Vous pouvez marquer votre extraits intéressants de texte qui seront disponibles par le biais d'un lien unique dans votre navigateur.

Declinaisons latin

Declinaisons latin

Déclinaisons latines

Les déclinaisons latines sont au nombre de cinq et disposent chacune de six cas (nominatif, vocatif, accusatif, génitif, datif et ablatif). Un septième cas, le locatif, vestige du latin archaïque, a subsisté en latin classique dans quelques expressions particulières, surtout pour exprimer un lieu.

Le génitif singulier du nom détermine à quelle déclinaison il appartient :

  • -æ : 1re déclinaison
  • -i : 2e déclinaison
  • -is : 3e déclinaison
  • -us : 4e déclinaison
  • -ei : 5e déclinaison

Les adjectifs se déclinent comme les noms : dans la phrase, ils prennent le cas du nom qu'ils déterminent ou qualifient.

Les adjectifs qualificatifs sont répartis en deux classes. La première classe correspond aux première (féminin) et deuxième déclinaisons (masculin) du nom, la seconde classe à la troisième déclinaison du nom (avec quelques spécificités).

Les adjectifs déterminants (démonstratifs, indéfinis, interrogatifs) et les adjectifs pronominaux ont des déclinaisons propres.

Les pronoms (personnels, démonstratifs, indéfinis, interrogatifs) se déclinent. Dans la phrase, ils prennent le cas des noms qu'ils remplacent. Ils ont des déclinaisons propres.

Les modèles pour les déclinaisons ne sont pas forcément ceux-ci car cela dépend de la méthode dans laquelle on apprend.

Sommaire

Déclinaison des noms

1re déclinaison

  • Noms féminins (en majorité) et masculins
    • Modèle : vita, vitae, f. (vie)

Tableau de la 1re déclinaison :

Cas Singulier Pluriel
Nominatif Vita Vitae
Vocatif Vita Vitae
Accusatif Vitam Vitas
Génitif Vitae Vitarum
Datif Vitae Vitis
Ablatif Vita Vitis

Exemple : Vitam amamus (Nous aimons la Vie) Vitas amamus (Nous aimons les Vies).

Remarques :

  • Le datif et l'ablatif pluriels de la 1re déclinaison étaient à l'origine en -abus. Forme conservée pour dea (déesse) et filia (fille) qui font deabus et filiabus, pour éviter la confusion avec les datif et ablatif pluriels de deus (dieu) et filius (fils) (2e déclinaison), en particulier dans des expressions comme filiis et filiabus et deis et deabus .
  • Le génitif singulier de la 1re déclinaison était à l'origine en -as. Forme conservée dans l'expression pater familias ou paterfamilias (père de famille).
  • Des mots d'origine grecque en -as ou -es au nominatif singulier suivent la 1re déclinaison, en ne conservant du grec que leur nominatif, et en formant donc leur vocatif en -a. Exemple : Æneas, Ænea, Æneam, Æneæ, Æneæ, Ænea (Énée).

2e déclinaison

  • Noms masculins (en majorité), neutres et féminins (en minorité).
    • Modèle : dominus, domini, m. (maître)
    • Modèle : ager, agri, m. (champ) ; sur ce modèle se déclinent la plupart des noms finissant en -er, dont le dernier e tombe aux cas autres que le nominatif et le vocatif singuliers
    • Modèle : puer, pueri, m. (enfant), semblable à ager, à ceci près que le dernier e est conservé à tous les cas ; sur ce modèle se déclinent gener (gendre), socer (beau-père), vesper (soir), liberi (enfants, un pluriel qui n'a pas de singulier) et aussi vir, viri, m. (homme, au sens mâle)
  • Noms neutres
    • Modèle : Templum, Templi, n. (temple)

Tableau de la 2e déclinaison :

dominus, i, m. ager, i, m. puer, i, m. templum, i, n.
Cas Singulier Pluriel Singulier Pluriel Singulier Pluriel Singulier Pluriel
Nominatif Dominus Domini Ager Agri Puer Pueri Templum Templa
Vocatif Domine Domini Ager Agri Puer Pueri Templum Templa
Accusatif Dominum Dominos Agrum Agros Puerum Pueros Templum Templa
Génitif Domini Dominorum Agri Agrorum Pueri Puerorum Templi Templorum
Datif Domino Dominis Agro Agris Puero Pueris Templo Templis
Ablatif Domino Dominis Agro Agris Puero Pueris Templo Templis

Exemple : Dominus severus est (Le maître de maison est sévère).
Avec la forme de puer : Roma pueros Lutetiæ fascinat (Rome fascine les enfants de Lutèce).

