Acrosport
Gymnastique acrobatique
Acrosport
Fédération internationale Fédération internationale de gymnastique
Champion(ne)(s) du monde en titre masculin voir résultats 2010
féminin voir résultats 2010
Acro-tcd.JPG

Figure en gymnastique acrobatique

L'acrosport, ou gymnastique acrobatique ou encore acrogym, est une activité gymnique artistique, mélangeant danse, gymnastique au sol et cirque. Il consiste en la pratique de main à main acrobatique, enchaînements de porteurs, lanceurs, chorégraphies et acrobaties sur un thème musical[1].

L'acrosport se pratique en équipe (de 2 à 4 personnes par équipe), composée de voltigeurs, de porteurs et si nécessaire "de pareurs". Le voltigeur est celui qui participe à une forme corporelle en utilisant (appui, équilibre ou saut) une autre personne. Le porteur est donc celui qui joue un rôle d'appui. Il existe 5 types de formations : duo féminin - duo mixte - duo masculin - trio féminin - quatuor masculin.

La pratique de ce sport à haut niveau nécessite une souplesse exceptionnelle (surtout pour les voltigeurs), beaucoup de force et un mental très fort.

Pendant 2'30 et en musique, l'équipe doit réaliser différentes figures statiques et dynamiques en limitant les pas. Un concours international a trois épreuves : statique, dynamique et combiné.

Sommaire

Historique

La Gymnastique Acrobatique tient ses racines de l’antiquité. De nombreuses sculptures et peintures de cette époque ont été trouvées dans divers lieux de la planète (on trouve des porteurs acrobatiques sur les fresques égyptiennes). Les plus anciennes datent de 8 000 avant J.C. Bien que l’on puisse trouver des traces d’acrobatie collective dans certaines cultures traditionnelles ou dans les pratiques militaires, c’est plus particulièrement grâce au cirque que la Gymnastique Acrobatique moderne va se dessiner. Les numéros sont plus connus sous le nom de « mains à mains » dans ce milieu et cherchent à montrer force, souplesse, équilibre et agilité. Aujourd’hui, la tendance s’est inversée. Les numéros de « mains à mains » des cirques sont très souvent réalisés par d’anciens grands champions de Gymnastique Acrobatique.

La Gymnastique Acrobatique moderne, acrosport à l’époque, fût reconnue comme discipline sportive par l'ancienne URSS en 1939, plus tard par la Pologne, la Chine, l’Allemagne et la Bulgarie[2]. Ces pays s’organisent et développent l’aspect compétitif de la discipline. Certains athlètes de l’époque vont fortement influer sur la pratique actuelle, à l’image du Polonais Konrad Zielinski qui fût juges experts et membre du Comité Technique de la Fédération Internationale de Gymnastique jusqu'en 2008[3] et de sa femme Gisela. Lors des premières compétitions, seule l’exécution technique était prise en compte. Aujourd’hui, la difficulté et l’artistique sont également évaluées.

En 1973, la Fédération Internationale de Sports Acrobatiques (FISA) est créée. Elle regroupe l’Acrosport et le Tumbling. Cette institutionnalisation entraîne l’élaboration d’un code de pointage officiel. Les catégories de compétition sont créées par la même occasion. Elles sont au nombre de 5 : duo féminin, masculin et mixte, trio féminin et quatuor masculin. Ce sont toujours les mêmes formations qui concourent aujourd’hui.

Les premiers Championnats du Monde ont été organisés à Moscou dès l’année suivante. Le premier titre de champion du monde en paire mixte fût décerné à Yuri et Galina Savelyev[4].

En 1985, la discipline est reconnue par le Comité International Olympique. Elle est intégrée en 1993 au programme des Jeux Mondiaux à La Haye (Pays-Bas). Cinq ans plus tard, à l’occasion de l’entrée du Trampoline aux J.O, la FISA et la FIT (Fédération Internationale de Trampoline) fusionnent avec la Fédération Internationale de Gymnastique, une condition sine qua non du CIO (Comité International Olympique). En 2005, l’Acrosport devient Gymnastique Acrobatique, afin de répondre au souhait de la FIG de fédérer les pratiques gymniques et d’harmoniser les appellations.

