Acari
Aide à la lecture d'une taxobox Acarien
 Acarien
Acarien
Classification
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Sous-embr. Chelicerata
Classe Arachnida
Sous-classe
Acari
Leach, 1817
Classification phylogénétique
Position :
Voir article détaillé
D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons

Les acariens (Acari ou Acarina) sont un taxon d'arachnides (soit un ordre avec deux super-ordre : Acariformes et Parasitiformes, soit une sous-classe).

Ils sont de taille généralement minuscule : certains sont microscopiques, ne mesurant que quelques dizaines de micromètres, les plus grands ne dépassant pas 2 cm (sauf les tiques gorgées de sang qui dans les espèces tropico-équatoriales peuvent atteindre la taille d'une « belle » cerise).

Le corps est particulièrement compact pour un Arthropode en raison de la fusion du prosome (l'équivalent du céphalothorax d'autres arthropodes) et de l'opisthosome (ou abdomen) en une masse unique et de la quasi-disparition des traces de segmentation.

Il en existe près de 50 000 espèces répertoriées, mais la diversité réelle du groupe est probablement supérieure au million d'espèces[1]. La variété de leurs modes de vie (habitat, niche écologique, mode d'alimentation…) est sans égale chez les Arachnides.

Beaucoup vivent librement dans le sol ou l'eau, mais les acariens ont aussi développé une grande diversité de relations avec d'autres êtres vivants — animaux ou végétaux —, allant de la phorésie à l'endoparasitisme. Il existe en particulier un grand nombre d'espèces parasites, éventuellement pathogènes pour les plantes, les animaux ou l'homme.

Parmi les plus connus, figurent les tiques, le sarcopte responsable de la gale, le varroa parasite des abeilles, les acariens des poussières (Dermatophagoides pteronyssinus par exemple) susceptibles de provoquer des allergies chez certaines personnes, ou encore les aoûtats.

Sommaire

Morphologie

Acarien prédateur de taille macroscopique (de la famille des Caeculidae
Acarien sculpté, en hommage à la microfaune acarienne productrice des croutes de fromage et contribuant à leur affinage

En raison de la fusion des différentes régions du corps, la morphologie des acariens est unique. Les seules traces visibles de la segmentation d'origine sont les appendices, pièces buccales et pattes. Les pièces buccales, chélicères et pédipalpes, sont souvent fortement modifiées en relation avec l'alimentation correspondante. Elles constituent un ensemble qui chez les tiques prend le nom de capitulum (du latin « tête ») séparé du reste du corps par un sillon. Le reste du corps est nommé idiosome chez les tiques.

De chaque côté du corps se trouve un stigmate servant d'orifice respiratoire.

Reproduction

Les acariens sont essentiellement, sinon exclusivement ovipares. Comme chez les insectes, aux oeufs succèdent une larve, puis nymphe et enfin l'adulte. Certains auteurs nuancent chez les acariens la notion de stade et celle de stase, différenciant, au sein de la stase nymphale différents stades, chacun d'eux séparés par une mue, mais de très faible amplitude, bien différente de celle qui transforme la larve en nymphe, et celle-ci en l'adulte.

Modes de vie

Selon les espèces, l'habitat et le comportement sont extrêmement variés.

Alimentation

Les régimes alimentaires des acariens sont très variés selon les espèces ou les groupes : phytophages, prédateurs, hématophages et lymphophages, etc. La nourriture peut être pré-digérée avant l'ingestion, par inoculation de salive. Certains acariens consomment des aliments solides (animaux et végétaux) en les déchiquetant grâce à leurs chélicères en forme de pince. Les substances solides sont ensuite digérées à l'extérieur du corps grâce à des enzymes sécrétées par les glandes salivaires. D'autres acariens sont des suceurs de sang ou de sève. L'épithélium de l'intestin moyen capte les aliments par phagocytose.

Les espèces libres

Elles peuvent être marines, dulçaquicoles, terrestres. Elles peuvent être carnivores, végétariennes ou détritivores. Certaines provoquent des galles sur les végétaux. D'autres vivent sur les denrées alimentaires (Ex : Tyrolichus casei pour les fromages à pâte plus molle ou Acarus siro autrefois appelé Tyroglyphus farinae, dit ciron qui produit les croutes de fromages durs tels que la Mimolette. D'autres vivent dans les denrées entreposées comme le blé des silos ou la farine. Une dizaine d'espèces sont responsables d'allergies chez l'Homme (Dermatophagoides, Acarus siro, Pidoglyphus destructor).

  • Les hydracariens sont communs dans les eaux douces,
  • les halacariens (marins) peuvent se rencontrer jusqu'à 4 000 mètres de profondeur.
  • les oribates sont un groupe d'acariens surtout abondant dans le sol. Ils consomment des débris végétaux qu'ils fragmentent en petits éléments et facilitent ainsi le rôle des bactéries dans la formation de l'humus.

Les espèces phorétiques

Les acariens des plumes

Les ectoparasites hématophages

Les endoparasites

Les endoparasites ou parasites internes vivent à l’intérieur du corps d'un animal qui les protège et dont ils se nourrissent. Ces endoparasites sont appelés plus couramment des vers. Ils vivent dans le cœur ou dans les intestins, provoquent des problèmes de santé, des maladies et des malaises chez les animaux. Quelques endoparasites peuvent même mettre leur vie en danger. Les vers du cœur sont un exemple qui cause une insuffisance cardiaque. Ces vers sont transmis le plus souvent par la terre, les aliments contaminés, l'eau contaminée, les moustiques, par le léchage du sol, la transmission directe de la mère à ses petits (avant ou après la naissance), par les puces, les oiseaux ou par certains rongeurs. Les chats, les chiens, les chevaux, les lapins et les chèvres peuvent aussi attraper ces parasites. Les endoparasites sont présents partout dans le monde, pas besoin d'un endroit sale car très souvent les animaux peuvent les contracter dans des endroits propres. Les endoparasites peuvent également contaminer l'homme ; il faut pour cela que l'homme avale les œufs dissimulés sur un animal. Le fait de ne pas se laver les mains augmente le risque. La présence chez un animal d'un endoparasite peut être détectée en regardant ses excréments, mais il existe des cas différents donc la solution la plus efficace est la consultation chez le vétérinaire.