Remarques :

  • Les terminaisons en -us et -um étaient à l'origine en -os et -om. Ces formes anciennes se rencontrent parfois quand la terminaison est précédée de -u- ou -v- (exemple servos au lieu de servus (esclave)).
  • Quelques rares mots neutres de la 2e déclinaison (d'origine grecque) ont un nominatif singulier en -us. Leurs vocatif et accusatif singuliers sont identiques au nominatif ; ils n'ont pas de pluriel. Ainsi, virus, viri, n. (le poison) forme : virus, virus, virus, viri, viro, viro. Pelagus, i, n. (la mer) et Vulgus, i, n. (la foule) se déclinent sur ce modèle.
  • Des mots d'origine grecque en -eus au nominatif singulier suivent la 2e déclinaison, mais forment leur vocatif singulier en -eu. Exemple : Orpheus, Orpheu, Orpheum, Orphei, Orpheo, Orpheo (Orphée).
  • Le vocatif singulier de filius (fils) et de certains noms propres en -ĭus se contracte en au lieu de -ie (fili).
  • Le génitif singulier des mots en -ĭus ou -ĭum se contracte en au lieu de -ii (ingenī au lieu de ingenii).
  • deus (dieu) (2e déclinaison) admet une déclinaison alternative transformant le e de son radical en i devant une désinence commençant par i (et peut aussi simplifier ii en i) : dii ou di au lieu de dei, diis ou dis au lieu de deis. De plus, il n'admet pas de vocatif singulier (on s'adresse à un dieu par son nom), même si le vocatif singulier Deus a été formé pour l'usage liturgique chrétien.
  • Les noms de villes ou de petites îles appartenant aux 1re et 2e déclinaisons et étant du singulier ont un locatif, semblable au génitif. Ainsi, Roma forme Romæ, Lugdunum forme Lugduni. En revanche, Athenæ, arum f. pl. n'admet pas de locatif. Quelques noms communs admettent un locatif : humus (terre), et chez certains auteurs bellus (guerre), militia (armée), vesper (soir).

3e déclinaison

La 3e déclinaison se décompose en deux groupes : les parisyllabiques (génitif pluriel en -ium) et les imparisyllabiques (génitif pluriel en -um), selon que le nominatif singulier a ou n'a pas le même nombre de syllabes que le génitif singulier. Cependant, il existe des faux imparisyllabiques, anciens parisyllabiques dont la dernière voyelle est tombée au nominatif singulier (ce sont les mots masculins ou féminins dont le radical du génitif se termine par deux consonnes, et les mots neutres finissant en -al et -ar), et des faux parisyllabiques (6 mots irréguliers). Dans tous les modèles, le vocatif singulier est identique au nominatif singulier, de même que l'accusatif singulier des mots neutres ; tous les autres cas se construisent sur le radical du génitif singulier.

  • Parisyllabiques masculins et féminins
    • Modèle : civis, civis, m (citoyen)
  • Parisyllabiques neutres
    • Modèle : mare, maris, n (mer)
  • Imparisyllabiques masculins et féminins
    • Modèle : consul, consulis, m (consul)
  • Imparisyllabiques neutres
    • Modèle : corpus, corporis, n (corps)
  • Faux parisyllabiques masculins et féminins
    • Modèle : pater, patris, m (père) (sur ce modèle semblable à consul se déclinent : mater/matris (mère), frater/fratris (frère), iuuenis/iuuenis (jeune homme), senex/senis (vieillard) et canis/canis (chien))
  • Faux imparisyllabiques masculins et féminins
    • Modèle : urbs, urbis, f (ville) (modèle semblable à civis)
  • Faux imparisyllabiques neutres
    • Modèle : animal, animalis, n (animal) (modèle semblable à mare)
  • Parisyllabiques en i (désinence comprenant au singulier un i à l'accusatif -im et à l'ablatif -i)
    • Modèle : febris, febris, f (fièvre) (sur ce modèle se déclinent seulement quelques mots : puppis (poupe), securis (hache), sitis (soif), turris (tour), tussis (toux))
  • Il existe aussi un mot irrégulier ne possédant pas de génitif et de datif singulier mais ressemblant toutefois a la 3e déclinaison : Vis, - f. : la force, la violence.