Aujourd’hui, l’Europe reste le berceau de la discipline, mais tous les continents ont été touchés par la magie de la Gymnastique Acrobatique.

La compétition

Entre Chaque équipe d’acrobates participe à titre individuel.

Comprend Des épreuves de duo en masculin, féminin et mixte : homme porteur, femme voltigeuse. Trio féminin. Quatuor masculin.

Dure Les exercices libres statiques et les exercices libres dynamiques durent 2 minutes 30 secondes alors que les exercices combinés durent 3 minutes.

Gagnée par L’équipe la mieux notée.

Dirigée par Un juge arbitre, six juges, un juge à la difficulté, un chronométreur.

L'aire de jeu

Le praticable Plancher carré de 12 m de côté, élastique, souple, composé de plaques jointes par des bandes de velcro, recouvert par une moquette.

Les acteurs

Le voltigeur 
participe à une forme corporelle en étant en appui sur une autre personne (porteur) de façon sécurisée, c'est-à-dire en plaçant les appuis (pieds ou mains) sur des parties solides du corps du porteur.
Le porteur 
il joue un rôle d'appui et de soutien. Il doit être capable d'anticiper d'éventuels déséquilibre du voltigeur.
Le pareur (joker) 
assure la sécurité du ou des voltigeurs lors de la réalisation d'une pyramide où les voltigeurs pourraient être déséquilibrés. La parade consiste à anticiper une éventuelle chute en plaçant les mains au niveau des points d'équilibre.

La tenue

La tenue

Femmes : justaucorps.
Hommes : léotard ou chemise, short, pantalon ou combinaison.

Avec ou sans chaussons.

La tenue doit être identique au sein d’un groupe (duo, trio, quatuor).

Déroulement de la compétition

Principe général

Main à main pratiqué avec support musical, les concurrents effectuant des porters, des figures acrobatiques et des passages chorégraphiques.


Concours général

Chaque équipe doit réaliser trois types d’enchaînements différents :

  • un exercice libre statique dans lequel prédominent des éléments statiques (équilibres et porters).
  • un exercice libre dynamique dans lequel figurent des éléments acrobatiques et de propulsion.
  • un exercice libre combiné, synthèse des deux précédents.

mais que pour les élites (une catégorie), les avenirs et les seniors n'en ont que une c'est un exercice combiné en espoir il y en a deux : statique et dynamique

Les exercices

L’ordre de passage est tiré au sort, sauf lors de l’exercice combiné dans lequel ils passent en ordre inverse de la somme des notes obtenues lors des exercices statiques et dynamiques. Le premier mouvement effectué par un compétiteur est considéré comme le début de l’exercice. Tous les exercices, à l’exception de l’exercice statique du quatuor, doivent inclure des éléments de chorégraphie, doivent être réalisés en musique, et ne peuvent être repris en cas de chute à cause de la musique qui ne peut être arrêter. Les compétiteurs ont le droit de s’échauffer pendant 5 minutes avant tous les exercices, par groupes de cinq concurrents. Ils doivent donner au juge à la difficulté le dessin précis des différentes parties composant leurs exercices au moins 2 heures avant le début de la compétition.

Les éléments

Éléments individuels

Statiques ou de catégorie 1 Souplesses, combinaisons acrobatiques avec réception fixe (tels attitude, fente, poisson, équilibre, grand écart, etc.) positions, équilibres, et éléments de chorégraphie. Trois éléments individuels de catégorie 1 sont exigés pour obtenir la difficulté de base de l’exercice statique.

