Decapitation

Décapitation

Découverte du corps décapité du tyran Holopherne, dans sa tente de campement (thème de peinture : Judith et Holopherne) de Botticelli (il en peignit deux sur le thème)

La décapitation est une méthode d’exécution consistant à séparer la tête du corps, usuellement réalisée à l'aide d'un couteau, d'une épée, d'un sabre, d'une hache ou d'une guillotine. Généralement, dans les cas de décapitation effectuée à l'épée ou à la hache, le condamné devait au préalable poser la tête sur un billot.

Sommaire

Synonyme

De manière plus littéraire (et désormais peu usitée), on parle aussi de décollement ou de décollation.

Symbolisme

Scène de décapitation par un prêtre-guerrier, culture Mochica, Musée de l'armée, Stockholm.

La valeur symbolique de la décapitation a varié selon les époques et les contextes. Lorsque la France révolutionnaire l'adopte, elle est considérée comme reflètant une certaine égalité (car sous l'ancien régime on décapitait les nobles mais il y avait une multitude de supplices pour le tiers état). La guillotine est alors un progrès puisque la souffrance est censée être supprimée.

Mais dans le contexte actuel (recul de la peine de mort en occident, caractère souvent public des exécutions dans les pays où la décollation est encore pratiquée, caractère parfois bénin des « crimes » ainsi punis), elle est plutôt considérée comme une méthode barbare et sanguinaire.

La décapitation peut être également réalisée sur le corps d'un homme mort. La tête est ensuite exhibée, de manière à traumatiser une population ou/et à humilier la personne morte, voire pour en retirer une rétribution.

Les décapitations et expositions de têtes en Chine ont été souvent représentées, soit par le dessin [1], soit par la photographie [2].

Dans le monde

Actuellement, trois pays procèdent à ce mode d'exécution (toujours public) avec l'aide d'un sabre[3]:

France

Article détaillé : Peine de mort en France.
Jacques de Flesselles, l'un des premiers décapités de la Révolution française

En France sous l'Ancien Régime, la décapitation, appelée décollement, était un privilège nobiliaire pour les exécutions capitales, par opposition à la peine de pendaison pour les roturiers, considérée comme infamante. Elle était pratiquée à l'aide d'une hache ou d'une épée, la tête du supplicié devant parfois être préalablement posée sur billot.

Le 6 octobre 1791 est inscrite dans le Code pénal français la phrase « Tout condamné à mort aura la tête tranchée ». C'est ainsi que la décapitation fut la seule méthode d'exécution des civils (les militaires utilisaient le peloton d'exécution) jusqu'à son abolition définitive en 1981. La décapitation était réalisée à l'aide d'une guillotine.

Dans l'Antiquité

De nombreux chrétiens connurent ce martyre dont saint Jean-Baptiste ou saint Paul de Tarse.

Références

  1. (fr) Artworks, Institut d'Asie Orientale. Consulté le 30 décembre 2007
  2. (fr) Photographs, Institut d'Asie Orientale. Consulté le 30 décembre 2007
  3. Martin Monestier, Peines de mort, Le Cherche-Midi Éditeur, coll. « Documents », Paris, Octobre 1994 (réimpr. novembre 2004) (ISBN 978-2-86274-332-5) 
  4. (fr) La peine de mort : Arabie saoudite, 2007, Ensemble contre la peine de mort. Consulté le 30 décembre 2007

Voir aussi

Commons-logo.svg

Wiktprintable without text.svg

Voir « décapitation » sur le Wiktionnaire.

Ce document provient de « D%C3%A9capitation ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Decapitation de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • décapitation — [ dekapitasjɔ̃ ] n. f. • 1392; de décapiter ♦ Action de décapiter. ⇒ décollation. Être condamné à la décapitation. ⇒ exécution. ● décapitation nom féminin (bas latin decapitatio, onis) Action de décapiter. décapitation n. f. Action de décapi …   Encyclopédie Universelle

  • decapitation — 1640s, from Fr. décapitation, from M.L. decapitationem (nom. decapitatio), from decapitat , pp. stem of L.L. decapitare (see DECAPITATE (Cf. decapitate)) …   Etymology dictionary

  • Decapitation — De*cap i*ta tion, n. [LL. decapitatio: cf. F. d[ e]capitation.] The act of beheading; beheading. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Decapitation — Decapitation, Enthauptung; decapitiren, enthaupten …   Herders Conversations-Lexikon

  • décapitation — DÉCAPITATION. s. f. Action de décapiter. Voyez Décollation …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Decapitation — Decapitated redirects here. For the Polish death metal band, see Decapitated (band). Part of a series on Capital punishment Issues …   Wikipedia

  • Décapitation — La Découverte du cadavre d Holopherne, dans sa tente de campement (thème de peinture : Judith et Holopherne) de Botticelli (il en peignit deux sur le thème) La décapitation est une méthode d’exécution consistant à séparer la tête du corps,… …   Wikipédia en Français

  • DÉCAPITATION — s. f. Action de décapiter. La décapitation est, en France, le supplice des criminels condamnés à mort …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • decapitation — noun The act of beheading; beheading. If the headsmans axe was sharp and his aim was true, decapitation was a quick and relatively painless form of death Syn: beheading …   Wiktionary

  • decapitation — dekapitacija statusas T sritis augalininkystė apibrėžtis Augalo stiebo, šaknies arba diegamakštės viršūnėlės nupjovimas. atitikmenys: angl. decapitation rus. декапитация …   Žemės ūkio augalų selekcijos ir sėklininkystės terminų žodynas

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”