060 DB

CC 65000

Caractéristiques techniques
locomotive thermique
Série CC 65000
Entreprise ferroviaire SNCF
Constructeur Alsthom/CAFL/SACM
Numérotation 060 DB 1-20
puis CC 65001-65020
Année de construction 1957-1958
Effectif en service radiées en 1988
Vitesse maximale 80/130 km/h
Longueur hors-tout 19,814 m
Motorisation thermique 2 moteurs SACM MGO VSHR (V12)
Motorisation traction 6 moteurs TA 643 A1 Alsthom
Puissance 970 kW ou 1800 CV
Carburant gazole
Transmission électrique
Écartement standard
Disposition des essieux C'oC'o
Masse à vide 112 t
La CC 65001 à la Cité du train de Mulhouse.

Les CC 65000 sont une série de 20 locomotives diesel commandées par la SNCF le 1er février 1955. La première a été mise en service au dépôt de La Rochelle le 8 janvier 1957. Elles ont été radiées entre 1981 et 1988. Elles étaient affublées du surnom de sous-marins.

Sommaire

Origine et description

1954 : une révolution à la SNCF. Un appel d'offre pour la construction de diesels de lignes est lancé. Ceux-ci seront destinés à remorquer tout type de trafic: voyageurs express, messageries et marchandises sur Bordeaux-Nantes et La Rochelle-Poitiers, ces machines prenant la place des 231 F', 141 R, 141 C et 140 C.

Alsthom se met sur les rangs de ce projet, d'autant plus que le cahier des charges est exigeant :

  • poids adhérent de 100 tonnes,
  • charge maximum par essieu de 18 tonnes,
  • effort à la jante à 20 km/h : 15800 kg - à 120 km/h : 2610 kg
  • utilisation de fuel domestique,
  • chaudière à vapeur de 780 kg/h,
  • vitesse maximum 130 km/h,
  • 1 cabine à chaque extrémité.

En fait, il a été possible de ramener la charge par essieu à 17 tonnes.

Les deux moteurs MGO développent chacun 925 ch à 1500 tours/mn. Un essai est fait avec des moteurs de 16 cylindres au lieu de 12 précédemment. Ces moteurs sont construits sous licence MGO par la société SACM à Mulhouse.

Les six moteurs de traction sont suspendus par le nez, chaque moteur attaquant un essieu.

Les 060 DB, futures CC65000 comportent un groupe électrogène par groupe-moteur et ceux-ci peuvent être isolés.

Le manipulateur, caractéristique, comprend deux parties :

  • une commande marche avant/marche arrière avec les positions Série/Parallèle et Point Mort
  • un volant avec les positions zéro, lancement et 8 crans de traction plus les poignées de la veille automatique.

Les essais initiaux se déroulèrent d'août à novembre 1956 autour de Belfort. La veille du départ la 060 DB 01 démarra une rame de 1100 tonnes en rampe de 10 ‰ avec un effort au crochet de 23 tonnes. Regagnant Paris par ses propres moyens,elle fut présentée à Monsieur Boyaux, alors directeur général de la SNCF, lors de marches entre Paris et Mantes. En 1958, les 060 DB 01 et 08 firent des marches spéciales entre Marseille et Vintimille en simple ou double traction ; l'électrification de cette section n'étant pas encore certaine.

Ce type de locomotive a été exporté en Algérie (060 DC 1 à 37) et en Argentine (n° 5201 à 5225)

Service

Au départ, les 060 DB 1 à 16,18 et 20' seront fixées sur la région Ouest tandis que les 060 DB 17 et 19 (rejointes en 1958 par les 060 DB 13,14 et 15) seront destinées à des navettes entre les triages de Saint-Louis en France et Bâle-Muttenz.

Le dépôt de la Rochelle deviendra alors titulaire de ces machines, leur fief allant de Nantes à Bordeaux (376 km), de la Rochelle à Poitiers (147 km), d'Angoulême à Royan (113 km) avec des incursions sur Paimbœuf, Fouras et le Chapus.

En 1962,les 060 DB deviennent CC 65001 à 20.

En 1968, Nantes et la Rochelle reçoivent des BB 63500, permettant ainsi l'amélioration du service, le nombre étant quand même limité. Tractant souvent en double traction les trains de voyageurs, les CC 65000 seront retirés du service des voyageurs sur cette ligne en 1971, avec l'arrivée des CC 72000, les chaudières étant déposées en 1978.

Parfois en période pointe, les CC 65000 se retrouvent en tête de trains militaires ou de pélerins, ou parfois peuvent être utilisées dans des compositions particuliéres.

