Acte humain

Philosophie de l'action

La philosophie de l’action est une branche de la philosophie qui a pour objet les problèmes relatifs à l'action humaine, à sa nature, ses motivations et à l'intentionnalité. Elle est sans doute une des branches les plus importantes dans le débat philosophique contemporain même si ce sont avant tout des philosophes anglo-saxons qui nourrissent les discussions. Certaines des questions les plus débattues concernent entre autres :

  • la nature de l’action (est-ce nécessairement un mouvement corporel ? est-ce que l’intentionnalité caractérise l’action ?),
  • le problème de l’individuation des actes (est-ce que déplacer sa reine et mettre son adversaire en échec et mat sont une seule et même action ?),
  • le problème de l’explication de l’action : est-ce que l’intentionnalité peut suffire à expliquer l’action humaine ou bien faut-il aussi tenir compte de phénomènes causaux ?

Le père de la philosophie de l’action est incontestablement Aristote qui en posa les fondements dans l’Éthique à Nicomaque. Les représentants les plus importants de la philosophie de l’action sont de nos jours : Anscombe, Donald Davidson ou Paul Ricœur.

Sommaire

Le problème de l’explication de l’action humaine

On dit que la philosophie de l’action est née suite à une question fameuse de Wittgenstein : que reste-t-il du fait que je lève le bras si on soustrait le fait que mon bras se lève ? La philosophie de l’action demande: quelle est la nature de l’action humaine ? Qu’est-ce qu’une action intentionnelle ? Qu’est-ce qu’expliquer une action ? De quelle nature est la relation entre une raison d’agir et une action ? Les raisons d’agir sont-elles les causes de l’action ?

On peut diviser les théoriciens de l’action en deux grands groupes: les causalistes - qui prétendent que les raisons d’agir sont les causes de l’action - et les non-causalistes - qui soutiennent l’inverse. Jusque dans les années 1960, les non-causalistes étaient largement majoritaires (Wittgenstein, Anscombe). La thèse causaliste semblait en effet se heurter à deux arguments apparemment insurmontables : l’argument de la connexion logique et l'argument des lois de couverture, mais auxquels Donald Davidson a su apporter une réponse décisive.

Les philosophes de l’action les plus importants sont Wittgenstein, Anscombe, Mele, Donald Davidson, Harry Frankfurt, Churchland, Maurice Blondel.

Rapport de la philosophie de l’action avec les autres branches de la philosophie

L’éthique est la discipline philosophique dont les liens avec la philosophie de l’action sont incontestables. Aristote s’est notamment intéressé au phénomène de l’action en général dans un souci d’expliquer l’action morale.

L'épistémologie (comme étude de la connaissance) et la philosophie du langage font également référence à une philosophie de l’action car il n'y a pas de connaissance sans langage et pas de langage en dehors d'une action.

La logique permet d'affirmer si une action a eu lieu car il est clair qu'on peut apprécier une action en tant qu'elle a lieu ou existe. Une action a toujours un auteur.

Bibliographie

Notes et références

Liens externes

  • Portail de la philosophie analytique Portail de la philosophie analytique
Ce document provient de « Philosophie de l%27action ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Acte humain de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • humain — humain, aine [ ymɛ̃, ɛn ] adj. et n. m. • v. 1150; lat. humanus, de homo « homme » I ♦ Adj. 1 ♦ De l homme (I), propre à l homme. Nature humaine. Vie humaine. Corps, organisme humain. Chair humaine. N avoir plus figure humaine. D apparence… …   Encyclopédie Universelle

  • Acte/Puissance — Pour les articles homonymes, voir Puissance et Acte. La distinction entre acte et puissance, ainsi que la notion d entéléchie, remontent à Aristote. Sommaire 1 Histoire de ces concepts 1.1 …   Wikipédia en Français

  • acte — 1. acte [ akt ] n. m. • 1338; lat. actum, subst. du p. p. de agere « faire » I ♦ 1 ♦ Dr. Acte ou acte juridique : manifestation de volonté qui produit des effets de droit. Acte conservatoire, exécutoire. Acte d administration, de commerce. Acte… …   Encyclopédie Universelle

  • Acte sans paroles — I est une pièce de théâtre mimée, créé le 1er avril 1957 au Royal Court Theatre, à Londres, et repris le même mois au Studio des Champs Elysées, à Paris, avec Deryk Mendel dans le rôle de l homme. Les auteurs des années 50 vont mettre en scène… …   Wikipédia en Français

  • ACTE JURIDIQUE — Sous l’appellation «acte juridique», les juristes comprennent, le plus souvent, diverses institutions qui régissent les particuliers dans leurs rapports privés: mariage et vente, testament et constitution d’hypothèque, bail et reconnaissance… …   Encyclopédie Universelle

  • Acte sexuel — Comportement sexuel humain Pour les articles homonymes, voir sexualité (homonymie). Le comportement sexuel humain est abordé ici comme la composante de la sexualité humaine décrivant en détail et statistiquement les actions liées au sexe ;… …   Wikipédia en Français

  • Humain (Warcraft) — Races de Warcraft Warcraft est un univers de fiction créé par la société Blizzard Entertainment et apparu pour la première fois dans le jeu vidéo Warcraft: Orcs Humans en 1995. Par la suite, l’univers se développe à travers la sortie de plusieurs …   Wikipédia en Français

  • Humain moderne — Homo sapiens Pour les articles homonymes, voir Homo sapiens et Homme …   Wikipédia en Français

  • Acte moteur — « C’est de l’unité de comportement en éthologie » (H. Pieron, 1951). En sport, on parle d’action motrice qui se manifeste par des comportements moteurs observables. Un boxeur qui délivre un coup ou un judoka qui tracte son adversaire… …   Wikipédia en Français

  • Acte pur — Thomisme Courants du Moyen Âge Hermétisme Alchimie Péripatétisme Augustinisme Avicennisme Thomisme Averroïsme …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”