Tableau de la 3e déclinaison :

Cas civis mare consul corpus pater urbs animal febris vis
Nominatif singulier civis mare consul corpus pater urbs animal febris vis
Vocatif singulier civis mare consul corpus pater urbs animal febris vis
Accusatif singulier civem mare consulem corpus patrem urbem animal febrim vim
Génitif singulier civis maris consulis corporis patris urbis animalis febris -
Datif singulier civi mari consuli corpori patri urbi animali febri -
Ablatif singulier cive mari consule corpore patre urbe animali febri vi
Nominatif pluriel cives maria consules corpora patres urbes animalia febres vires
Vocatif pluriel cives maria consules corpora patres urbes animalia febres vires
Accusatif pluriel cives maria consules corpora patres urbes animalia febres vires
Génitif pluriel civium marium consulum corporum patrum urbium animalium febrium virium
Datif pluriel civibus maribus consulibus corporibus patribus urbibus animalibus febribus viribus
Ablatif pluriel civibus maribus consulibus corporibus patribus urbibus animalibus febribus viribus

Exemple : Tarenta et Syracusa optimi urbes sunt (Tarente et Syracuse sont les meilleures villes).

Remarque :

  • vuis (force), qui suit le modèle de febris, est quasiment régulier : le génitif et le datif singulier n'existent pas, le pluriel se forme régulièrement sur un radical parisyllabique vir- : vires, vires, vires, virium, viribus, viribus
  • bos, bouis, m ou f (bœuf ou vache) présente des formes contractes au génitif pluriel (boum) et aux datif et ablatif pluriels (bobus ou bubus).
  • sus, suis, m ou f (porc ou truie) présente une forme contracte aux datif et ablatif pluriels (subus), à côté de la forme régulière suibus.
  • poema, poematis, n (poème) se décline comme corpus, mais au pluriel il peut aussi suivre la 2e déclinaison (templum).
  • jecur, jecinoris, n (foie), qui n'a pas de pluriel, peut être contracté au génitif (jecoris) et a, en plus des formes régulières sur le modèle de corpus, des formes irrégulières à l'accusatif (jecora), au génitif (jocineris), au datif (jocineri) et à l'ablatif (jocinere).

4e déclinaison

  • Noms masculins et féminins
    • Modèle : manus, manus, f (main)
  • Noms neutres
    • Modèle : cornu, cornus, n (corne)
  • Un mot irrégulier (dont certaines formes hésitent entre la 2e déclinaison et la 4e déclinaison)
    • domus, domus, f (maison)

Tableau de la 4e déclinaison :

Cas manus cornu domus
Nominatif singulier manus cornu domus
Vocatif singulier manus cornu domus
Accusatif singulier manum cornu domum
Génitif singulier manus cornus domus
Datif singulier manui cornui domui
Ablatif singulier manu cornu domo
Nominatif pluriel manus cornua domus
Vocatif pluriel manus cornua domus
Accusatif pluriel manus cornua domos
Génitif pluriel manuum cornuum domorum
Datif pluriel manibus cornibus domibus
Ablatif pluriel manibus cornibus domibus

Remarques :

  • Les datif et ablatif pluriels de la 4e déclinaison étaient à l'origine en -ubus. Forme conservée par quelques mots, comme acus (aiguille), arcus (arc), lacus (lac), quercus (chêne), specus (grotte), artus (articulation), tribus (tribu), partus (enfantement) et parfois portus (port).
  • Le datif singulier de la 4e déclinaison est parfois (rarissimement) en -u (manu, cornu).
  • domus (4e déclinaison) possède un locatif singulier : domi. Au datif singulier, la forme domo est rare.

5e déclinaison

C'est la déclinaison la plus régulière.

  • Noms féminins ; sauf dies (jour), masculin sauf dans son sens de date fixée où il est féminin, et son dérivé meridies (midi), masculin également
    • Modèle : res, rei, f. (chose)

Tableau de la 5e déclinaison :

res, rei, f.
Cas Singulier Pluriel
Nominatif res res
Vocatif res res
Accusatif rem res
Génitif rei rerum
Datif rei rebus
Ablatif re rebus

Déclinaison des adjectifs

1re classe

Les adjectifs de la 1re classe se forment avec les désinences des 1re et 2e déclinaisons.

  • Modèle bonus, bona, bonum (bon) : se décline comme dominus au masculin, rosa au féminin, templum au neutre
  • Modèle miser, misera, miserum (malheureux) : se décline comme puer au masculin, rosa au féminin, templum au neutre
  • Modèle pulcher, pulchra, pulchrum (beau) : se décline comme ager au masculin, rosa au féminin, templum au neutre

Tableau de la 1re classe d'adjectifs :

