Acerrae

Acerrae était une forteresse de la Gaule Transpadane, appartenant aux Celtes Insubres et postée sur la rive du fleuve Adda le long de la route qui reliait Crémone avec Laus Pompeia (Lodi Vecchio), près de l'actuelle Pizzighettone (Crémone).

Sommaire

Histoire

L'époque de la fondation d'Acerrae n'est pas connue. Quelques reconsttitutions soutiennent - sans pouvoir le prouver - son lien avec une précédente installation d'origine étrusque. Il est certain, toutefois, qu’au IIIe siècle av. J.‑C. existait une forteresse du nom d'Acerrae appartenant aux Celtes insubres et située non loin du confluent de l'Adda avec le .

L'importance tactique et stratégique de cette place était probablement déterminée par la proximité avec ces deux fleuves - et avec les marécages qu'ils formaient - ainsi que de la proximité avec le territoire des Celtes cénomans – qui occupaient les terres à l’est de l'Adda et qui étaient traditionnellement les « rivaux » des Insubres – et du probable passage voisin de la dite Via Gallica, un tracé varié qui reliait l’actuelle Lombardie occidentale avec l’orientale passant le cours de l'Adda.

En 223 av.J.-C., une armée romaine, commandée par le consul Gaius Flaminius Nepos passe le pour envahir le territoire insubre. Mais les opérations entreprises entre l'Adda et le cours du Pô furent perturbées par des incurtions des Insubres: les troupes romaines furent forcées de repasser le Pô et à poursuivre la campagne dans la Lombardie orientale. Probablement, la base d'appuis d’où furent conduites les actions de d’incursion celtiques était la forteresse d'Acerrae. Bien que la campagne de Flaminius se fut conclue positivement, après avoir infligé aux Insubres une défaite entre les fleuves Chiese et Oglio, pour Rome resta ouverte la « question » d'Acerrae.

L'année suivante, en 222 av.J.C., une nouvelle armée commandée par les consuls Claudius Marcellus et Gnaeus Cornelius Scipio Calvus traversa l'Adda et se présenta devant la cité. L'éventuelle conquête d'Acerrae aurait compromis la sécurité du territoire insubre entier, en ouvrant à l'armée romaine la route de la capitale Mediolanum (l'actuelle Milan). Ainsi, un fort contingent de Celtes gésates, allié avec les Insubres, se rua vers la garnison fortifiée de Clastidium (l'actuelle Casteggio, près de Mantoue). Celle-ci avait été occupée par les troupes romaine l’année précédente et représentait un repère d'une considérable importance pour le contrôle du cours moyen du Pô et pour le maintien des récentes conquêtes dans la Plaine du Pô.

En agissant ainsi, les chefs gaulois espèraient que, pour secourir Clastidium, les deux consuls lèvent le siège d'Acerrae. Ceux-ci, par contre, utilisèrent une tactique qui s'avéra payante, en divisant leurs propres forces. Claudius Marcellus quitte les rives de l'Adda avec la cavalerie et une partie de l’infanterie, en se dirigeant vers Clastidium. Là, les troupes du consul rencontrèrent l'armée gauloise et la victoire souria aux Romains. Claudius Marcellus réussit à tuer de sa propre main le chef gaulois Viridomaros, obtenant ainsi le suprême honneur de la spolia opima. Pendant de temps, Gnaeus Cornelius Scipio Calvus réussit à prendre Acerrae, ouvrant les « portes » du territoire insubre aux légions romaines. Les tribus celtiques préfèrèrent capituler devant un adversaire plus puissant, et ainsi l’Insubrie passa sous contrôle de Rome, qui en fit une province romaine.

Après la conquête romaine, Acerrae se transforma en un État (station de transite) le long de la route qui conduisait de Crémone (colonie romaine fondée en 218 av.JC.) à Laus Pompeia (Lodi Vecchio), de laquelle avec toute probabilité, Acerrae en dépendait. L'installation disparut probablement dans la période post-impériale. Les divers témoignages apparus dans les siècles suivant sont de simples citations littéraires : apparitions fugitives, qui n'identifient pas pleinement la typologie de l'installation qui s'est conservée sur les rives de l'Adda.

Les témoignages

Le manque de découvertes archéologiques empêchent une précise définition de la position d'Acerrae. Sont présents, par contre, nombreux témoignages littéraires de l'installation maintenant disparue : Polybe, Tite-Live, Strabon. S’y ajoute la "fondamentale" Table de Peutinger , sur laquelle Acerrae est mentionnée.

