Acherontia atropos

Sphinx tête de mort

Comment lire une taxobox
Sphinx tête de mort
 Acherontia atropos
Acherontia atropos
Classification classique
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Classe Insecta
Ordre Lepidoptera
Famille Sphingidae
Sous-famille Sphinginae
Genre Acherontia
Nom binominal
Acherontia atropos
(Linnaeus, 1758)
Commons-logo.svg D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

Le sphinx tête de mort (Acherontia atropos) est un papillon nocturne de la famille des sphingidés.

Sommaire

Morphologie

Adulte, chenilles et chrysalide d'Acherontia atropos

Comme tous les sphingidés, c'est un papillon au corps massif fusiforme, aux antennes plumeuses et aux ailes repliées à plat en "toit" sur l'abdomen selon un angle caractéristique.

L'adulte présente une marque caractéristique rappelant la forme d'une tête de mort sur la partie dorsale du thorax densément couverts de poils, alors que les segments de son abdomen, tout aussi poilus, sont noirs et jaunes à la manière d'un gros frelon.

Les chenilles possèdent une corne (scolus) à l'extrémité de l'abdomen, sur le huitième segment. Les chenilles relèvent la partie antérieure de leur corps, imitant vaguement la position du "Sphinx" égyptien ou grec, d'où son nom.
Les chenilles possèdent des soies minuscules et pratiquement invisibles.

C'est le lépidoptère européen le plus lourd (1,5 g pour une femelle adulte de 60 mm d'envergure) et le plus grand que l'on puisse rencontrer en Europe après le Grand Paon de nuit. Son corps mesure environ 6 cm pour une envergure moyenne de 13 cm. Sa chenille est également très grosse, atteignant 15 cm de longueur, et consommant de juillet à octobre diverses solanacées, principalement le feuillage de la pomme de terre, où de grosses crottes signent sa présence). Elle s'enterre, comme beaucoup de celles de la famille des sphinx, pour se transformer en chrysalide dans le sol. La chrysalide est brun foncé tirant sur le rouge, avec un aspect laqué.

Comportement

Alimentation

Ce gros papillon est extrêmement friand de miel. Il détecte les ruches et pénètre à l'intérieur par le trou d'envol. Bien protégé par son pelage et ses écailles, insensible au venin, il est capable, en faisant vrombir ses ailes, de se débarrasser des abeilles qui défendent leur ruche. Ayant atteint les rayons de miel il perce sans difficulté les opercules des alvéoles pleines à l'aide de sa trompe courte et solide. Cependant, gorgé de miel, il lui arrive parfois d'être incapable de ressortir de la ruche et de finir étouffé par une grappe compacte d'abeilles. Le cadavre est alors recouvert de propolis pour éviter la décomposition.
Il butine aussi certaines fleurs, comme par exemple la fleur de jasmin[1].

Les chenilles se développent sur certaines plantes dont elles dévorent les feuilles. C'est leur mère qui, en choisissant la plante sur laquelle elle va pondre, détermine quelle sera la plante qui les alimentera. Son choix peut porter sur une cinquantaine d'espèces, souvent de la famille des Solanacées, comme par exemple la pomme de terre (que les Sphinx tête de mort affectionnent tout particulièrement), la belladone, la jusquiame ou le tabac[1].

Reproduction

Après leur arrivée en juin-juillet, les adultes migrateurs déposent leurs œufs à l'envers des feuilles de la plante choisie. Après vingt jours de croissance, pendant lesquels elle mue quatre fois, la chenille s'enterre, se transforme en chrysalide dans une chambre souterraine et ressort sous la forme d'adulte au bout d'une période variant de vingt jours à deux mois.

Communication

C'est le seul papillon au monde à être capable de produire un cri provenant du pharynx. Lorsqu'il est dérangé, il produit un son (couinement, ou grincement [2]) grâce à une petite lame située à l'entrée du pharynx de l'adulte et de la chenille. Cette lame vibre lorsque, saisi, l'animal expulse violemment de l'air. Le cri produit ressemble à un couinement de souris et peut être audible jusqu'à une quarantaine de mètres[1].

