Académie royale des sciences morales et politiques
Armoiries de l'Académie royale des sciences morales et politiques.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Real Academia (homonymie).

La Real Academia de Ciencia Morales y Política fut créée, vingt jours après l'approbation de la la Loi sur l'Instruction Publique, par le Décret Royal du 30 septembre 1857 durant le règne d'Isabelle II .

L'objectif poursuivi était de réunir sur un modèle semblable à celui de la Real Academia de la Historia, le mouvement politique et social de l'époque. Ainsi furent recrutés des membres éminents de l'époque d'Isabelle, comme le progressiste Salustiano Olózaga ou les plus modérés Juan Bravo Murillo et Modesto Lafuente, ainsi que des chercheurs en sciences sociales.

La Direction de l'Académie est composée d'un Président et de cinq membres qui exercent les fonctions exécutives et veillent au respect des statuts et du Règlement. L'assemblée générale est composée par les académiciens; ses fonctions sont l'élection de la Direction et du Président pour une période de trois ans et ainsi que la répartition des académiciens entre les commissions et les sections. En 2006, ces sections étaient celle des Sciences Philosophiques, celles des Sciences Politiques et juridiques, celle des Sciences Sociales et celles des Sciences Économiques. En plus des permanentes, l'Académie peut créer des commissions provisoires pour des sujets spécifiques. Elle possède une bibliothèque de plus de cent mille volumes. Son siège est situé à Madrid, dans la Casa y Torre de los Lujanes. La Real Academia de Ciencias Morales y Políticas fait partie de l'Instituto de España.

Au cours de son histoire ont été membres de l'académie, des hommes politiques, des juristes comme Francisco Martínez de la Rosa, Antonio Alcalá Galiano, Antonio Cánovas del Castillo, le Comte de Toreno, Julián Besteiro, Faustino Rodríguez-San Pedro, ainsi que des personnalités de différentes spécialités des Sciences Sociales comme Antonio Cavanilles, Marcelino Menéndez y Pelayo, José Ortega y Gasset, Joaquín Ruiz Giménez et Salvador de Madariaga.

En 2006, l'Académie était présidée par Enrique Fuentes Quintana; distinguons parmi ses membres Manuel Fraga Iribarne, Manuel Jiménez de Parga, Marcelino Oreja Aguirre, Gregorio Peces-Barba et Antonio María Rouco Varela, entre autres.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Académie royale des sciences morales et politiques de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Academie des sciences morales et politiques — Académie des sciences morales et politiques L Académie des sciences morales et politiques est l une des cinq académies de l Institut de France. Fondée en 1795, supprimée en 1803 et restaurée par François Guizot en 1832, l’Académie des sciences… …   Wikipédia en Français

  • Académie Des Sciences Morales Et Politiques — L Académie des sciences morales et politiques est l une des cinq académies de l Institut de France. Fondée en 1795, supprimée en 1803 et restaurée par François Guizot en 1832, l’Académie des sciences morales et politiques est la plus ancienne… …   Wikipédia en Français

  • Académie des Sciences Morales et Politiques — L Académie des sciences morales et politiques est l une des cinq académies de l Institut de France. Fondée en 1795, supprimée en 1803 et restaurée par François Guizot en 1832, l’Académie des sciences morales et politiques est la plus ancienne… …   Wikipédia en Français

  • Académie des Sciences morales et politiques — L Académie des sciences morales et politiques est l une des cinq académies de l Institut de France. Fondée en 1795, supprimée en 1803 et restaurée par François Guizot en 1832, l’Académie des sciences morales et politiques est la plus ancienne… …   Wikipédia en Français

  • Académie des sciences morales et politiques — L Académie des sciences morales et politiques est l une des cinq académies de l Institut de France. Fondée en 1795, supprimée en 1803 et restaurée par François Guizot en 1832, l’Académie des sciences morales et politiques est la plus ancienne… …   Wikipédia en Français

  • Academie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique — Académie royale des sciences, des lettres et des beaux arts de Belgique L’Académie royale de Belgique a pour mission de promouvoir les travaux scientifiques et artistiques. Elle a une activité de publication et d’aide à la recherche, qui… …   Wikipédia en Français

  • Académie Royale Des Sciences, Des Lettres Et Des Beaux-arts De Belgique — L’Académie royale de Belgique a pour mission de promouvoir les travaux scientifiques et artistiques. Elle a une activité de publication et d’aide à la recherche, qui s’exprime notamment par des prix, des concours, des colloques, des fondations et …   Wikipédia en Français

  • Académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts — de Belgique L’Académie royale de Belgique a pour mission de promouvoir les travaux scientifiques et artistiques. Elle a une activité de publication et d’aide à la recherche, qui s’exprime notamment par des prix, des concours, des colloques, des… …   Wikipédia en Français

  • Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de belgique — L’Académie royale de Belgique a pour mission de promouvoir les travaux scientifiques et artistiques. Elle a une activité de publication et d’aide à la recherche, qui s’exprime notamment par des prix, des concours, des colloques, des fondations et …   Wikipédia en Français

  • Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique —  Ne doit pas être confondu avec Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique. L’Académie royale de Belgique, surnommée « la Thérésienne », a pour mission de promouvoir les travaux scientifiques et artistiques …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”