Cas M F N M F N M F N
Nom. sg. bonus bona bonum miser misera miserum pulcher pulchra pulchrum
Voc. sg. bone bona bonum miser misera miserum pulcher pulchra pulchrum
Acc. sg. bonum bonam bonum miserum miseram miserum pulchrum pulchram pulchrum
Gén. sg. boni bonæ boni miseri miseræ miseri pulchri pulchræ pulchri
Dat. sg. bono bonæ bono misero miseræ misero pulchro pulchræ pulchro
Abl. sg. bono bona bono misero misera misero pulchro pulchra pulchro
Nom. pl. boni bonæ bona miseri miseræ misera pulchri pulchræ pulchra
Voc. pl. boni bonæ bona miseri miseræ misera pulchri pulchræ pulchra
Acc. pl. bonos bonas bona miseros miseras misera pulchros pulchras pulchra
Gén. pl. bonorum bonarum bonorum miserorum miserarum miserorum pulchrorum pulchrarum pulchrorum
Dat. pl. bonis bonis bonis miseris miseris miseris pulchris pulchris pulchris
Abl. pl. bonis bonis bonis miseris miseris miseris pulchris pulchris pulchris

2e classe

Les adjectifs de la 2e classe se forment avec les désinences de la 3e déclinaison. De même que dans celle-ci, le vocatif singulier est toujours identique au nominatif singulier, tous les autres cas se construisent sur le radical du génitif singulier, commun aux 3 genres.

  • Modèle acer, acris, acre (aigu), génitif acris : adjectifs parisyllabiques, se déclinent comme ciuis au masculin et au féminin (hormis l'ablatif singulier, toujours en -i), et comme mare au neutre.
  • Modèle fortis, forte (fort) (masculin et féminin identiques), génitif fortis : adjectifs parisyllabiques, se déclinent comme ciuis au masculin/féminin (hormis l'ablatif singulier, toujours en -i), comme mare au neutre.
  • Modèle prudens (prudent) (identique aux 3 genres au singulier), génitif prudentis : adjectifs faux imparisyllabiques, se déclinent comme urbs au masculin/féminin, comme animal au neutre.
  • Modèle audax (audacieux) (identique aux 3 genres au singulier), génitif audacis : modèle presque semblable à prudens (cf remarques sur l'ablatif singulier en bas du tableau), s'applique à tous les adjectifs en -ax, -ox ou -ix.
  • Modèle vetus (vieux) (identique aux 3 genres au singulier), génitif veteris : adjectifs imparisyllabiques (peu nombreux), se déclinent comme consul au masculin/féminin, comme corpus au neutre.

Tableau de la 2e classe d'adjectifs :

Cas M F N M/F N M/F N M/F N M/F N
Nom. sg. acer acris acre fortis forte prudens prudens audax audax vetus vetus
Voc. sg. acer acris acre fortis forte prudens prudens audax audax vetus vetus
Acc. sg. acrem acrem acre fortem forte prudentem prudens audacem audax veterem vetus
Gén. sg. acris acris acris fortis fortis prudentis prudentis audacis audacis veteris veteris
Dat. sg. acri acri acri forti forti prudenti prudenti audaci audaci veteri veteri
Abl. sg. acri acri acri forti forti prudente ou prudenti prudenti audaci audaci vetere vetere
Nom. pl. acres acres acria fortes fortia prudentes prudentia audaces audacia veteres vetera
Voc. pl. acres acres acria fortes fortia prudentes prudentia audaces audacia veteres vetera
Acc. pl. acres acres acria fortes fortia prudentes prudentia audaces audacia veteres vetera
Gén. pl. acrium acrium acrium fortium fortium prudentium prudentium audacium audacium veterum veterum
Dat. pl. acribus acribus acribus fortibus fortibus prudentibus prudentibus audacibus audacibus veteribus veteribus
Abl. pl. acribus acribus acribus fortibus fortibus prudentibus prudentibus audacibus audacibus veteribus veteribus

Remarques :

  • Les adjectifs en -is comme fortis peuvent faire l'accusatif pluriel masculin ou féminin en -is au lieu de -es.
  • L'ablatif singulier masculin ou féminin des parisyllabiques et faux imparisyllabiques est en -i au masculin et au féminin, et non en -e comme les modèles correspondant de la 3e déclinaison (sauf pour le modèle prudens, ou il est en -e quand l'adjectif se rapporte à une personne et en -i quand il se rapporte à une chose).
  • Les participes présents actifs suivent le modèle prudens, mais leur ablatif singulier masculin ou féminin est toujours en -e.

Déclinaison des pronoms et adjectifs pronominaux

Les pronoms personnels ont une déclinaison qui leur est propre. Les autres pronoms adjectifs suivent une déclinaison appelée pronominale qui a le génitif singulier en -ius et le datif singulier en -i.

Voir la liste des pronoms en latin pour les tableaux des pronoms.

Notes

  • Portail des langues Portail des langues
Ce document provient de « D%C3%A9clinaisons latines ».

Wikimedia Foundation. 2010.