Acharnement thérapeutique

L’acharnement thérapeutique désigne, dans le domaine médical, l'emploi de thérapies exagérément lourdes pour le patient, disproportionnées par rapport à l'amélioration attendue. Le refus de cet acharnement pouvant conduire à la mort. Il pose le problème du conflit entre la liberté du patient et les convictions, voire les intérêts financiers, du corps médical.

Dans certains pays, dont la France, l'acharnement thérapeutique est prohibé car contraire au respect du patient et de l'exigence de son consentement aux examens et aux soins[1]. En effet, selon le Comité consultatif national d'éthique (CCNE), elles témoignent d'« une obstination déraisonnable, refusant par un raisonnement buté de reconnaître qu’un homme est voué à la mort et qu’il n’est pas curable »[2].

Le refus de l'acharnement thérapeutique est aux limites de la définition de l'euthanasie car celui-ci peut être considéré comme un suicide assisté par abstention de la réalisation de soins.

Sommaire

Acharnement thérapeutique et euthanasie

La difficulté de la question du non-acharnement thérapeutique réside dans la limite avec l'euthanasie, qui est punie par la loi dans la plupart des pays. L'euthanasie désigne une pratique (action ou omission) visant à provoquer le décès d'un individu atteint d'une maladie incurable qui lui inflige des souffrances intolérables, particulièrement par un médecin ou sous son contrôle.

En France, le Code de déontologie médicale de 1995 rejette l'acharnement thérapeutique tout en préconisant les soins palliatifs[2].

Le Danemark reconnaît quant à lui un droit des malades à refuser un traitement[2].

Position de l'Église catholique romaine

L'encyclique Evangelium vitae rappelle la doctrine de l'Église sur la fin de vie. Elle reprend les distinctions précédentes et rejette aussi bien l'euthanasie que l'acharnement thérapeutique :

« Il faut distinguer de l’euthanasie la décision de renoncer à ce qu’on appelle l’acharnement thérapeutique, c’est-à-dire à certaines interventions médicales qui ne conviennent plus à la situation réelle du malade, parce qu’elles sont désormais disproportionnées par rapport aux résultats que l’on pourrait espérer ou encore parce qu’elles sont trop lourdes pour lui et pour sa famille. Dans ces situations, lorsque la mort s’annonce imminente et inévitable, on peut en conscience "renoncer à des traitements qui ne procureraient qu’un sursis précaire et pénible de la vie, sans interrompre pourtant les soins dus au malade en pareil cas" »

— Evangelium vitae, 65

Une distinction est ainsi tracée entre les « soins normaux » et les traitements médicaux. C'est ainsi que, dans un document approuvé par le pape Benoît XVI, la Congrégation pour la doctrine de la foi estime que l'alimentation et l'hydratation artificielles constituent « en règle générale un moyen ordinaire et proportionné de maintien de la vie », qui ne doit pas être interrompu par respect pour la dignité des patients[3].

Notes et références

  1. « Lorsqu'une personne, en phase avancée ou terminale d'une affection grave et incurable, quelle qu'en soit la cause, décide de limiter ou d'arrêter tout traitement, le médecin doit respecter sa volonté après l'avoir informée des conséquences de son choix. La décision du malade est inscrite dans son dossier médical.»

    — Art. L.1111-10 al. 1 du code de la santé publique

  2. a, b et c Comité consultatif national d'éthique, Avis n°63 sur la Fin de vie, arrêt de vie, euthanasie, 27 janvier 2000
  3. Avis visible sur le site du Vatican

Voir aussi

Bibliographie

  • L'acharnement thérapeutique, Hôpital Maisonneuve-Rosemont, Montréal, 1994, 41 p. (ISBN 978-2-921736-00-8)
  • L'acharnement thérapeutique : les comités d'éthiques hospitaliers, Centre Universitaire de Luxembourg, 1996, 88 p. (ISBN 978-2-87971-072-3)

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Acharnement thérapeutique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Acharnement Thérapeutique — L acharnement thérapeutique désigne, dans le domaine médical, l emploi de thérapies exagérément lourdes pour le patient, disproportionnées par rapport à l amélioration attendue. Elles témoignent d une « une obstination déraisonnable,… …   Wikipédia en Français

  • Acharnement therapeutique — Acharnement thérapeutique L acharnement thérapeutique désigne, dans le domaine médical, l emploi de thérapies exagérément lourdes pour le patient, disproportionnées par rapport à l amélioration attendue. Elles témoignent d une « une… …   Wikipédia en Français

  • Acharnement thérapeutique — ● Acharnement thérapeutique fait d employer tous les moyens thérapeutiques pour maintenir en vie un malade qu on estime dans un état désespéré …   Encyclopédie Universelle

  • Acharnement thérapeutique (Les Soprano) — Épisode de Les Soprano Titre original Do Not Resuscitate Numéro d épisode Saison 2 Épisode 15 Invité(s) voir plus bas Réalisation Martin Bruestle Scénario Robin Green, Mitchell Burgess et Frank Renzulli …   Wikipédia en Français

  • acharnement — [ aʃarnəmɑ̃ ] n. m. • 1611; de acharner ♦ Ardeur furieuse et opiniâtre dans la lutte, la poursuite, l effort. ⇒ furie, opiniâtreté. « Il faut travailler avec acharnement, sans que rien vous distraie » (A. Gide). Son acharnement à le défendre. Péj …   Encyclopédie Universelle

  • THÉRAPEUTIQUE — SI L’ON RÉSERVE le cas des techniques chirurgicales, la thérapeutique apparaît comme la science établissant les règles d’application des médicaments, des régimes alimentaires et de divers agents physiques à la cure et à la prévention des maladies …   Encyclopédie Universelle

  • Euthanasie — Suicide Généralités Autolyse · Tentative de suicide · Idée suicidaire · Euthanasie · Culture de la mort · Liste des pays par taux de suicide • Personnes suicidées& …   Wikipédia en Français

  • EUTHANASIE — «Je dirai de plus, en insistant sur ce sujet, que l’office du médecin n’est pas seulement de rétablir la santé, mais aussi d’adoucir les douleurs et souffrances attachées aux maladies; et cela non pas seulement en tant que cet adoucissement de la …   Encyclopédie Universelle

  • Droit de mourir — Euthanasie Suicide Généralités Autolyse · Mort · Tentative de suicide · Idée suicidaire · Euthanasie · Culture de la mort Formes particulières de suicide Attentat suicide · Suicide collectif · Suicide forcé · Suicide par police interposée …   Wikipédia en Français

  • Droit de mourir dans la dignité — Euthanasie Suicide Généralités Autolyse · Mort · Tentative de suicide · Idée suicidaire · Euthanasie · Culture de la mort Formes particulières de suicide Attentat suicide · Suicide collectif · Suicide forcé · Suicide par police interposée …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”