Accession à la souveraineté

Étapisme

L'étapisme est une idée politique élaborée par le député et ministre péquiste Claude Morin. Elle exprime la nécessité de passer par un référendum sur un partenariat entre nations pour faire la souveraineté du Québec. C'est aussi la stratégie politique de René Lévesque et du Parti québécois. Les partisans de l'étapisme sont appelés les étapistes alors que les partisans d'une indépendance pure et dure sont appelés les Purs et Durs.


Sommaire

Démarche étapiste

Le nombre d'étapes de l'étapisme peut varier selon les auteurs. Lucien Bouchard parlait en plus de conditions gagnantes. La démarche étapiste ressemble actuellement à ceci :

Formation d'un parti politique souverainiste

Le Parti québécois a été créé en 1968 après la fusion du Mouvement Souveraineté-Association et du Ralliement national. Cette étape donc est déjà accomplie, pour la majorité des partisans indépendantistes. Toutefois, le mouvement sécessionniste s'est récemnment scindé avec la création de Québec solidaire, du Parti République du Québec et du Parti unitaire du Québec.

Élection du Parti québécois

Le PQ a été élu pour la première fois en 1976, après des défaites en 1970 et 1973. Il a été réélu en 1981 mais il a été défait en 1985. Il revient au pouvoir en 1994 puis en 1998, mais il est battu à nouveau en 2003.

Élection du Bloc québécois

Le Bloc se fait connaître en 1990 lors de la signature de l'accord du lac Meech. Il est censé faciliter les négociations post-référendaires. Sa fonction à Ottawa a depuis été remise en question, même s'il a pu remporter un plus grand nombre de circonscriptions québécoises que le Parti libéral du Canada.

Victoire dans un référendum sur la souveraineté-association

Le PQ a tenu deux référendums. Il a perdu le référendum de 1980 avec 40 % pour le Oui et il a perdu le référendum de 1995 avec 49,4 % pour le Oui (chiffres officiels). Des théories du complot abondent à ce sujet. La loi sur la clarté référendaire de 2000 exige de plus qu'une majorité claire de répondants donne leur appui pour que le suffrage ait l'aval de la cour suprême du Canada. Les négociations avec le gouvernement canadien doivent durer un an ou deux, et si elles échouent, le Québec déclare unilatéralement l'indépendance.

Appui international

Toujours selon l'étapisme, un appui international à la souveraineté permettrait de consolider un État de fait, ce qui éviterait des tractations éventuelles à l'ONU et l'émigration massive des hommes d'affaires et des anglophones. La France d'Édouard Balladur et de Jacques Chirac avait promis un transfert massif de capitaux au nouveau Président Jacques Parizeau. Les États-Unis se sont montrés méfiants à ce projet. Lévesque avait de bonnes relations avec Jesse Helms, mais Bill Clinton était opposé à l'idée de «petites nations» et vint visiter le premier ministre Jean Chrétien au Mont-Tremblant en 1999 pour lui donner son appui sur la question. Howard Dean, gouverneur du Vermont, avait parlé d'une non-intervention sur la question.

Stratégies antérieures

Dans les années 1950, l'alliance laurentienne de Raymond Barbeau percevait la souveraineté sous l'angle de la décolonisation menée dans les pays africains. Son inspiration, d'extrême-droite, est révolutionnaire comme celle du Rassemblement pour l'indépendance nationale (RIN) qui a été dirigé par les militants Pierre Bourgault, André D'Allemagne, Andrée Ferretti et Guy Pouliot. Le manque d'appui populaire (5 %) à ces groupes politiques est lié au fait qu'en apparence leurs stratégies indépendantistes ne s'appuient pas sur les institutions démocratiques.

