Accords START

Traité de réduction des armes stratégiques

B-52 détruit suite au Traité de réduction des armes stratégiques.

Strategic Arms Reduction Treaty, abrégé en START, (que l'on peut traduire en « Traité de réduction des armes stratégiques ») désigne deux traités américano-soviétiques visant à réduire la totalité des arsenaux nucléaires des deux superpuissances (aussi bien les missiles terrestres que sous-marins et aériens).

Histoire

SS-18 avant sa destruction inspecté par le sénateur des États-Unis Richard Lugar.

START fait suite aux Strategic Arms Limitation Talks (SALT), signés par les deux mêmes pays en 1972 et 1979, qui fixaient aux armes stratégiques offensives des plafonds supérieurs aux niveaux que celles-ci avaient atteints : ils autorisaient donc leur développement, mais limité. START vise quant à lui à la réduction de ces armes.

Le premier traité, START I, fut signé en juillet 1991 et entra en vigueur en décembre 1994. Il expire en décembre 2009[1].

À la chute de l'Union soviétique, c'est avec la Fédération de Russie que les États-Unis signèrent START II en 1993. START 2 fut ratifié par les États-Unis en 1996 et par la Russie en 2000. START II prévoit une réduction des arsenaux stratégiques au terme de laquelle chaque partie ne devra pas disposer de plus de 3 500 têtes nucléaires stratégiques.

START II est en principe dépassé en raison des mesures de réduction unilatérales des arsenaux annoncées le 12 novembre 2001 par les présidents russe et américain : SORT abaisse les plafonds de START II. Dans les faits, SORT est une évolution du traité START III de 1997, qui n'a pas eu le temps d'être ratifié. START III devait limiter encore plus le stock d'armes mais aussi empêcher leur réintroduction. Mais SORT semble controversé par rapport à ce que proposait START.

Notes et références

  1. (en) Personnel de rédaction, « Bargaining over the bomb », dans The Economist, 18 mai 2009 [texte intégral (page consultée le 19 mai 2009)] 

Articles connexes

  • Portail du droit Portail du droit
  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis
  • Portail de l’URSS Portail de l’URSS
Ce document provient de « Trait%C3%A9 de r%C3%A9duction des armes strat%C3%A9giques ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Accords START de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • START I&II — Strategic Arms Reduction Talks I & II. Les négociations START succédèrent aux accords SALT. Passage de la simple limitation à la réduction. Les négociations commencèrent en juin 1982, aboutissant à un accord de principe en 1985 : réduction de 50… …   Sigles et Acronymes francais

  • Accords SALT — Négociations sur la limitation des armements stratégiques Pour les articles homonymes, voir SALT. Les négociations sur la limitation des armes stratégiques, mieux connues par l acronyme SALT, abréviation de l anglais Strategic Arms Limitation… …   Wikipédia en Français

  • Oslo Accords — Part of a series on the Israeli–Palestinian conflict and Arab–Israeli conflict Israeli–Palestinian peace process …   Wikipedia

  • We Didn't Start the Fire — Infobox Single Name = We Didn t Start the Fire Artist = Billy Joel from Album = Storm Front A side = B side = Released = November 10 1989 Format = 7 single, 12 single, CD Recorded = Genre = Rock Length = 4:49 Label = Columbia Records Writer =… …   Wikipedia

  • 1993 — Années : 1990 1991 1992  1993  1994 1995 1996 Décennies : 1960 1970 1980  1990  2000 2010 2020 Siècles : XIXe siècle  XXe …   Wikipédia en Français

  • SSGN — Sous marin nucléaire lanceur de missiles de croisière L Omsk, sous marin de classe Oscar Les sous marins nucléaires lanceurs de missiles de croisière sont désignés selon le code OTAN par le sigle SSGN pour Ship Submersible Guided missile Nuclear …   Wikipédia en Français

  • Sous-marin nucleaire lanceur de missiles de croisiere — Sous marin nucléaire lanceur de missiles de croisière L Omsk, sous marin de classe Oscar Les sous marins nucléaires lanceurs de missiles de croisière sont désignés selon le code OTAN par le sigle SSGN pour Ship Submersible Guided missile Nuclear …   Wikipédia en Français

  • Sous-marin nucléaire lance-missiles aérodynamiques — Sous marin nucléaire lanceur de missiles de croisière L Omsk, sous marin de classe Oscar Les sous marins nucléaires lanceurs de missiles de croisière sont désignés selon le code OTAN par le sigle SSGN pour Ship Submersible Guided missile Nuclear …   Wikipédia en Français

  • Sous-marin nucléaire lanceur de missiles de croisière — L Omsk, sous marin de classe Oscar Les sous marins nucléaires lanceurs de missiles de croisière sont désignés selon le code OTAN par le sigle SSGN pour Ship Submersible Guided missile Nuclear. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Sous-marin nucléaire lanceurs de missiles de croisière — Sous marin nucléaire lanceur de missiles de croisière L Omsk, sous marin de classe Oscar Les sous marins nucléaires lanceurs de missiles de croisière sont désignés selon le code OTAN par le sigle SSGN pour Ship Submersible Guided missile Nuclear …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”