Dynamiques ou de catégorie 2 Séries acrobatiques réalisées en déplacement continu avec une réception sur les deux pieds, sauf exception. Trois éléments individuels de type catégorie 2 sont exigés pour obtenir la difficulté de base de l’exercice dynamique.

Combinés

Trois éléments ou séries choisis dans les catégories 1 et 2 sont exigés pour pouvoir obtenir la difficulté de base de l’exercice combiné. Une série est composée de deux éléments successifs d’acrobatie ou de chorégraphie.

Éléments collectifs

Seules les femmes peuvent être aidées à la réception des sorties ou de tout autre élément aérien.

Composition des exercices

Un exercice se compose d’éléments collectifs et d’éléments individuels tous caractéristiques de l’exercice (statique ou dynamique) et reliés entre eux par la chorégraphie.

  • Exercice libre statique

Deux partenaires (au moins) restent en contact permanent durant la réalisation de cet élément. Ce type d’exercice doit mettre en évidence la force, l’équilibre, ainsi que la souplesse et l’agilité des partenaires. Les éléments statiques peuvent être soit fixes, soit en mouvement (changements de position, etc.). Ils doivent être maintenus 2 secondes pour les duos et 4 secondes pour les pyramides fixes sans transition des trios et des quatuors. Les pénalités sont de 0,5 point par seconde. Les éléments statiques effectués en mouvement ne sont évalués que si la position finale est contrôlée et maintenue au moins 1 seconde.

En duo, l’exercice doit comprendre :

  • six éléments collectifs statiques sans phase aérienne dont trois doivent être maintenus 2 secondes, deux éléments individuels ou séries de catégorie 1.

En trio, il doit comprendre :

  • deux pyramides différentes, trois éléments individuels ou séries de catégorie 1.

En quatuor, il doit comprendre :

  • une pyramide et une ou plusieurs transitions. Si cette pyramide s’écroule pendant sa construction et avant que le chronomètre soit en marche, elle vaut 0 point.

Exercice libre dynamique

  • Le contact entre les partenaires doit être très bref, impliquant une phase aérienne.
  • Ce type d’exercice doit mettre en évidence la maîtrise individuelle et collective dans l’exécution des phases aériennes lors des séries de tumbling, les sorties ainsi que les rattraper.

L’exercice doit se composer de six éléments collectifs incluant une phase aérienne. Cinq catégories d’éléments collectifs sont définies :

  • de partenaire à partenaire (rattraper).
  • du sol au partenaire (rattraper).
  • du partenaire au sol (sorties).
  • du partenaire au sol avec bref contact avant la réception (sorties).
  • du sol, bref contact avec le partenaire, puis retour au sol du concurrent (élément dynamique).

L’exercice doit comprendre au moins trois éléments individuels ou séries, une série d’acrobatie composée de deux éléments de catégorie 2, plus un élément de catégorie 2 ainsi qu’une deuxième série d’acrobatie ou un simple élément de catégorie 2.

Exercice libre combiné

  • Il doit comprendre des éléments types de l’exercice statique et des éléments types de l’exercice dynamique.
  • Il doit toujours inclure six éléments collectifs contenant au moins, trois éléments statiques maintenus deux secondes et trois éléments dynamiques, dont un rattraper.

Fautes d'exécution

Les juges repèrent et jugent les fautes techniques et les fautes d’impression générale.

Fautes techniques Elles concernent : la réception, le début et la fin des éléments, la stabilité des éléments statiques, l’amplitude des éléments dynamiques, la correction de la tenue du corps, la précision de l’exécution, les aides extérieures (ceinture, pareur, serre-tête), les chutes et les altérations d’éléments.

Pénalisation des fautes techniques :

  • les graves de 0,5 à 1 point.
  • les moyennes de 0,3 point.
  • les légères de 0,1 à 0,2 point.