Remises en question

Dans le camp souverainiste, plusieurs se sont montrés exaspérés avec la stratégie étapiste qui a été votée il y a plus de trente ans, en 1973. Robert Laplante a signé un long texte anti-étapiste dans sa revue L'Action Nationale. Jacques Parizeau a suivi en publiant une longue lettre dans La Presse. Pour ceux-ci, les négociations avec le Canada et les référendums ne sont plus nécessaires : le Parti québécois n'aura plus qu'à déclarer l'indépendance aussitôt réélu, le mandat pour faire la souveraineté étant allégé.

En 2008, Bernard Landry appuie toujours fermement l'étapisme, mais le reste de son parti ne l'appuie pas avec autant de fermeté. À l'opposé du spectre, un appel aux armes avait été lancé par Raymond Villeneuve, président du Mouvement de Libération Nationale du Québec. Les prédictions politiques sur les chances d'une réussite éventuelle de l'étapisme ont été difficiles à effectuer sous le gouvernement de Jean Charest.

  • Portail du Québec Portail du Québec
Ce document provient de « %C3%89tapisme ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Accession à la souveraineté de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Liste de pays par date d'acquisition de la souveraineté — La liste ci dessous regroupe les pays et les classe selon leur date et mode d accession à la souveraineté. La date de la dernière modification en date du régime politique est aussi indiquée s il y a lieu. État Accession à la souveraineté Date d… …   Wikipédia en Français

  • Renvoi relatif à la sécession du Québec — Informations Références bibliographiques : [1998] 2 R.C.S. 217 ; 161 D.L.R. (4th) 385 ; 55 C.R.R. (2d) 1 Date : 20 août 1998 …   Wikipédia en Français

  • Opposant à la politique étrangère des États-Unis — Oppositions à la politique étrangère des États Unis Cet article vise à de dresser un panorama des oppositions à la politique étrangère des États Unis d Amérique. Opposants à la guerre du Vietnam manifestant sous les murs du Pentagone en octobre… …   Wikipédia en Français

  • Opposants à la politique étrangère des États-Unis — Oppositions à la politique étrangère des États Unis Cet article vise à de dresser un panorama des oppositions à la politique étrangère des États Unis d Amérique. Opposants à la guerre du Vietnam manifestant sous les murs du Pentagone en octobre… …   Wikipédia en Français

  • Opposition à la politique étrangère des États-Unis — Oppositions à la politique étrangère des États Unis Cet article vise à de dresser un panorama des oppositions à la politique étrangère des États Unis d Amérique. Opposants à la guerre du Vietnam manifestant sous les murs du Pentagone en octobre… …   Wikipédia en Français

  • Oppositions a la politique etrangere des Etats-Unis — Oppositions à la politique étrangère des États Unis Cet article vise à de dresser un panorama des oppositions à la politique étrangère des États Unis d Amérique. Opposants à la guerre du Vietnam manifestant sous les murs du Pentagone en octobre… …   Wikipédia en Français

  • Oppositions à la politique étrangère des états-unis — Cet article vise à de dresser un panorama des oppositions à la politique étrangère des États Unis d Amérique. Opposants à la guerre du Vietnam manifestant sous les murs du Pentagone en octobre 1967 …   Wikipédia en Français

  • Oppositions à la politique étrangère des États-Unis — Opposants à la guerre du Vietnam manifestant sous les murs du Pentagone en octobre 1967. Articles sur l’expansionnisme des …   Wikipédia en Français

  • ESPAGNE - De l’unité politique à la guerre civile — Il est deux façons de suivre le déroulement de l’histoire de l’Espagne depuis le XVIe siècle: de l’extérieur ou de l’intérieur. Si l’on se place à l’extérieur, ce pays apparaît mêlé étroitement à la grande politique européenne jusqu’au début du… …   Encyclopédie Universelle

  • Course à la chefferie du Parti Québécois, 2005 — Élection à la direction du Parti québécois de 2005 Les neuf candidats et la présidente de l élection au débat public de la ville de Québec. L élection à la direction du Parti québécois de 2005 (aussi nommée course à la chefferie) s est tenue du… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”