Abu Mansur Faramarz

Abû Mansûr Zahîr ad-Dîn Farâmarz

Abû Mansûr Zahîr ad-Dîn Farâmarz[1] émir kakouyide d'Ispahan fils aîné d'`Alâ' ad-Dawla Muhammad succède à son père à Hamadân en 1041. Il est renversé par le Seldjoukide Tuğrul Bey en 1051. Il meurt à une date incertaine située après 1063[2].

Sommaire

Biographie

Après 1037, Abû Ja`far `Ala' ad-Dawla renforce les défenses d'Ispahan contre les bandes de Turkmènes Oghouzes qui traversent le Khorasan et harcèlent les villes du Jibâl ou à la frontière avec l'Irak. En 1041, après la défaite des Ghaznévides lors de la bataille de Dandanakan, les Kakouyides se retrouvent en face des Seldjoukides. Leur chef, Tuğrul Bey fait de Ray sa capitale.

Le règne (1041-1051)

En 1041, Abû Mansûr Zahîr ad-Dîn Farâmarz succède à son père à Ispahan. Le deuxième fils d'Abû Ja`far, prend le pouvoir à Hamadân et se déclare vassal de son frère. Le troisième fils d'Abû Ja`far se rebelle et appelle à l'aide l'émir bouyide du Fars, `Imâd ad-Dîn Marzubân. Cette tentative de rébellion est rapidement maîtrisée par les deux aînés[2].

Les relations de Farâmarz avec Tuğrul Bey sont complexes. Il semble que Farâmarz était aux côté des Seldjoukides lors de la bataille de Dandanakan contre les Ghaznévides. A l'accession au trône de Farâmarz, Tuğrul Bey s'assure de sa suzeraineté et du paiement du tribut en envoyant une expédition depuis Ray. Cependant ni Farâmarz, ni son frère Abû Kalîyâr Garchâps ne vont se montrer volontiers au côté des Seldjoukides. Ils ont même l'occasion de faire allégeance au Bouyide `Imâd ad-Dîn Marzubân. En 1045, les souverains du Daylam et les Kurdes du Jibâl font front commun avec les Bouyides pour résister à l'avance des Mongols Oghouz à l'est de la Perse. L'année suivante Tuğrul Bey arrive devant Ispahan. Farâmarz renouvelle sa soumission aux Seldjoukides. Il semble qu'il respecte cette allégeance pendant les années qui suivent, néanmoins les revirements des Kakouyides exaspèrent les émirs seldjoukides[2].

En 1050, Tuğrul Bey fait le siège d'Ispahan. La ville se défend avec bravoure pendant un an mais elle finit par se rendre. Les murs de la ville sont rasés. Tuğrul Bey transfert sa capitale de Ray à Ispahan.

La fin de sa vie (1051- après 1063)

Farâmarz conserve ses fonctions de gouverneurs des villes d'Abarqûh et de Yazd en compensation de la perte d'Ispahan. Bien qu'il ait perdu presque tout pouvoir, Farâmarz reste respecté à la cour d'Ispahan où on lui attribut le titre de « Chams al-Mulk[3] » (Soleil de la royauté) à deux reprises en 1061 et 1063. Pendant cette période il fait partie de la délégation des seldjoukide à Bagdad avec le vizir Kondorī puis avec Tuğrul Bey lui-même pour l'organisation du mariage de Tuğrul Bey avec la fille du calife abbasside Al-Qâ'im. Après cela on entend plus parler de lui, sans doute est-il mort peu après[2].

Précédé par Abû Mansûr Zahîr ad-Dîn Farâmarz Suivi par
`Alâ' ad-Dawla Muhammad
Icone-Islam.svg Kakouyides à Ispahan Transparent.gif
(1041-1051)
Tuğrul Bey
(Seldjoukide)

Notes

  1. arabe : ẓahīr ad-dīn ʾabū manṣūr farāmurz, ظهير الدين أبو منصور فرامرز,
    Zahîr ad-Dîn en arabe : ẓahīr ad-dīn, ظهير الدين, Évidence de la religion
  2. a , b , c  et d (en) C. E. Bosworth, « Abū Mansūr Farāmarz, Ẓahīr-Al-Dīn Šams-Al-Molk », in Encyclopædia Iranica en ligne
  3. Chams al-Mulk en arabe شمس الماك, Soleil de la royauté

Voir aussi

Articles connexes

Articles connexes : Bouyides, Ghaznévides, Kakouyides et Seldjoukides.