L’historien du début du XX siècle, Giovanni Agnelli l’a identifiée par contre avec le hameau S. Giulitta di Meleti (LO), d’où en 1887 furent découverts non seulement des repères préhistoriques comme haches et colliers, mais aussi un cimetière romain de bonnes dimensions (avec monnaie de l’âge de Costantino) et pierres brûlées (compatibles avec la destruction de la cité, œuvre des barbares). Aujourd’hui les habitants ne se rappellent plus le lieu exact, mais le fait qu’un cimetière existait, indique que le pays était habité par un bon nombre de colonies.

L'héritage de Acerrae

Le territoire de Pizzighettone est connu historiquement pour son passé militaire. La place forte celte (gauloise) de Acerrae, céda en effet ses fonctions, des siècles plus tard, à celles médiévales et modernes de Pizzighettone.

Liens internes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Acerrae de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ACERRAE — antiquissima Campaniae urbs, non longe a Neapoli, quam Clanius amnis praeterfluit, cuius frequens inundatio ipsam pene exhausit. Virg. l. 2. Georg. v. 225. Vacuis Clanius non aequus Acerris. Silius Ital. l. 8. Clanio comtemptae semper Acerrae.… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Acerrae — Den Namen Acerrae tragen folgende römische Niederlassungen in Italien: eine kampanische Stadt der Sidiciner bzw. Samniten am Clanius in Kampanien, heute Acerra Acerrae Vafriae, die untergegangene Stadt der umbrischen Sarranates Acerrae (Insubrer) …   Deutsch Wikipedia

  • ACHERRAE seu ACERRAE — hodieGicrra, Castrum Ducatus Mediolanensis, in Laudensi agro, ad confluentes Serii, in Adduam fluv. 2. Milliarib. a Piceleone, et 12. a Cremonâ in Occasum uti a Placentiâ in Boream, etste Brietiô …   Hofmann J. Lexicon universale

  • АЦЕРРЫ —    • Acerrae,        1. город в Кампании (н. Acerra) на запад от Нолы, при реке Glanis, от разливов которой он часто страдал (Sil. 8, 537. Verg. Georg. 2, 225). Был разрушен Аннибалом, а позднее опять отстроен. Liv. 23, 17. 27. 3. Жители… …   Реальный словарь классических древностей

  • MUNICIPIUM — Latinis quid sit, et quid a Colonia differat. et quid sint Municipes, quaeve vocabuli huius ratio ac proprietas, integro c. 13. l. 16. exponit A. Gellius, ubi inter alia docet, non meliore conditione fuisse Colonias, ut vulgo creditum, quam… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Suessula — (Greek: polytonic|Σουέσσουλα) was an ancient city of Campania, southern Italy, situated in the interior of the peninsula, near the frontier with Samnium, between Capua and Nola, and about 7 km northeast of Acerrae, Suessula is now a vanished city …   Wikipedia

  • Bataille de Clastidium — La bataille de Clastidium (aujourd’hui Casteggio, dans la province de Pavie) a eu lieu en 222 av. J. C opposant une armée de la république de Rome menée par le consul Claudius Marcellus contre les Insubres, peuple celte du nord de l Italie, et… …   Wikipédia en Français

  • Lucio Julio César (cónsul 90 a. C.) — Para otros nobles romanos del mismo nombre, véase Lucio Julio César. Lucio Julio César Cónsul de la República de Roma en ejercicio del poder supremo 1 de enero de 89 a. C. – 1 de enero de 88 a. C. Junto a …   Wikipedia Español

  • Marco Claudio Marcelo (cónsul 222 a. C.) — Para otros personajes con el mismo nombre, véase Marco Claudio Marcelo. Marco Claudio Marcelo (en latín, Marcus Claudius Marcellus) fue un político y militar romano de la República, nacido en 268 a. C. y muerto en 208 a. C.… …   Wikipedia Español

  • COLONIA Trajana — et Colonia Ulp. Trai. in nummo Ulpii Traiani Aug. ab Auctore suo dicta, alias quoque Ulpia castra. Hîc legio Tricesima Ulpia Victrix, Dioni et veter. inscriptionibus ac Ptolemaeo etiam nota hiemavit, sub Constantino M. quae antea in castris… …   Hofmann J. Lexicon universale

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”