Les espèces parasites

Il en existe une grande quantité et elles ne sont pas encore toutes connues.

A titre d'exemple, les sarcoptes (Sarcoptes scabiei) creusent des galeries dans l'épiderme des mammifères et causent la gale (y compris chez l'Homme).

Les ixodes ou tiques se fixent sur les mammifères et les oiseaux et sucent leur sang. Les tiques peuvent être des vecteurs de virus, de bactéries (spirochètes) et protozoaires pathogènes. Ixodes peut transmettre Brucella, l'agent de la brucellose. Ornithodoros moubata est une tique africaine transmettant à l'Homme Spirochaeta duttoni (agent de fièvre récurrente). En Amérique du Nord, les tiques du genre Dermacentor transmettent l'agent de la fièvre pourpre des montagnes rocheuses.

Trombicula autumnalis, ou aoûtats, parasite les animaux à sang chaud (y compris l'Homme) à l'état larvaire.

Plusieurs espèces de demodex vivent en parasite ou en symbiote (en tant que nettoyant les pores d'un excès de sebum) de mammifères, dont chez l'Homme Demodex folliculorum qui vit dans les glandes sébacées de l'Homme et Demodex brevis qui vit dans le follicule pileux humain.

Le tétranyque tisserand (Tetranychus urticae) vit sur les feuilles des plantes où il tisse des toiles de soie, l'acarien rouge des pomacées (Panonychus ulmi) est pathogène de la vigne et des arbres fruitiers. Eriophyes vitis provoque l'ériniose de la vigne (déformation des feuilles).

La famille des Podapolipidae parasite communément les bourdons[2].

Taxonomie

Classification[3]

Les acarologues considèrent les acariens comme une sous-classe divisée en deux Super-ordres, tandis que les autres arachnologues leurs conservent le rang d'ordre.

Classification phylogénétique

Quelques familles

Acaridae, Analgidae, Anystidae, Argasidae, Ascouracaridae, Atopomelidae, Bdellidae, Carpoglyphidae, Cheyletidae, Demodicidae, Dermanyssidae, Dermationidae, Epidermoptidae, Eriophyidae, Glycyphagidae, Halarachnidae, Ixodidae, Knemidokoptidae, Kytoditidae, Laelapidae, Laminosioptidae, Leeuwenhoekiidae, Listrophoridae, Macrochelidae, Macronyssidae, Microdispidae, Penthaleidae, Phytoptidae, Phytoseiidae, Psorergatidae, Psoroptidae, Pyemotidae, Pyroglyphidae, Rhinonyssidae, Rhynchaphytoptidae, Sarcoptidae, Sitercoptidae, Tarsonemidae, Tenuipalpidae, Tetranychidae, Trombiculidae.

Méthode de contrôle des populations

  • Lutte chimique

Les acaricides

  • Lutte biologique

Les prédateurs naturels

Galerie

Notes et références

  1. Walter, D.E. and Proctor, H.C. 1999. Mites: Ecology, Evolution and Behaviour, CAB International.
  2. Page sur les Podapolipidae (en)
  3. A Manual of Acarology 3rd Edition. Krantz et de Walter

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Acari de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Acari —   [griechisch], die Milben. Acariasis, von den Acari hervorgerufene Hautkrankheit (z. B. Krätze, Räude) …   Universal-Lexikon

  • acari — /ACARO elem. acarieni . (< fr. acari , acaro , cf. lat. acarus, gr. akari, căpuşă) Trimis de raduborza, 15.09.2007. Sursa: MDN …   Dicționar Român

  • Acari — Acari, Stadt in der südamerikanischen Republik Peru (15°15 südl. Br. u. 74°45 westl. Länge), etwa 4 (Meile vom Stillen Ocean; 6000 Ew …   Pierer's Universal-Lexikon

  • acari — pl of ACARUS * * * aca·ri (akґə ri) [L.] plural of acarus …   Medical dictionary

  • Acari — Acari, Milben, ca. 30000 beschriebene, nur 1–2 mm große Arten umfassende Ordnung der ⇒ Arachnida. Die A. haben keine Arterien, das Herz fehlt, oft sind die hinteren Beinpaare reduziert. Stark abweichend ist die Körpergliederung. Das Prosoma… …   Deutsch wörterbuch der biologie

  • acari — s. m. Bichinho do queijo, farinha e cera corrupta …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • Acari — For other uses, see Acari (disambiguation). Acari Temporal range: Early Devonian–Recent …   Wikipedia

  • Acari —   Acari …   Wikipedia Español

  • Acari — Milben REM Aufnahme von Tuckerella sp., ein Parasit von tropischen Zitruspflanzen, bei 260 facher Vergrößerung Systematik …   Deutsch Wikipedia

  • Acari — Acarus Ac a*rus, n.; pl. {Acari}. [NL., from Gr. ? the cheese mite, tick.] (Zo[ o]l.) A genus including many species of small mites. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”