Accent acadien

Français acadien

Français acadien
Parlée au Canada Canada principalement et
États-Unis États-Unis
Région Principalement en Flag of Acadia.svg Acadie (Nouveau-Brunswick)
Au Québec Québec, en Nouvelle-Écosse Nouvelle-Écosse, à l'Île-du-Prince-Édouard Île-du-Prince-Édouard et dans le Maine Maine
Nombre de locuteurs 371 614 (1996)
371 590 (2006)
Classement 6
Typologie SVO
Flexionnelle - Syllabique
Classification par famille
(Dérivée de la classification SIL)
Statut officiel et codes de langue
Langue officielle de au Canada
ISO 639-1
ISO 639-2
ISO 639-3
type : L (langue vivante)
étendue : I (langue individuelle)
SIL
Échantillon

Article premier de la Déclaration des Droits de l'Homme.

Article premier

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Français acadien

Le français acadien est un dialecte du français parlé par les Acadiens des provinces maritimes du Canada, ainsi que dans certaines régions limitrophes du Québec (Baie des Chaleurs, Basse-Côte-Nord, Îles de la Madeleine) et de l'État américain du Maine (vallée de la rivière Saint-Jean). Comme les autres dialectes issus de la colonisation française de l'Amérique, il a suivi sa propre évolution par rapport à la langue que parlaient les premiers colons. Certains traits sont donc archaïques (préservent un état ancien de fait), tandis que d'autres sont plus innovateurs. Parmi les préservations, il est, entre autres, caractérisé par le vocabulaire et certains traits réminiscents de la langue de Rabelais et de Molière.

Les linguistes ne s'accordent pas encore sur ses origines. La plupart des colons étant originaires des régions françaises du Maine, de l'Anjou et de la Saintonge, on y retrouve l'influence des parlers d'oïl du Grand Ouest (le gallo, l'angevin, le saintongeais, le poitevin, etc.), différents, au XVIIe siècle, du français parisien. On y retrouve entre autres l'alvéolaire r, et la prononciation de la syllabe finale sous la forme plurielle du verbe à la troisième personne. Un mot acadien comme "écureau" (=écureuil) est poitevin, des mots acadiens comme "chancre" (=crabe), "chasse-galerie" (à l'origine, chasse fantastique légendaire parcourant le ciel), "galipote" (= à l'origine : loup-garou)... sont saintongeais. Bien que les zones rurales de cette région en France conservent des traits communs avec l'acadien ("r" roulé, certains mots de vocabulaire, palatalisation, etc.), la plupart des francophones, y compris certains Canadiens parlant d'autres dialectes, comprennent difficilement l'acadien au premier abord, car on ne l'entend pas souvent en dehors des provinces Maritimes.

On considère la Gaspésie, péninsule du Québec, comme le seul endroit en dehors de l'île de Jersey où l'on a trouvé des locuteurs du Jersiais. Or on retrouve dans le français acadien une ressemblance remarquable avec le Jersiais, soit la conjugaison au parfait de la 1re personne du pluriel. Alors que quelqu'un parlant le Jersiais dira "j'avons ieu", un Acadien dira "j'avions eu" (nous avons eu), comme l'a rendu célèbre le personnage de la Sagouine, crée par Antonine Maillet.

Le français acadien est un des ancêtres du français cadien, un dialecte français parlé en Louisiane, où des Acadiens se sont réfugiés plusieurs années après avoir été déportés par le gouvernement colonial britannique durant la guerre de la Conquête. Le mot « cajun » est un anglicisme dérivé de la prononciation acadienne du mot acadien ("acadjonne").

Comme pour beaucoup d'autres dialectes du français, on y retrouve plusieurs mots ressemblants à des mots anglais, mais qui sont en fait d'ancien mots français ayant été repris dans la langue anglaise.

Sommaire

Phonologie (aspects phonétiques)

Palatalisation de "k" et de "g"

  • /k/ et /tj/ sont communément prononcés /tʃ/ devant une voyelle. Par exemple, queue, cuillère, quelqu'un et cul sont prononcés tcheue, tchuillère, tchequ'un et tchul. Tiens se prononce tchin /tʃɛ̃/.
  • /g/ et /dj/ deviennent souvent /dʒ/ (parfois /ʒ/) devant une voyelle. Par exemple, bon dieu et gueule deviennent bon djeu et djeule ou bon jeu et jeule. Cette caractéristique explique la formation du mot "Cajun", évolution du mot "Acadien".

