Acidification

Acidification de l’océan

Variation du pH à la suface des océans provoqués par le CO2 d'origine anthropique entre les années 1700 et les années 1990
  Pollution  v ·  · m 
Pollution de l'air
Pluie acideIndice de qualité de l'air • Atmospheric dispersion modeling • ChlorofluorocarbureAssombrissement globalRéchauffement climatique • Brume de beau temps • Diminution de la couche d'ozoneAérosolSmogPollution intérieure
Pollution de l'eau
EutrophisationDésoxygénationPollution marineAcidification de l’océanMarée noireRuissellementPollution thermiqueEaux usées • Maladie hydrique • Qualité de l'eauEau stagnante
Pollution du sol
BioremédiationHerbicidePesticide
Pollution radioactive
Actinides dans le milieu • Retombée radioactiveIrradiation aiguë
Autres types de pollution
Pollution lumineusePollution sonorePollution visuelle
Législations
Clean Air ActClean Water ActProtocole de Kyoto • Water Pollution Control Act • Protocole de Montréal
Principales organisations
DEFRAAdemeEnvironmental Protection Agency • Global Atmosphere Watch • Greenpeace • National Ambient Air Quality Standards
Sujet relatif
Environnement

L'acidification de l’océan est le nom donné à la diminution progressive du pH des océans (Il a été estimé qu'entre 1751 et 2004 le pH des eaux superficielles des océans a diminué de 8,25 à 8,14[1]). Sur la base des prévisions du GIEC (ou IPCC en anglais)[réf. nécessaire], l’augmentation actuelle du taux de CO2 dans l’atmosphère devrait encore diminuer le pH des eaux du globe de 8,14 à 7,8 d’ici la fin du siècle.

Sommaire

Causes

Cette acidification a plusieurs causes anthropiques identifiées :

  • l'absorption de dioxyde de carbone atmosphérique d'origine anthropique. C'est la première cause identifiée, et probablement la plus importante ;
  • l’azote anthropique d'origine agricole (évaporation et lessivage des engrais nitratés, lisiers), industrielle et liée à la circulation motorisée et au chauffage, source d'acide nitrique et d'ammoniac contaminant les pluies et les eaux de surfaces et marines, via l'atmosphère et les cours d'eau ;
  • le soufre rejeté par l'Homme, provenant essentiellement de la combustion des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz).

Ces trois facteurs associés acidifient les eaux côtières plus rapidement que ne le prévoyaient les premières modélisations.

Environ six téramoles d’azote actif et deux téramoles de soufre seraient annuellement injectées dans l’atmosphère, ce qui est bien moins que les 700 téramoles de CO2, selon une étude[2] récente pilotée par Scott Doney (Woods Hole Oceanographic Institution, Massachusetts, USA). Cet azote aurait déjà sur certains littoraux un impact équivalent à 10 à 50% de celui du CO2. Ces zones sont toutes des zones importantes pour l'homme (pêche, activité économique et touristique)

Il semble de plus que les estuaires et les zones mortes ne remplissent plus leurs rôles de puits de carbone que ces zones devraient jouer, et que l'acidification est un phénomène qui puisse — dans une certaine mesure — s'autoentretenir.

Cycle du carbone

Article détaillé : Cycle du carbone.

Dans le cycle du carbone naturel, la concentration de dioxyde de carbone (CO2) représente un équilibre de flux entre les océans, la biosphère terrestre, et l'atmosphère. Les activités humaines telles que la combustion de combustibles fossiles et la production de ciment entraînent un nouveau flux de CO2 dans l'atmosphère. Une partie reste dans l'atmosphère, une autre partie est absorbée par les plantes terrestres, et une dernière partie est absorbée par les océans.

Quand le CO2 se dissout, il réagit avec l'eau pour former un équilibre d'espèces chimiques ioniques et non-ioniques: dioxide de carbone libre dissous (CO2 (aq)), acide carbonique (H2CO3), hydrogénocarbonate (HCO3-) et carbonate (CO32-). La proportion de ces espèces dépend des facteurs tel que la température et la salinité de l'eau de mer (voir l'article sur la pompe de solubilité de l'océan pour plus de détail).

Recherche

L'Allemagne a lancé le 1er septembre 2009 un programme national de recherche sur l'acidification des océans (BIOACID [3] pour "biological impacts of ocean acidification") avec 8,5 millions d'euros sur 3 ans (dont 2,5 millions pour l'Institut Leibniz de sciences marines de Kiel qui coordonne le programme) apportés par le Ministère fédéral de l'enseignement et de la recherche (BMBF). Dès 2009, lus de 100 chercheurs (biologistes, chimistes, physiciens, paléontologues, mathématiciens...)
venant de 14 instituts y contribueront, ainsi qu'une entreprise en pointe dans la technologie des capteurs. Le programme portera sur la mer du Nord et la Baltique et sur des zones polaires ou tropicales particulièrement vulnérable à l'acidification.
Des partenariats avec d'autres pays sont prévus dont avec les scietnfiques anglais du programme de recherche sur l'acidification des mers prévu à partir de 2010, les États-Unis et l'Union européenne (don avec le programme EPOCA). Selon ses initiateurs, c'est le premier programme de cette importance dans le monde [4].

Voir aussi

Références

  1. Jacobson, M. Z. (2005). Studying ocean acidification with conservative, stable numerical schemes for nonequilibrium air-ocean exchange and ocean equilibrium chemistry. J. Geophys. Res. Atm. 110, D07302.
  2. Proceedings of the national academy of Sciences, 2007 relayé par la revue Nature
  3. A propos du Programme BIOACID
  4. brève 60383 d'après le communiqué de presse de l'Institut Leibniz de sciences marines de Kiel du 2009/09/01

Filmographie

  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime

Ce document provient de « Acidification de l%E2%80%99oc%C3%A9an ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Acidification de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • acidification — [ asidifikasjɔ̃ ] n. f. • 1786; de acidifier 1 ♦ Chim. Transformation en acide. 2 ♦ Géol. Injection d acide chlorhydrique dans une couche calcaire pour faciliter un forage. ● acidification nom féminin Action d acidifier. Modification du lait due… …   Encyclopédie Universelle

  • Acidification — A*cid i*fi*ca tion, n. [Cf. F. acidification.] The act or process of acidifying, or changing into an acid. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • acidification — parūgštinimas statusas T sritis chemija apibrėžtis Rūgšties pridėjimas. atitikmenys: angl. acidification rus. подкисление …   Chemijos terminų aiškinamasis žodynas

  • acidification — rūgštėjimas statusas T sritis ekologija ir aplinkotyra apibrėžtis Vandenilio jonų koncentracijos didėjimas (neutralios terpės būklė – pH 7). Dirvožemio, vandens, lietaus rūgštėjimas – viena didžiausių Europos aplinkos problemų. Dėl to didelėse… …   Ekologijos terminų aiškinamasis žodynas

  • acidification — acidify ► VERB (acidifies, acidified) ▪ make or become acid. DERIVATIVES acidification noun …   English terms dictionary

  • acidification — noun see acidify …   New Collegiate Dictionary

  • acidification — See acidifiable. * * * …   Universalium

  • acidification — noun The act or process of making something sour (acidifying), or changing into an acid …   Wiktionary

  • Acidification — Подкисление …   Краткий толковый словарь по полиграфии

  • acidification —   the increase in acidity in an environment due to the development of a particular biome or due to human pollution causing unnaturally high levels of acid rain …   Geography glossary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”