Acid house
Le smiley jaune, emblème de l'acid house.

L'acid house est un genre de musique électronique apparu à Chicago dans les années 1980. Il est une variante de la House music, qui se caractérise par l'usage de générateurs de sons simples et de filtres de résonance contrôlés par le rythme. C'est au milieu des années 1980 que les producteurs de house découvrent les sons intéressants qu'il est possible de créer avec le Roland TB-303, un synthétiseur de basse analogique, en changeant la fréquence de coupure, la résonance, l'enveloppe temporelle et l'accentuation tout en jouant. Sorti à Chicago, le disque considéré comme le premier du genre est Acid Tracks du groupe Phuture, sorti sur le label Trax en 1987. L'acid house est introduit peu après en Grande-Bretagne et devient rapidement un élément central de la scène rave, le smiley jaune en étant l'emblème.

Origine du terme

Il existe des explications conflictuelles sur l'origine du terme « acid », et comment il en est venu à désigner ce style de house music, mais la plupart ne s'appuient pas sur des sources fiables pour confirmation ou infirmation. On peut citer en particulier :

Référence au LSD 
certains[réf. nécessaire] considèrent que les premiers artistes produisant ce genre de musique, ainsi que le public des clubs où elle était jouée, appréciaient cette drogue et ses interactions avec la musique. Genesis P-Orridge, principal membre du collectif expérimental Psychic TV, est considéré par certains[réf. nécessaire] comme l'origine de cette affirmation. P-Orridge a revendiqué plusieurs fois la responsabilité de l'invention du terme et du style de musique, mais au moins un ex-membre de Psychic TV conteste cela. Dans une interview du documentaire Better Living Through Circuitry (1999), P-Orridge reconnait qu'il s'agit d'un employé d'un disquaire de Chicago qui a utilisé le terme acid pour décrire les disques les plus bizarres, les plus expérimentaux produits par la scène house, et que P-Orridge demandait à écouter. P-Orridge raconte avoir été illuminé à l'écoute de cette musique, expliquant que la musique n'était pas vraiment psychédélique, si ce n'est par l'effet de son rythme. Par la suite, la musique et l'imagerie de Psychic TV ont été très délibérément influencées par l'acid house, y compris dans ses éloges du LSD.
Référence aux drogues psychédéliques en général 
certains[réf. nécessaire] prétendent que l'ecstasy était plus populaire que le LSD parmi les musiciens et le public des nightclubs dans le milieu des années 1980. Il existe de nombreuses sources sur l'importance de l'ecstasy dans les scènes liées aux rave party britannique et aux nightclubs américains à la fin des années 1980, mais à cette date, l'acid house a déjà reçu son nom.
Usage pour désigner les sons caractéristiques du synthétiseur Roland TB-303 
certains[réf. nécessaire] considèrent ces sons comme durs et caustiques, tels de l'acide, et/ou associent ces sons à des effets ou des images d'« acide bouillonnant », tels qu'on peut en trouver dans des représentations cinématographiques de laboratoires. S'il est vrai que le terme a été utilisé dans les années 1990 (et après) pour désigner les musiques faisant du TB-303 un usage similaire à celui fait dans l'acid house, il est impossible de confirmer ou d'infirmer le recours à cette métaphore dans le cas du terme acid house lui-même.
Usage à l'époque à Chicago pour désigner la musique dans le style du « morceau acide de Ron Hardy » 
Avant que le morceau Acid Tracks de Phuture ne reçoive un nom et ne fasse l'objet d'un pressage vinyle commercial, il était joué en club par le DJ Ron Hardy. Ce morceau avait immédiatement rencontré un succès massif, et s'était vu nommé « Ron Hardy's Acid Track » parce qu'il « mettait le feu au dancefloor comme de l'acide ». Le titre choisi par Phuture a suivi et le terme « acid house » est passé dans le langage courant pour désigner de la house sonnant de façon similaire, sans référence aux drogues.
Usage à l'époque à Chicago pour décrire la house contenant de nombreux samples d'autres disques 
L'usage de tels samples était perçu comme peu scrupuleux : certains[réf. nécessaire] pensent que le terme acid (ou acid burning) vient de la recherche d'une connotation négative. Cette explication a été largement colportée par la presse, et même par la Chambre des communes britannique. Toutefois, il existe au moins deux raisons de réfuter cette explication :
  1. Les premiers artistes de house s'empruntaient des sons d'un disque à l'autre, mais la majorité des compositions d'acid house étaient entièrement originales ;
  2. En 1991, le britannique Paul Staines a reconnu avoir menti en donnant cette explication devant la Chambre des communes, pour décourager l'adoption d'une législation anti-raves.

