Aclens
Aclens
Aclens
Vue du village d'Aclens
Administration
Pays Suisse Armoiries de la commune.
Canton Vaud
District Morges
Langue Français
Syndic Jacques Chapuisat
N° OFS 5621
Code postal 1123
Site Web www.aclens.ch
Géographie
Superficie 3,9 km²[1]
Altitude 460 m
Coordonnées 46° 34′ 00″ N 6° 31′ 00″ E / 46.5666666667, 6.5166666666746° 34′ 00″ N 6° 31′ 00″ E / 46.5666666667, 6.51666666667 
Communes limitrophes
(voir carte)
Gollion, Vufflens-la-Ville, Bussigny-près-Lausanne, Bremblens, Romanel-sur-Morges, Saint-Saphorin-sur-Morges, Vullierens
Démographie
Population 472 (31 décembre 2009)[2]
Densité 121 hab./km²
Gentilé Les Aclenais
Localisation

Localisation de Aclens en Suisse.

Aclens est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district de Morges.

Sommaire

Géographie

Le centre d'Aclens est situé à 7 km à vol d'oiseau au nord de Morges, chef-lieu de district. La superficie du territoire communal est de 3,92 km². Le point le plus haut de la commune est à 515 mètres d'altitude.

Le territoire communal s'étend principalement sur un plateau à l'ouest du Gros de Vaud et de la Venoge, en hauteur par rapport à la vallée de cette dernière. L'ouest de la commune est situé en amont, se trouvant une cinquantaine de mètres au-dessus du centre du village, situé à 461 mètres d'altitude, c'est là que se trouve le plus haut point de territoire communal, appelé Trente Chiens, qui culmine à 515 mètres d'altitude. Le nord de la commune est clairement délimité par la Senoge, affluent de la Venoge. La partie sud de la frontière oriental est délimitée par la Venoge, endroit le plus bas de la commune, à 406 mètres d'altitude, remontant ensuite au-dessus de vallée en direction du nord. Le sud se trouve en plein sur le plateau cité plus haut, aux environs de 460 mètres d'altitude, la frontière n'est à cet endroit délimité par aucune variation du terrain[3].

En 1997, 13 % du territoire est constitué de terrain constructible et 17 % de forêts ; 70 % sont dédié à l'agriculture. Les champs prédominants largement le territoire communal, les forêts et zones naturelles se concentrent principalement le long des cours d'eau, plus quelques bosquets vers la limite ouest et est de la commune; la végétation est principalement constituée par des feuillus. Le village proprement dit se trouve au centre du territoire communal[3].

Les communes voisines d'Aclens sont:Gollion au nord, Vullierens à l'ouest, Saint-Saphorin-sur-Morges au sud-ouest, Romanel-sur-Morges au sud, Bremblens au sud-sud-est, Bussigny-près-Lausanne au sud-est, dans le district de l'Ouest lausannois, et finalement Vufflens-la-ville dans le district du Gros-de-Vaud[3].

Histoire

Le territoire communal d'Aclens est habité depuis l'époque romaine, mais pas à l'endroit actuel du village, au lieu-dit En Joux; ces trouvailles se composent de quelques murs d'habitations, découverts en 1984. Le bourg principal de la commune, semble quant à lui est apparu avant le XIVe. Les archives permettent d'apprendre l'existence d'un grand incendie en 1416. Aclens fut rattaché à la seigneurie de Vullierens à partir de 1410 jusqu'à 1665, Indépendante à partir de cette date, la municipalité fut rachetée par la ville de Morges, celle-ci comprenait alors Romanel-sur-Morges et Bremblens en son sein.

Le territoire d'Aclens comprenait au Moyen Âge le centre actuel d'Aclens et le village disparu de Chibi, où se trouvait l'église paroissiale, et de Saint-Christophe. Le moulin du Choc au bord de la Venoge, cité déjà au début du XVIIe siècle, fut longtemps la seule industrie du village agricole. La zone industrielle de la plaine de la Venoge qui existe maintenant a été construite à partir de 1960.

Transports

La commune est uniquement accessible par la route, elle est reliée au sud à Morges, au nord à Cossonay et au sud-est à Bussigny-près-Lausanne. Les cars postaux la desservent régulièrement.

Population

Les habitants de la commune sont francophones à 89 %, italophones à 1,7 % et germanophones à 6,1 %. La population s'élevait à 309 habitants en 1850, 268 habitants en 1900 et en raison d'un exode massif, la commune n'enregistrait plus que 192 habitants en 1970.

Notes et références

  1. Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales sur Office fédéral de la Statistique. Consulté le 23 septembre 2010
  2. Bilan de la population résidante permanente (total) selon les districts et les communes, en 2009 sur Office fédéral de la Statistique. Consulté le 1er septembre 2010
  3. a, b et c Site fournissant des cartes topographiques pour le canton de Vaud

Liens externes

François Béboux, « Aclens » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du 23 juin 2009

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aclens de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aclens — Basisdaten Staat: Schweiz Kanton …   Deutsch Wikipedia

  • Aclens — Escudo …   Wikipedia Español

  • Aclens — Infobox Swiss town subject name = Aclens municipality name = Aclens municipality type = municipality image photo = Aclens ag1.jpg image caption = Aclens imagepath coa = |pixel coa= languages = French canton = Vaud iso code region = CH VD district …   Wikipedia

  • Bezirk Morges — District de Morges (2008) Basisdaten Kanton: Waadt Hauptort: Morges BFS Nr.: 2227 (bis 2007: 2209) Fläche: 372.96 km² Einwohner: 69935 (2007) Bevölkerungsdichte: 187.51 Einw./km² …   Deutsch Wikipedia

  • District de Morges — (2008) Basisdaten Kanton: Waadt Hauptort: Morges BFS Nr.: 2227 (bis 2007: 2209) Fläche: 372.96 km² Einwohner: 69935 (2007) Bevölkerungsdichte: 187.51 Einw./km² …   Deutsch Wikipedia

  • Bremblens — Basisdaten Staat: Schweiz Kanton …   Deutsch Wikipedia

  • Gollion — Basisdaten Staat: Schweiz Kanton …   Deutsch Wikipedia

  • Morges (Bezirk) — District de Morges Basisdaten Staat: Schweiz Kanton: Waadt Hauptort: Morges Region I …   Deutsch Wikipedia

  • Vullierens — Basisdaten Staat: Schweiz Kanto …   Deutsch Wikipedia

  • Gollion — Vue du village de Gollion Administration Pays Suisse …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”