Par la suite, Nantes devient titulaire de ces machines lors de la fermeture du dépôt de la Rochelle. Les dernières années de services sont donc dévolues à des messageries et des RO. Et pourtant jusqu'en 1983, ces engins effectuaient des parcours mensuels supérieurs à 9000 km.

La carrière de la CC 65010 s'est arrêtée en 1981 par sa radiation suite à un accrochage au dépôt de Bordeaux et celle de la CC 65014 en 1984 (alors qu'elle était en réparation différée, RD).

D'autre ont été garées en bon état, les AIA AIA 68000' et les BB 67000, puis les CC 72000, prenant petit à petit la relève.

Il a également été question d'autre part d'un transfert de quelques unités pour la construction de la ligne du TGV Atlantique, ce qui aurait conféré un modeste sursis pour ces machines de trente ans qui furent les premiers diesels de ligne.

Le record de kilomètres parcourus a été réalisé avec les 4.110.248 km de la CC 65001 du 08/01/1957 au 25/09/1988, locomotive aujourd'hui préservée au Musée français de chemin de fer à Mulhouse

Services effectués

  • En octobre 1956, des essais ont conduit la 060 DB 1 (future CC 65001) de Belfort à Vesoul et de Belfort à Epinal.
  • En décembre 1956, des essais ont conduit la même 060 DB 1 de Paris-Saint-Lazare à Evreux et de Paris-Saint-Lazare à Mantes-la-Jolie
  • En 1957, des essais ont conduit la 060 DB 2 (future CC 65002) d'Etampes à Pithiviers
  • De l'été 1957 au printemps 1958, des essais ont conduit la 060 DB 6 (future CC 65006) en Espagne
  • En octobre 1958, des essais ont conduit les 060 DB ( et 8 (futures CC 65005 et CC 65008) de Marseille à Nice et Vintimille
  • Du 6 juin au 22 juillet 1988, les CC 65003 et CC 65012 furent envoyées sur la voie dite "des Gauches" à Villeneuve-Saint-Georges en raison d'indisponibilité de CC 65500 du dépôt de La Plaine

Lignes parcourues

Dessertes voyageurs

Dessertes marchandises

  • Nantes - Savenay - Donges
  • Nantes - La Rochelle - Rochefort - Saintes - Bordeaux
  • La Rochelle - Poitiers
  • Angoulême - Saintes
  • Saujon - Gémozac
  • Rochefort - Le Chapus
  • Bordeaux - Hourcade
  • Saint-Mariens-Saint-Yzan - port de Blaye (dont en 1981)
  • Mulhouse - Saint-Louis - Bâle-Muttenz (de 1958 à 1960) en service international
  • Saint-Louis triage - Bâle-Muttenz (de 1958 à 1960) en service international

Dépôts titulaires

  • La Rochelle-Bongraine (de décembre 1956 à 1979, puis transférées le 01/02/1979 à Nantes)
  • Mulhouse-Ile-Napoleon (de 1957 et 1958 à 1960, puis les 5 locomotives 060 DB 13 à 15, 17 et 19 furent transférées du 6 avril au 12 mai 1960 à La Rochelle)
  • Nantes-Blottereau (de février 1979 à 1988, puis réforme des 12 dernières unités le 25/09/1988)
Etat du matériel au 1/05/2009
Engin Mise en service Radiation Dépots
CC 65001 8 janvier 1957 25 septembre 1988 Nantes
CC 65002 20 mars 1957 25 septembre 1988 Nantes
CC 65003 15 février 1957 25 septembre 1988 Nantes
CC 65004 20 mars 1957 25 septembre 1988 Nantes
CC 65005 10 avril 1957 25 septembre 1988 Nantes
CC 65006 17 mai 1957 25 septembre 1988 Nantes
CC 65007 26 avril 1957 25 septembre 1988 Nantes
CC 65008 9 mai 1957 25 septembre 1988 Nantes
CC 65009 26 mai 1957 7 juin 1988 Nantes
CC 65010 3 juin 1957 31 décembre 1981 Nantes
CC 65011 26 juillet 1957 25 septembre 1988 Nantes
CC 65012 4 juillet 1957 25 septembre 1988 Nantes
CC 65013 24 mai 1957 4 janvier 1988 Nantes
CC 65014 24 mai 1957 10 janvier 1988 Nantes
CC 65015 8 juillet 1957 7 décembre 1987 Nantes
CC 65016 4 juin 1957 25 septembre 1988 Nantes
CC 65017 1 septembre 1957 3 mars 1988 Nantes
CC 65018 18 janvier 1958 7 décembre 1987 Nantes
CC 65019 15 mars 1958 10 février 1988 Nantes
CC 65020 2 juillet 1958 7 décembre 1987 Nantes