Fautes d’impression générale Elles concernent :

  • l’utilisation incomplète de l’aire d’évolution, le mauvais usage des divers niveaux de mouvement (haut, milieu ou bas), de même que le manque de variété de la qualité du mouvement (soutenu, lent, rapide, direct ou indirect), tout manque d’harmonie entre la musique et le mouvement, le port d’une tenue vestimentaire incorrecte, la trop grande différence de taille entre des partenaires, la concentration de tous les éléments difficiles dans la même partie de l’exercice.

Pénalisation des fautes d’impression :

  • les graves de 0,5 à 1 point.
  • les moyennes de 0,3 point.
  • les légères de 0,1 à 0,2 point.

Jugement

6 juges et 1 juge arbitre apprécient les enchaînements à partir des critères techniques et artistiques suivants : difficulté, impression générale, qualité de l’exécution, durée des éléments d’équilibre, durée de l’exercice. Un certain nombre de difficultés de base est exigé pour chaque exercice permettant l’établissement de la note de base. La note de chaque juge est donnée sur 10 points, au dixième de point.

La note finale obtenue par chaque formation s’obtient par addition de la note A (de base) (diminuée des pénalités éventuelles), de la note B (d’exécution) et de la note C (artistique).

Classement

Trois titres sont attribués par groupe aux concurrents les mieux notés :

  • Concours général ;
  • Exercice statique ;
  • Exercice dynamique.

Bibliographie

  • Jaques Blanchard, ABCD Sports - 169 sports et leurs règlements - Remise à jour annuelle, ABCD Éditions, France 1999

Notes et références

  1. Acrosport - De l'école ... aux associations, Catherine Huot-Monéta, Myriam Socié, 1998 (ISBN 978-2-86713-172-1)
  2. UEG : Historique de la gymnastique acrobatique
  3. [1]Acro NL 1 - Avril 2009
  4. (en) [2]FIG News 2011/07/22

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Acrosport de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • acrosport — ● acrosport nom masculin Sport consistant en des enchaînements acrobatiques, gymniques et chorégraphiques présentés en groupe sur un fond musical …   Encyclopédie Universelle

  • Acro-Sport — Acrosport Gymnastique acrobatique Acrosport Fédération internationale Fédération internationale de gymnastique Autres appellations Clubs Licenciés Pratiquants Professionnels …   Wikipédia en Français

  • Acrogym — Acrosport Gymnastique acrobatique Acrosport Fédération internationale Fédération internationale de gymnastique Autres appellations Clubs Licenciés Pratiquants Professionnels …   Wikipédia en Français

  • Gymnastique acrobatique — Acrosport Gymnastique acrobatique Acrosport Fédération internationale Fédération internationale de gymnastique Autres appellations Clubs Licenciés Pratiquants Professionnels …   Wikipédia en Français

  • Ovo (Cirque du Soleil) — Ovo Company Cirque du Soleil Genre Contemporary circus Show type Tourin …   Wikipedia

  • Matt Hall — at the Red Bull Airrace 2010 in Abu Dhabi Born 16 September 1971 (1971 09 16) (age 40) Nationality …   Wikipedia

  • Union College (Nebraska) — For other institutions of this name, see the Union College disambiguation page. Infobox University name = Union College motto = Experience the Spirit established = 1891 type = Private affiliations = Seventh day Adventist Church president = David… …   Wikipedia

  • Georgia-Cumberland Academy — Infobox Seventh day Adventist Academies background = #f0f6fa (standard color) border = #ccd2d9 (standard color) name = Georgia Cumberland Academy motto = established = 1965 type = Private 9 12 High School religion = Seventh day Adventist Church… …   Wikipedia

  • Gamma Phi Circus — Gamma Phi Circus, sponsored by Illinois State University, is the oldest collegiate circus in the United States. It began as the Gamma Phi fraternity, founded in 1929 by ISU gymnastics instructor Clifford Pop Horton. The fraternity s first circus… …   Wikipedia

  • 6ème — Classe de sixième française Cet article fait partie d’une série sur le système éducatif français École maternelle en France …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”