"Mémoires historiques"

Shiji

Les Mémoires historiques, parfois Mémoires du Grand Historien, (chinois traditionnel : 史記 ; simplifié : 史记 ; pinyin : Shǐjì) ont été écrits de -109 à -91, par l'historien chinois Sima Qian. Cet ouvrage couvre l'histoire chinoise de l'époque mythique de l'Empereur Jaune jusqu'à l'époque où a vécu son auteur. Première somme systématique de l'histoire de la Chine, il a exercé une influence importante sur l'historiographie chinoise postérieure. Il est comparable aux Histoires d'Hérodote.

Sommaire

Division de l'ouvrage

Première page du Shiji

Le texte compte 130 volumes. Les informations sont classées en plusieurs catégories :

  • les 12 volumes de Benji (chinois : 本紀 ; trad. : mémoires originaux) contiennent les biographies des chefs politiques importants depuis le mythique Empereur Jaune jusqu'au premier empereur Qin Shi Huangdi, en passant par les souverains des dynasties Xia, Shang et Zhou. Ils incluent aussi les biographies de quatre empereurs et d'une impératrice douairière des Han occidentaux, antérieurs à son époque ;
  • les 30 volumes de Shijia (chinois : 世家 ; trad. : grandes familles) contiennent toutes les biographies des chefs politiques, nobles et fonctionnaires remarquables de la période des Printemps et Automnes et de la période des Royaumes combattants ;
  • les 70 volumes de Liezhuan (chinois : 列傳 ; trad. : chronique), contiennent les biographies de personnages importants tels que Laozi, Mozi, Sunzi, et Jing Ke ;
  • les 8 volumes de Shu (chinois :  ; trad. : livre) contiennent les événements d'ordre économique et culturel de la période couverte dans le livre ;
  • les 10 volumes de Biao (chinois :  ; trad. : tableau) présentent une chronologie des événements, rigoureuse à partir de 841 av. J.-C., conjecturale en deça et présentée comme telle.

À la différences des histoires officielles postérieures qui adoptent la doctrine confucéenne, proclament les droits divins des empereurs et dévalorisent tous les prétendants au trône malheureux, la prose de Sima Qian est plus libre et plus objective, d'où son renom et son influence chez les poètes et les romanciers. La plupart des volumes du Liezhuan sont de vivantes descriptions des faits et des personnages historiques. L'auteur a utilisé ses sources de manière critique. Par exemple, pour la tentative d'assassinat de Jing Ke sur le premier empereur, il a utilisé le témoignage oculaire couché sur le papier par l'arrière-grand-père d'un ami de son père qui était un fonctionnaire de niveau inférieur à la cour de Qin et qui se trouvait présent lors de la cérémonie diplomatique organisée pour Jing Ke.

Références

Bibliographie

  • Sima Qian, Mémoires historiques. Vies de Chinois illustres (choix), trad. Jacques Pimpaneau, Picquier Poche, 2002, 160 p., (ISBN 2-87730-611-9)
  • Se-ma T’sien, Mémoires historiques (6 vol.), trad. Edouard Chavannes, 1895-1905, réed. Maisonneuve 1969. Université du Québec, classiques.uqac

Articles connexes

Liens externes

Ce document provient de « Shiji ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article "Mémoires historiques" de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Memoires — Mémoires Pour les articles homonymes, voir Mémoire. Les mémoires (uniquement au masculin pluriel dans cette acception) sont des œuvres historiques et parfois littéraires ayant pour objet le récit de sa propre vie considérée comme révélatrice d’un …   Wikipédia en Français

  • Mémoires — Pour les articles homonymes, voir Mémoire. Les Mémoires (uniquement au masculin pluriel et avec une majuscule dans cette acception[1]) sont des œuvres historiques et parfois littéraires, ayant pour objet le récit de sa propre vie, considérée… …   Wikipédia en Français

  • Mémorialiste — Mémoires Pour les articles homonymes, voir Mémoire. Les mémoires (uniquement au masculin pluriel dans cette acception) sont des œuvres historiques et parfois littéraires ayant pour objet le récit de sa propre vie considérée comme révélatrice d’un …   Wikipédia en Français

  • Genlis —  Pour l’article homonyme, voir Félicité de Genlis.  47° 14′ 30″ N 5° 13′ 26″ E …   Wikipédia en Français

  • Alchimie — Jan van der Straet Le laboratoire de l alchimiste (1551) L alchimie est une discipline qui recouvre un ensemble de pratiques et de spéculations en rapport avec la transmutation des métaux[1 …   Wikipédia en Français

  • MÉMOIRE — La mémoire est la propriété de conserver et de restituer des informations. Cette propriété n’est pas exclusivement propre à l’homme. Celui ci la partage avec les organismes vivants et certaines machines, de sorte qu’il est nécessaire de préciser… …   Encyclopédie Universelle

  • Alchimique — Alchimie Jan van der Straet Le laboratoire de l alchimiste (1551) L alchimie est une discipline qui recouvre un ensemble de pratiques et de spéculations en rapport avec la transmutation des métaux …   Wikipédia en Français

  • Alchimiste — Alchimie Jan van der Straet Le laboratoire de l alchimiste (1551) L alchimie est une discipline qui recouvre un ensemble de pratiques et de spéculations en rapport avec la transmutation des métaux …   Wikipédia en Français

  • Alchimistes — Alchimie Jan van der Straet Le laboratoire de l alchimiste (1551) L alchimie est une discipline qui recouvre un ensemble de pratiques et de spéculations en rapport avec la transmutation des métaux …   Wikipédia en Français

  • Science hermétique — Alchimie Jan van der Straet Le laboratoire de l alchimiste (1551) L alchimie est une discipline qui recouvre un ensemble de pratiques et de spéculations en rapport avec la transmutation des métaux …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”