Modélisme

Cette locomotive a été reproduite en HO par les firmes VB, Hornby-acHO dans les années 60, et plus récemment (2009) Mistral et Lematec (Artisan Suisse)

Bibliographie

  • Livre : Jacques Defrance, "Le matériel moteur de la SNCF", Editions N.M. à Paris, paru en 1969 et réédition 1978.
  • Revue : "Le Train", avec article d'Olivier Constant, "Les Diesel de ligne" tome 5 Les CC 65000/65500, spécial 25, 01/2001
  • Revue : "Rail Passion", n° Hors Série sur "Les diesels de ligne", paru en novembre 2007.

Galerie photos

Machines préservées

N.B. : la CC 65012 a été démolie il y a plus de dix ans, en service effectivement sur les lignes de Chinon, la fermeture du tronçon Loudun - Chinon en 1992 lui a retiré son utilité (ainsi qu'à la CC 65004) , ces deux machines ont été ensuite démolies. Quant à la 65006, elle a été louée vers 1998 aux CFTA exploitant la ligne Clamecy - Cercy la Tour et a été retirée du service cette même année à la suite d'une avarie survenue sur une aiguille, longtemps placée en attente au dépôt de Clamecy par la suite (sort inconnu actuellement)

Voir aussi

Article connexe

  • Portail du chemin de fer Portail du chemin de fer
Ce document provient de « CC 65000 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 060 DB de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • DB Class V 200 — DB Class V200 DB Class 220 SBB Am 4/4 Number(s): V200 001 086, from 1968 220 001 086 Quantity: 86 Manufacturer: Krauss Maff …   Wikipedia

  • DB-Baureihe V 200.0 — DB Baureihe V200 DB Baureihe 220 Nummerierung: V200 001 086, ab 1968 220 001 086 Anzahl: 86 Hersteller: Krauss Maffei, MaK …   Deutsch Wikipedia

  • DB Class 218 — DB 218 413 Power type Diesel hydraulic Builder Krupp, Henschel, Krauss Maffei, MaK[1 …   Wikipedia

  • DB V 160 family — 218 395 in Stuttgart (October 2004) Power type Diesel hydraulic Builder Krupp, KHD, Henschel, Krauss Maffei, MaK …   Wikipedia

  • DB-Baureihe ET 26 — (DB Baureihe 426) Nummerierung: ET 26 001 26 004 Anzahl: 4 Hersteller: Wegmann (Wagenteil Umbau), BBC Mannheim (Elektroausrüstung) …   Deutsch Wikipedia

  • DB-Baureihe 470 — DB Baureihe ET/EM 170 DBAG Baureihe 470/870 Nummerierung: ET 170 101–145a, EM 170 101–145, ET 170 101–145b 470 101–145, 870 101–145, 470 401–445 Anzahl: 90 Triebwagen 45 Mittelwagen Hersteller: MAN …   Deutsch Wikipedia

  • DB-Baureihe ET 170 — DB Baureihe ET/EM 170 DBAG Baureihe 470/870 Nummerierung: ET 170 101–145a, EM 170 101–145, ET 170 101–145b 470 101–145, 870 101–145, 470 401–445 Anzahl: 90 Triebwagen 45 Mittelwagen Hersteller …   Deutsch Wikipedia

  • DB-Baureihe 426 — Die Deutsche Bundesbahn hatte vier Triebzüge im Bestand, die zum Teil von der der S Bahn Berlin, zum Teil von der Peenemünder Schnellbahn stammten. Später waren sie als Gleichstromzüge auf der Isartalbahn im Einsatz und wurden danach für… …   Deutsch Wikipedia

  • DB locomotive classification — Originally, both Deutsche Bundesbahn and Deutsche Reichsbahn continued the classification system of the Deutsche Reichsbahn (DRG) see also a short overview of the numbering system of the German railways. When UIC introduced a new classification… …   Wikipedia

  • DB-Baureihe 471 — DRG Baureihe ET/EM 171 DBAG Baureihe 471/871 Nummerierung: ET 171 001–044, 061–086 471 101–144, 151–152, 161–186; 171 401–144, 451–452, 461–486; 871 001–044, 051–052, 061–086 Anzahl: 144 Triebwagen 72 Mittelwagen Hersteller: LHB …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”