Inversion de "re"

Dans les mots, "re" devient souvent "er". Par exemple :

  • berloque pour "breloque", berouette pour "brouette", ferdaine pour "fredaine", guerlot pour "grelot", s'entertenir pour "s'entretenir".

Autres caractéristiques

  • La séquence /ɛʁ/ suivi d'une autre consonne devient souvent /aʁ/ ou /ɑʁ/. Par exemple, merde et perdre se disent mârde et pardre. On entend aussi mar pour mer.
  • Le r des mots finissant par bre est souvent élidé. Par exemple, libre, arbre, timbre devient lib', arb' et timb'
  • "oui" peut s'entendre "oué". "oua" aussi est utilisé.
  • Plusieurs mots qui s'écrivent avec un "o" s'entendent avec un "ou". Par exemple, homme, comme et chose sont dit houme ("h" aspiré), coume et chouse.
  • Dans certains régions le /ɛ̃/ est dénasalé en /ɔn/. Par exemple, chien, bien et acadien peuvent être prononcé chionne, bionne et acadjonne ou acajonne.

Les mots finissant pas et ou 'ait sont souvent prononcés é. Par exemple: du lait devient du, un poulet devient poulé.

Usage des anglicismes

Dû à la domination de l'anglais dans les provinces maritimes, l'usage des anglicismes dans le français acadien est encore plus fort que dans le français québécois voire même plus fort que dans le français de France. Par exemple, les Acadiens disent braker pour freiner, friend pour ami, ou encore partner pour partenaire.

Bibliographie

  • Pascal Poirier, Le Glossaire acadien
  • Yves Cormier, Dictionnaire du français acadien, Montréal, Fides, 1999
  • Hubert Mansion, 101 mots à sauver du français d'Amérique, Montréal, Michel Brulé, 2008

Voir aussi

Lien externe

  • Portail de l’Acadie Portail de l’Acadie
  • Portail des langues Portail des langues
  • Portail de la francophonie Portail de la francophonie
  • Portail de la Nouvelle-France Portail de la Nouvelle-France
Ce document provient de « Fran%C3%A7ais acadien ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Accent acadien de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Accent québécois — Français québécois  Ne pas confondre avec le français acadien, une autre variété du français parlée au Canada.  Pour l’article homonyme, voir Québécois.  Français québécois …   Wikipédia en Français

  • Acadien — Français acadien Français acadien Parlée au  Canada principalement et  États Unis …   Wikipédia en Français

  • Accent canadien — Langues du Canada Il y a plusieurs langues parlées au Canada. Les deux langues officielles du Canada sont l anglais et le français. Le 7 juillet 1969, après l adoption de la Loi sur les langues officielles, la langue française a été rendue… …   Wikipédia en Français

  • Français acadien — Parlée au  Canada principalement  États Unis …   Wikipédia en Français

  • Francais acadien — Français acadien Français acadien Parlée au  Canada principalement et  États Unis Région …   Wikipédia en Français

  • Français Acadien — Parlée au  Canada principalement et  États Unis Région …   Wikipédia en Français

  • Patois acadien — Français acadien Français acadien Parlée au  Canada principalement et  États Unis Région …   Wikipédia en Français

  • Acadiens au Québec —  Ne doit pas être confondu avec Cadiens. Le Québec compte une communauté acadienne, répartie dans plusieurs régions et d origines diverse. Plus d un million de Québécois sont d origine acadienne, la ville de Montréal à elle seule en compte… …   Wikipédia en Français

  • Cayouche — Réginald Charles Gagnon, dit Cayouche (Moncton, 1948 ), est un auteur compositeur interprète country acadien. Sommaire 1 Jeunesse 2 Le phénomène Cayouche 3 Retraite …   Wikipédia en Français

  • Réginald Charles Gagnon — Cayouche Réginald Charles Gagnon, dit Cayouche (Moncton, 1948 ), est un auteur compositeur interprète country acadien. Sommaire 1 Jeunesse 2 Le phénomène Cayouche 3 Retraite …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”