Aire de répartition

Cette espèce vit et hiverne dans le sud du bassin méditerranéen et en Afrique et dans une partie de l'Asie. Elle migre au début de l'été en Europe et peut remonter jusqu'au sud de la Scandinavie ou en Islande, mais ce papillon est devenu très rare dans les zones urbanisées ou d'agriculture intensive.
Les adultes émergent en septembre-octobre avant de prendre leur envol pour migrer vers le Sud. Cette espèce est présente mais en régression sur l'île de la Réunion. En 2003, pendant la canicule en France, on en trouvait certains dans des jardins, dans toutes les régions, inadapté dans son milieu[3].

Systématique

Posture "en sphinx" de la chenille du Sphinx tête de mort

Etymologie

Le terme "sphinx" fait référence au fait que la chenille, capable de relever la tête, a alors une posture présentant une faible ressemblance avec celle du sphinx grec ou égyptien[1].
L'expression "tête de mort" est une allusion directe au dessin blanc porté par la face supérieure du thorax de l'insecte.

Le terme "Acherontia" fait référence à l'Achéron de la mythologie grecque, un des fleuves de l'enfer qu'il fallait traverser pour atteindre le séjour des morts.
"Atropos" est le nom d'une des trois Parques, celle chargée de couper le fil de la vie[1].

Le Sphinx tête de mort et l'homme

Les dégâts infligés aux ruches sont plutôt anecdotiques en Europe car les sphinx sont devenus très rares, victimes des insecticides et de la pollution lumineuse induite par l'éclairage public qui dérègle leur système de guidage et semble pouvoir perturber leur reproduction pour des raisons encore mal comprises (impact sur le système hormonal probablement).[réf. nécessaire] Il n'en est pas de même sur le continent africain où il représente une réelle gêne pour l'apiculture.

Au niveau culturel, la marque en forme de tête de mort lui a parfois donné la réputation d'apporter le malheur et lui a valu de jouer un rôle symbolique dans des films comme Le Silence des agneaux (dans lequel il est appelé, en doublage français, Phalène à tête de mort) ou Un chien andalou.

Galerie d'images

Voir aussi

Liens externes

Commons-logo.svg

Liens externes

Notes et références

  1. a , b , c , d  et e Dourlot S. Petite collection d'insectes de nos régions, p 22, Eds Larousse 2008, Paris ISBN 978-2-03-583816-2
  2. http://insectes-net.fr/atropos/atropos2.htm
  3. http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=875815&clef=ARC-TRK-NC_01
  • Portail de la zoologie Portail de la zoologie
Ce document provient de « Sphinx t%C3%AAte de mort ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Acherontia atropos de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Acherontĭa Atrŏpos — Acherontĭa Atrŏpos, Totenkopf (Schmetterl.) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Acherontia atropos —   Esfinge de la muerte Acherontia atrop …   Wikipedia Español

  • Acherontia atropos — Totenkopfschwärmer Totenkopfschwärmer (Acherontia atropos) Systematik Klasse: Insekten (Insecta) …   Deutsch Wikipedia

  • Acherontia atropos — Taxobox name = Acherontia atropos image caption = Acherontia atropos regnum = Animalia phylum = Arthropoda classis = Insecta ordo = Lepidoptera familia = Sphingidae subfamilia = Sphinginae genus = Acherontia species = A. atropos binomial =… …   Wikipedia

  • Acherontia atropos — Death s head Death s head , n. A naked human skull as the emblem of death; the head of the conventional personification of death. [1913 Webster] I had rather be married to a death s head with a bone in his mouth. Shak. [1913 Webster] {Death s… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Acherontia atropos — noun European hawkmoth with markings on the back resembling a human skull • Syn: ↑death s head moth • Hypernyms: ↑hawkmoth, ↑hawk moth, ↑sphingid, ↑sphinx moth, ↑hummingbird moth • …   Useful english dictionary

  • Acherontia atropos — …   Википедия

  • Acherontia — Totenkopfschwärmer (Acherontia atropos) Systematik Klasse: Insekten (Insecta) Ordnung …   Deutsch Wikipedia

  • Acherontia styx — Systematik Klasse: Insekten (Insecta) Ordnung: Schmett …   Deutsch Wikipedia

  • Acherontia lachesis — Systematik Klasse: Insekten (Insecta) Ordnung …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”