Académie des sciences et lettres de Montpellier
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Académie de Montpellier.

L’académie des sciences et lettres de Montpellier est une société savante de Montpellier créée en 1846 dans la succession de la société royale des sciences de Montpellier, fondée en 1706. Elle siège en l’hôtel de Lunas.

Sommaire

Histoire

L’Ancien Régime

La tour de la Babotte

La société royale des sciences de Montpellier est fondée en 1706 par lettres patentes du roi Louis XIV « comme extension et partie de l’Académie parisienne », l’Académie des sciences créée peu avant, « afin qu'elles constituent ensemble un seul et même corps ». Selon le roi, « il nous a été montré que Montpellier ne pouvait être tenue pour plus digne de notre prédilection, tant elle est fameuse depuis longtemps par un grand nombre de savants érudits en toutes les sciences. »

Elle est alors composée de quinze membres titulaires répartis entre les mathématiques, l’anatomie, la chimie, la botanique et la physique.

La société publie des mémoires, fait des échanges de travaux avec l’Académie parisienne. Elle fonde à Montpellier deux laboratoires de recherche et d’enseignement confiés à des savants reconnus, l’abbé Bertholon, chargé des travaux de physique, et Jean-Antoine Chaptal, chargé des travaux de chimie. Un observatoire d'astronomie est construit en haut de la tour de la Babotte.

Elle participe à l'élaboration de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert.

En 1777, elle s'installe dans l’hôtel de Guilleminet.

L’époque contemporaine

La Convention nationale dissout en septembre 1793 les sociétés savantes.

En 1795, la société libre des sciences et belles lettres de Montpellier est créée pour prendre le relais de la société royale, avec des compétences élargies.

À partir de 1816 à 1846, la société libre tombe en sommeil.

La société est recréée en 1846 sous le nom d’académie des sciences et lettres de Montpellier. Les fonds précédents ayant disparu, l'académie doit reconstituer une bibliothèque. Elle siège successivement place de la Canourgue (1846-1890), au palais universitaire (1891-1963) et dans l’hôtel de Lunas (depuis 1963).

Publications

  1. Les Recueils sont majoritairement disponibles sur Gallica, la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France : Recueils, série publiée de 1803 à 1813.
  1. les Extraits de procès verbaux sont majoritairement disponibles sur Gallica, la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France : Extraits de procès verbaux, série publiée de 1847 à 1865.
  1. les Mémoires, sont majoritairement disponibles sur Gallica, la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France : Mémoires de la section de Médecine, série publiée à partir de 1847.
  1. les Mémoires, sont majoritairement disponibles sur Gallica, la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France : Mémoires de la section des Sciences, série publiée à partir de 1847.
  1. les Mémoires, sont majoritairement disponibles sur Gallica, la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France : Mémoires de la section des Lettres, série publiée à partir de 1847.
  1. les Bulletins, sont entre 1909 et 1940 majoritairement disponibles sur Gallica, la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France Bulletin, série publiée à partir de 1909.

Organisation et activités

L’académie comprend actuellement quatre-vingt-dix membres titulaires, vingt membres honoraires et quarante-deux membres correspondants qui proviennent du milieu universitaire ou socio-économique. Elle comprend trois sections consacrées aux sciences, aux lettres et à la médecine. Elle a pour but la diffusion de la connaissance et de la culture et la participation à la réflexion tant sur le plan scientifique que social et éthique. Elle s’intéresse aux progrès des sciences dans leurs aspects fondamentaux aussi bien qu’appliqués. Les sciences humaines et littéraire font aussi partie de ses préoccupations. Elle correspond avec plus de deux cents sociétés et académies françaises et étrangères.

L’essentiel de l'activité est constitué par des communications lors des séances privées du lundi, communes aux trois sections depuis 1970. Certaines conférences sont publiques avec un rythme au moins mensuel.

La bibliothèque de l’académie comporte 40 000 volumes. Elle est hébergée et gérée depuis 1921 par la bibliothèque interuniversitaire de Montpellier sous la responsabilité d'un conservateur détaché et de ses propres bibliothécaires.

Sources

Histoire de l'Académie des sciences et lettres de Montpellier en deux tomes, publiée en 2003 et comprenant précisément :

  • CASTELNAU Julius, THOMAS Eugène, (reprise de l'édition de 1858) : Société royale des Sciences de Montpellier suivi de Société Libre des sciences et belles-lettres de Montpellier, 308 p. + planches photos + préfaces, Phénix Éditions.
  • BONNET Hubert, THEVENET André, coll. BOURDIOL Louis, L'Académie des sciences et lettres de Montpellier de 1846 à nos jours, 220 p. , Phénix Éditions.
  • FAIDIT Jean-Michel, "La Société Royale des Sciences de Montpellier" in Règlements, usages et science dans la France de l'absolutisme (colloque du tricentenaire de la réforme de l'Académie des Sciences, juin 1999, Paris), Institut de France, Académie des Sciences, Paris, Éd. Tec & Doc, 2002, pp. 255-64.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Académie des sciences et lettres de Montpellier de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Academie des sciences et lettres de Montpellier — Académie des sciences et lettres de Montpellier L’académie des sciences et lettres de Montpellier est une société savante de Montpellier créée en 1846 dans la succession de la société royale des sciences de Montpellier, fondée en 1706. Elle siège …   Wikipédia en Français

  • Académie Des Sciences Et Lettres De Montpellier — L’académie des sciences et lettres de Montpellier est une société savante de Montpellier créée en 1846 dans la succession de la société royale des sciences de Montpellier, fondée en 1706. Elle siège en l’hôtel de Lunas. Sommaire 1 Histoire 1.1… …   Wikipédia en Français

  • Académie des Sciences et Lettres de Montpellier — L’académie des sciences et lettres de Montpellier est une société savante de Montpellier créée en 1846 dans la succession de la société royale des sciences de Montpellier, fondée en 1706. Elle siège en l’hôtel de Lunas. Sommaire 1 Histoire 1.1… …   Wikipédia en Français

  • Académie des sciences et lettres de montpellier — L’académie des sciences et lettres de Montpellier est une société savante de Montpellier créée en 1846 dans la succession de la société royale des sciences de Montpellier, fondée en 1706. Elle siège en l’hôtel de Lunas. Sommaire 1 Histoire 1.1… …   Wikipédia en Français

  • Faculté des sciences et technologies de l'université de la Réunion — Université de La Réunion Université de La Réunion Informations Fondation 1982 Type Université publiqu …   Wikipédia en Français

  • Academie des sciences (France) — Académie des sciences (France) Pour les articles homonymes, voir Académie des sciences. Le roi Louis XIV visitant l Académie des sciences en …   Wikipédia en Français

  • Académie Des Sciences (France) — Pour les articles homonymes, voir Académie des sciences. Le roi Louis XIV visitant l Académie des sciences en …   Wikipédia en Français

  • Académie des Sciences (France) — Pour les articles homonymes, voir Académie des sciences. Le roi Louis XIV visitant l Académie des sciences en …   Wikipédia en Français

  • Académie des Sciences de Paris — Académie des sciences (France) Pour les articles homonymes, voir Académie des sciences. Le roi Louis XIV visitant l Académie des sciences en …   Wikipédia en Français

  • Académie des sciences (france) — Pour les articles homonymes, voir Académie des sciences. Le roi Louis XIV visitant l Académie des sciences en …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”