Artistes-clés

  • 808 State: groupe britannique originaire de Manchester, formé en 1988. Leur premier album, Newbuild, se rattache à l'acid house, et des influences d'acid house se font sentir sur les morceaux plus récents;
  • Acid Junkies: Paranoid Experience;
  • Adonis: H.O.U.S.E., Clap Me, The Poke;
  • A Guy Called Gerald: Voodoo Ray;
  • Aphex Twin: pour ses anciens morceaux comme les Analogue Bubblebath, ainsi que Analord (2005);
  • Armando: 100% of Disin' You, The Future, Land Of Confusion, Radikal Bitch;
  • Ceephax Acid Crew: artiste de la fin des années 1990 mais qui emprunte à l'acid house son esthétique et ses méthodes;
  • Daft Punk: Rollin' & Scratchin' , Rock'n Roll, Burnin' ;
  • Joachim Garraud & David Guetta: "Acid Boy"
  • Keith Farley: maître de la house de Chicago, dont l'incursion la plus marquante dans l'acid house est The Acid Life;
  • Fast Eddie: élément imparable de la scène house de Chicago, qui sort Acid Thunder (1987) avant de devenir un maître de la hip-house;
  • Hardfloor;
  • The KLF: pionniers du son « stadium house », qui mêle acid house, hip-hop, pop, et des influences rock;
  • Kevin Saunderson: maître de la techno de Detroit, qui s'oriente vers le son acid avec des titres comme Rock To The Beat et The Groove That Won't Stop;
  • Luke Vibert: acid house moderne;
  • Maurice: This is Acid, The Other Side;
  • Mike Ink: un des pionniers allemands de la musique électronique, qui s'est fait connaître avec des productions purement acid house (telles que son bien nommé We Call it Acid)
  • Larry Heard: musicien de Chicago, pionnier de la deep house qui a par ailleurs signé son lot de morceaux acid house, notamment Washing Machine (1986) et Acid Attack (1988);
  • Phuture: groupe de Chicago, pionnier de l'acid house, connu particulièrement pour son single Acid Tracks (1987) mais auquel on doit également d'autres pépites du genre telles que Slam, The Creator, We Are Phuture et Jiggerwatts.
  • Psychic TV: collectif mené par l'ex-Throbbing Gristle, Genesis P-Orridge, pour des albums tels que Jack The Tab (1988). Le terme « acid house » apparaît la première fois sur la pochette de leur single Superman 1985;
  • The Shamen: groupe Techno d'Aberdeen en Écosse, formé en 1986. L'un des premiers groupes à introduire les sons acid house et techno dans la pop;
  • Sleezy D: I've Lost Control (1986), produit par Adonis et Marshall Jefferson et l'une des premières véritables créations acid house;
  • Todd Terry: Can You Party, classique du genre paru sous le pseudonyme de Royal House;
  • Tyree Cooper: Acid Over;
  • Woody McBride (alias DJ ESP): grand nom de la scène techno des années 1990 mélangeant rythmes techno et sons acid;
  • Kirkish Crew: Grande star du Underground Grenoblois, il revisite les classiques du genre sur fond de LSD power;
  • Laurent Garnier : notamment le titre de 13 minutes Acid Eiffel
  • Fatboy Slim : Everybody needs a 303
  • Jean Jacques Perrey & Luke Vibert : Moog Acid 138
  • HITHOUSE : R.O.B.'s Acid Hell (Hithouse) 1989

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Acid house de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Acid House — ist eine Stilart der House Musik. Der Stil wurde um 1985 in Chicago, relativ parallel zur Entstehung von Detroit Techno, entwickelt und kam 1987 auch nach Europa. Inhaltsverzeichnis 1 Merkmale 2 Geschichte 2.1 Amerika …   Deutsch Wikipedia

  • Acid-House — L acid house est un genre de musique électronique apparu à Chicago, variante de la house, qui se caractérise par l usage de générateurs de sons simples et de filtres de résonance controlés par le rythme. C est au milieu des années 1980 que les… …   Wikipédia en Français

  • Acid House — L acid house est un genre de musique électronique apparu à Chicago, variante de la house, qui se caractérise par l usage de générateurs de sons simples et de filtres de résonance controlés par le rythme. C est au milieu des années 1980 que les… …   Wikipédia en Français

  • Acid House — [ æsɪd ha̮us, æsɪdha̮us], das; [engl. acid house, aus: acid, adj. Bildung zu ↑ Acid, u. house; 2. Bestandteil viell. nach der Diskothek »The Warehouse« in Chicago]: Abart des ↑ Acids (2). * * * Acid House   [ æsɪd haʊs, zu englisch acid »Säure«,… …   Universal-Lexikon

  • Acid House — [ ɛsit haus] das u. der; <zu engl. acid (vgl. ↑Acid) u. house »Haus«> von schnellen [computererzeugten] Rhythmen geprägter Tanz u. Musikstil, der die Tanzenden in einen rauschartigen Zustand bringen soll …   Das große Fremdwörterbuch

  • acid-house — acid houseˈ adjective • • • Main Entry: ↑acid …   Useful english dictionary

  • acid house — acid ,house noun uncount a style of HOUSE music that developed in the U.S. in the mid 1980s and became very popular in the U.K. in the late 1980s where it was played at RAVE parties …   Usage of the words and phrases in modern English

  • acid house — n [U] a kind of dance music that is played loudly using electronic instruments …   Dictionary of contemporary English

  • Acid house — Infobox Music genre name=Acid house bgcolor=silver color=black stylistic origins=House cultural origins=1980s, United States, United Kingdom instruments=Synthesizer Drum machine Sequencer Keyboard Roland TB 303 Roland TR 808 popularity= late… …   Wikipedia

  • Acid house — Este artículo o sección necesita referencias que aparezcan en una publicación acreditada, como revistas especializadas, monografías, prensa diaria o páginas de Internet fidedignas. Puedes añadirlas así o avisar …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”