Abû `Abd Allâh Muhammad al-Hasan

Abû `Abd Allâh Muhammad al-Hasan (أبو عبد الله محمد الحسن) succède à son père Abû `Abd Allâh Muhammad al-Mutawakkil comme sultan hafside de Tunis en 1526. Il demeure sur le trône jusqu'en 1543 où il est détrôné par son fils Ahmed III al-Hafsi.

Rencontrant Charles Quint à Augsbourg, il s'allie avec lui pour déloger le corsaire Dragut qui avait fait de la ville de Mahdia son repaire. Il meurt au cours du siège de la cité en 1550, sans doute empoisonné par des émissaires de son fils Ahmed.

Sommaire

Biographie

Rivalités familiales

Abû `Abd Allâh Muhammad al-Hasan

En 1526, à la mort du sultan Abû `Abd Allâh Muhammad al-Mutawakkil, le plus jeune de ses fils usurpe le trône grâce aux intrigues de sa mère. Le nouveau souverain fait massacrer ses deux frères aînés alors que le troisième, Rachid, parvient à fuir vers Alger où il est bien accueilli par Khayr ad-Din Barberousse qui voit dans l'arrivée du jeune prince l'occasion de mettre en exécution ses projets concernant le trône de Tunis. Il soutient alors les prétentions à la couronne du prince et le persuade de se rendre avec lui à Istanbul pour plaider sa cause devant le sultan ottoman. Mais il fait jeter le jeune prince hafside en prison et obtient de Soliman le Magnifique, dont il se décréte le vassal, la flotte et les troupes nécessaires pour s'emparer de Tunis et y établir la souveraineté ottomane.

Fuite du souverain

Le 19 août 1534, Barberousse jette l'ancre devant La Goulette avec son importante flotte et fait aussitôt répandre le bruit qu'il est accompagné de Rachid, le prince légitime, qu'il souhaite placer sur le trône hafside. Dès que la population de Tunis a connaissance de cette nouvelle, elle prend d'assaut les palais du sultan Abû `Abd Allâh Muhammad al-Hasan qui a tout juste le temps de s'enfuir. Après quoi une délégation de notables se rend à La Goulette pour recevoir et introniser le prince Rachid que Barberousse prétend avoir amené avec lui. Mais ce dernier fait débarquer 9 000 hommes et s'empare de la kasbah de Tunis. Il y proclame la déchéance de la dynastie hafside et l'établissement de l'autorité ottomane dont il se déclare le représentant à Tunis.

Malgré le soulèvement des habitants, l'artillerie ottomane rend vite Barberousse maître de la situation alors que les Tunisiens dénombrent 3 000 morts et plusieurs centaines de blessés. Barberousse décrète une amnistie générale dont l'effet d'apaisement lui permet de faire occuper Kairouan sans violence. Il s'empresse alors de renforcer les défenses de Tunis et de La Goulette, en y employant des Maures et des milliers d'esclaves chrétiens.

Appui de l'Espagne

Article détaillé : Bataille de Tunis (1535).

Dans le même temps, il apprend qu'Abû `Abd Allâh Muhammad al-Hasan a réussi à gagner à sa cause Charles Quint profondément irrité par la présence ottomane au Maghreb. Il prend alors personnellement le commandement d'une expédition forte de 400 navires et 33 000 hommes à laquelle participent l'Espagne, l'Ordre de Malte, le Saint-Siège et le Portugal.

Le 16 juin 1535, ces forces débarquent entre Carthage et La Goulette et assiège la citadelle ainsi que Tunis. Le 4 juillet, La Goulette tombe aux mains de Charles Quint qui réinstalle Abû `Abd Allâh Muhammad al-Hasan sur le trône. Il finit détrôné par son fils Ahmed III al-Hafsi.

Précédé par Abû `Abd Allâh Muhammad al-Hasan Suivi par
Abû `Abd Allâh Muhammad al-Mutawakkil
Icone-Islam.svg Hafsides Transparent.gif
Ahmed III al-Hafsi

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abû `Abd Allâh Muhammad al-Hasan de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Abd Allah ibn al-Zubayr — Abd Allah al Zubayr or ibn Zubayr (Arabic: عبد الله بن الزبير‎ ‘Abdallāh ibn az Zubayr; 624 692) was an Arab sahabi whose father was Zubayr ibn al Awwam, and whose mother was Asma bint Abi Bakr, daughter of the first Caliph Abu Bakr. He was the… …   Wikipedia

  • Muhammad al-Hasan al-Hamdani — Abu Muhammad al Hasan ibn Ahmad ibn Ya qub ibn Yusuf ibn Dawud ibn Sulayman al Arhabi al Bakili al Hamdani (arabisch ‏أبو محمد الحسن بن أحمد بن يعقوب بن يوسف بن داود بن سليمان الأرحبي البكيلي الهمداني‎, DMG Abū Muḥammad al Ḥasan b. Aḥmad b.… …   Deutsch Wikipedia

  • Muhammad al-Idrisi — The Tabula Rogeriana, drawn by al Idrisi for Roger II of Sicily in 1154, one of the most advanced ancient world maps. Modern consolidation, created from the 70 double page spreads of the original atlas …   Wikipedia

  • Muhammad al-Shaybani — Imam Muhammad redirects here,for other user see Imam Muhammad (disambiguation). Muḥammad ibn al Ḥasan al Shaybānī (749/50 – 805) (Arabic محمد بن الحسن الشيباني) was a disciple of Abu Hanifa (latter being the eponym of the Hanafi school of Islamic …   Wikipedia

  • Muhammad al-Nafs al-Zakiya — Mohamed Ibn Abdallah an Nafs az Zakiya ( l homme à l âme pure ) ou Muhammad Nafs Zakiya, est le fils de Abd Allah ben al Hasan ben Hasan et le frère de Ibrâhîm. Zakiya est l arrière peti fils de Al Hassan ibn Ali (624 669) fils de Ali ben Abû… …   Wikipédia en Français

  • `Abd Allah ibn `Abbas — Abdullah ibn Abbas Title Hibr ul Ummah Born 618–619 CE[1] Died 687[2] …   Wikipedia

  • `Abd Allah ibn Rawahah — ‘Abdullah ibn Rawahah ibn Tha‘labah (Arabic: عبدالله ابن رواحة‎) was one of the companions of the Islamic prophet, Muhammad. Biography Ibn Rawahah was from the Arabian tribe, the Banu Khazraj.[1] At a time when writing was not a common skill he… …   Wikipedia

  • `Abd Allah ibn `Umar — Born 614CE Died 74 AH (693) Region Muslim scholar Main interests hadith and Fiqh …   Wikipedia

  • Muhammad al-Gharbi Amran — (born 1958) is a Yemeni short story writer, novelist and politician. He is known for his short stories and for his controversial novel Mushaf Ahmar. He is also a former deputy mayor of Sanaa.[1] He was born in Dhamar and studied history at… …   Wikipedia

  • Abu al-Hasan al-Mawardi — Abu l Hasan al Mawardi (arabisch ‏أبو الحسن علي بن محمد بن حبيب البصري الماوردي‎, DMG Abū l Ḥasan ʿAlī ibn Muḥammad ibn Ḥabīb al Baṣrī al Māwardī, latinisiert Alboacen; * 972 in Basra; † 1058 in Bagdad) war ein berühmter islamischer… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”