Acide nitrique fumant rouge

L'acide nitrique fumant rouge, généralement désigné par son sigle anglophone RFNA pour Red Fuming Nitric Acid, est un ergol stockable utilisé jusque dans les années 1970 (1987 sur l'étage de fusée Agena D) comme comburant pour les missiles balistiques et les fusées. Il s'agit d'un mélange d'environ 84 % d'acide nitrique HNO3 stabilisé avec 13 % de peroxyde d'azote N2O4 et 3% d'eau H2O (fractions massiques). La couleur rouge du liquide est due précisément au dioxyde d'azote NO2 issu du peroxyde N2O4, la présence de ce dernier limitant précisément la décomposition du HNO3 en NO2.

Il s'agit d'une amélioration de substances allemandes utilisées pendant la Seconde Guerre mondiale telles que le S-Stoff et le SV-Stoff, de l'acide nitrique stabilisé respectivement par du perchlorure de fer FeCl3 et du peroxyde d'azote N2O4.

Le problème de l'acide nitrique est qu'il attaque le métal des réservoirs qui le contiennent : ceci a été résolu au milieu des années 1950 par l'adjonction d'inhibiteurs dont le rôle est de rendre passive la surface intérieure des réservoirs pour les protéger de l'action de l'acide nitrique. L'un des agents inhibiteurs les plus connus est l'acide fluorhydrique HF, qui dépose un film de fluorure métallique sur les métaux avec lesquels il est en contact, film qui isole ces métaux de l'acide nitrique.

Le mélange qui en résulte est appelé acide nitrique fumant rouge inhibé, généralement désigné par son acronyme anglophone IRFNA, pour Inhibited Red Fuming Nitric Acid. Les missiles soviétiques SS-1 Scud ont été les premiers à fonctionner avec cet oxydant, qui a été par conséquent à l'œuvre pendant la guerre du Golfe de 1991 dans les missiles al-Hussein dérivés du SS-1.

Voici deux exemples de composition d'IRFNA :

  • IRFNA IIIa : 83,4 % HNO3, 14 % NO2, 2 % H2O, 0,6 % HF
  • IRFNA IV HDA : 54,3 % HNO3, 44 % NO2, 1 % H2O, 0,7 % HF

Annexes

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Acide nitrique fumant rouge de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Acide nitrique fumant rouge inhibé — Acide nitrique fumant rouge L acide nitrique fumant rouge, généralement désigné par son sigle anglophone RFNA pour Red Fuming Nitric Acid, est un ergol stockable utilisé jusque dans les années 1950 comme comburant pour les missiles ballistiques… …   Wikipédia en Français

  • Acide Nitrique — Représentation de l acide nitrique …   Wikipédia en Français

  • Acide nitrique — Acide nitrique …   Wikipédia en Français

  • Acide Azotique — Acide nitrique Acide nitrique Représentation de l acide nitrique …   Wikipédia en Français

  • Acide azotique — Acide nitrique Acide nitrique Représentation de l acide nitrique …   Wikipédia en Français

  • fumant — fumant, ante [ fymɑ̃, ɑ̃t ] adj. • av. 1559; p. prés. de 1. fumer 1 ♦ Qui émet de la fumée. Bûches, cendres encore fumantes. Un cratère fumant. « la mèche toujours fumante de leurs fusils » (Vigny). 2 ♦ Qui émet (ou semble émettre) de la vapeur.… …   Encyclopédie Universelle

  • Acide Méthanoïque — formules semi développée et 3D de l acide méthanoïque …   Wikipédia en Français

  • Acide formique — Acide méthanoïque Acide méthanoïque formules semi développée et 3D de l acide méthanoïque …   Wikipédia en Français

  • Acide fourmique — Acide méthanoïque Acide méthanoïque formules semi développée et 3D de l acide méthanoïque …   Wikipédia en Français

  • Acide methanoique — Acide méthanoïque Acide méthanoïque formules semi développée et 3D de l acide méthanoïque …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”