Liens et documents externes

Ce document provient de « Ab%C3%BB Mans%C3%BBr Zah%C3%AEr ad-D%C3%AEn Far%C3%A2marz ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abu Mansur Faramarz de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Abû Mansûr Zahîr ad-Dîn Farâmarz — Abû Mansûr Zahîr ad Dîn Farâmarz[1] émir kakouyide d Ispahan fils aîné d Alâ ad Dawla Muhammad succède à son père à Hamadân en 1041. Il est renversé par le Seldjoukide Tuğrul Bey en 1051. Il meurt à une date incertaine située après 1063[2].… …   Wikipédia en Français

  • Abu-Mansur Daqiqi — Abu Mansur Muhammad Ibn Ahmad Daqiqi Balkhi (Tusi) (935/942 976/980[1]), (Persian: ابو منصور محمد بن احمد دقیقی) sometimes referred to as Daqiqi (also Dakiki, Daghighi, Persian: دقیقی), was an early Persian[2] poet from Tus[3][4] in Iran or in …   Wikipedia

  • Kakouyides — Les Kakouyides[1] ou Kâkwayhides[2] forment une dynastie d origine daylamite qui règne sur Ispahan après le déclin des Bouyides (1008 1119). Les Seldjoukides prennent Ispahan en 1051. Néanmoins les derniers Kakouyides restent Atabegs de Yazd et… …   Wikipédia en Français

  • Kakuyides — Kakouyides Les Kakouyides[1] ou Kâkwayhides[2] forment une dynastie d origine daylamite qui règne sur Ispahan après le déclin des Bouyides (1008 1119). Les Seldjoukides prennent Ispahan en 1051. Néanmoins les derniers Kakouyides restent Atabegs… …   Wikipédia en Français

  • Kakwayhides — Kakouyides Les Kakouyides[1] ou Kâkwayhides[2] forment une dynastie d origine daylamite qui règne sur Ispahan après le déclin des Bouyides (1008 1119). Les Seldjoukides prennent Ispahan en 1051. Néanmoins les derniers Kakouyides restent Atabegs… …   Wikipédia en Français

  • Kâkwayhides — Kakouyides Les Kakouyides[1] ou Kâkwayhides[2] forment une dynastie d origine daylamite qui règne sur Ispahan après le déclin des Bouyides (1008 1119). Les Seldjoukides prennent Ispahan en 1051. Néanmoins les derniers Kakouyides restent Atabegs… …   Wikipédia en Français

  • Asadi Tusi — Abu Mansur Ali ibn Ahmad Asadi Tusi (born: Tus, Iranian province of Khorasan died: 1072 Tabriz, Iran) is arguably the second most important Persian poet of the Iranian national epics, after Ferdowsi who also happens to come from the same town of… …   Wikipedia

  • Nasir Khusraw — Abu Mo’in Hamid ad Din Nasir ibn Khusraw al Qubadiani or Nāsir Khusraw Qubādiyānī [also spelled as Nasir Khusrow and Naser Khosrow] (1004 1088 AD (Persian: ناصر خسرو قبادیانی,Tajik: Носири Хусрав) was a Persian poet, philosopher, Isma ili scholar …   Wikipedia

  • Manuchehri — Abu Najm Ahmad ibn Ahmad ibn Qaus Manuchehri (Persian: ابونجم احمد ابن احمد ابن قوص منوچهری دامغانی), a.k.a Manuchehri Damghani, was a royal poet of the 11th century in Persia. He was from Damghan in Iran and he is said to invent the form of… …   Wikipedia

  • Ali Hujwiri — Religion Islam School Hanafi, Sufi Personal …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”