,
Moment dipolaire 1,80 ± 0,22 D [2]
Propriétés physiques
T° fusion -101 °C[4]
T° ébullition -26,1 °C[4]
Solubilité 2,04 g·l-1 (eau, 25 °C)[5]
Masse volumique 4,275 g·l-1 (20,07 °C, 1 bar, gaz)[6]
Pression de vapeur saturante à 25 °C : 630 kPa[1]
Point critique 40,7 bar, 101,35 °C [7]
Thermochimie
Cp
Précautions
Transport
-
   3159   
NFPA 704

Symbole NFPA 704

 
SIMDUT[9]
A : Gaz comprimé
A,
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

Le 1,1,1,2-tétrafluoroéthane est un hydrocarbure halogéné de formule brute C2H2F4. Il est utilisé principalement comme fluide réfrigérant sous le nom de R-134a ou HFC-134a. Composé de la classe des hydrofluorocarbures (HFC), il n'a pas d'impact sur la couche d'ozone (ODP=0), et ainsi donc a été désigné pour remplacer les divers CFC (en particulier le dichlorodifluorométhane R-12) dans le système de refroidissement, mais il contribue grandement à l'effet de serre (GWP100=1430 [10]) .

Tétrafluoroéthane liquide

Utilisation

  • Fluide frigorifique pour des applications de froid positif (au-dessus de °C) utilisé pour la climatisation des véhicules par exemple[11] ;
  • Propulseur pour les aérosols[11] ;
  • Agent de soufflage pour les mousses de polystyrène extrudé[11] ;
  • Remplaçant R12 (Protocole de Montréal : L'accord international pour la protection de la couche d'ozone stratosphérique) et dans quelques années le HCFC R22[11].

Propriétés physico-chimiques[11]

Phase liquide :

  • Masse volumique de la phase liquide (640 kPa et 25 °C) : 1 206 kg·m-3
  • Point d'ébullition (1,013 bar) : -26,6 °C
  • Chaleur latente de vaporisation (1,013 bar au point d'ébullition) : 215,9 kJ/kg
  • Pression de vapeur (à 15 °C) : 4,9 bar
  • Pression de vapeur (à 50 °C) : 13,2 bar
  • Pression de vapeur (à 20 °C) : 5,7 bar
  • Pression de vapeur (à °C) : 3,5 bar

Point critique :

  • Température critique  : 100,9 °C
  • Pression critique  : 40,6 bar
  • Masse volumique critique  : 512 kg·m-3

Point triple :

  • Température au point triple  : -103,3 °C

Phase gazeuse :

  • Masse volumique du gaz (1,013 bar au point d'ébullition) : 5,28 kg·m-3
  • Masse volumique de la phase gazeuse (1,013 bar et 15 °C) : 4,25 kg·m-3
  • Facteur de compressibilité (Z) (1,013 bar et 15 °C) : 1
  • Densité par rapport à l'air (air = 1) (1,013 bar et 15 °C) : 3,25
  • Volume spécifique (1,013 bar et 15 °C) : 0,235 m³/kg
  • Chaleur spécifique à pression constante (Cp) (1,013 bar et 25 °C) : 0,087 kJ/(mole.K)

Autres données :

Notes et références

  1. a et b 1, 1, 1, 2 - TETRAFLUOROETHANE, fiche de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée le 9 mai 2009
  2. (en) David R. Lide, Handbook of chemistry and physics, CRC, 16 juin 2008, 89e éd., 2736 p. (ISBN 142006679X et 978-1420066791), p. 9-50 
  3. Masse molaire calculée d’après Atomic weights of the elements 2007 sur www.chem.qmul.ac.uk.
  4. a et b Entrée de « 1,1,1,2-Tetrafluoroethane » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 9 février 2009 (JavaScript nécessaire)
  5. (en) « Norflurane » sur ChemIDplus, consulté le 9 février 2009
  6. (en) Balla Saleh et Martin Wendland, « Measurement of Vapor Pressures and Saturated Liquid Densities of Pure Fluids with a New Apparatus », dans Journal of Chemical & Engineering Data, vol. 50, no 2, 22 février 2005, p. 429-437 
  7. Properties of Various Gases sur flexwareinc.com. Consulté le 12 avril 2010
  8. (en) Carl L. Yaws, Handbook of Thermodynamic Diagrams, vol. 1, Huston, Texas, Gulf Pub. Co., 1996 (ISBN 0-88415-857-8) 
  9. « Tétrafluoro-1,1,1,2 éthane » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 25 avril 2009
  10. GIEC 2007, AR4, Chap2, p212
  11. a, b, c, d et e Air lqiuide

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 1,1,1,2-tétrafluoroéthane de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Liste de réfrigérants — Les réfrigérants, ou fluides frigorigènes, ont une nomenclature spécifique, régie par la norme 34 1992 d ANSI/ASHRAE et approuvée par l Union internationale de chimie pure et appliquée (IUPAC). Ce numéro se compose de la lettre R (parfois… …   Wikipédia en Français

  • Liste des numéros ONU — Cette liste répertorie les numéros ONU utilisés dans le transport de matières dangereuses. Sommaire 1 De 0 à 100 2 De 100 à 200 3 De 200 à 300 4 De 300 à 400 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”