Abu Hasan ash-Shadhili

Abou Hassan al-Chadhili

Abou Hassan al-Chadhili (أبي الحسن الشاذلي), surnommé Sidi Belhassen Chedly, né vers 1197 au Maroc et décédé en 1258 en Égypte, est un saint musulman d'origine marocaine. Surnommé l'« imam des croyants », il fonda l'ordre soufi de la Chadhiliyya.

Réputé pour être un chérif idrisside issu de la lignée d'Omar Ben Idris[Qui ?], il voit le jour au sein du groupe des Béni Zeroual,Ghomaras dépendant de la tribu Akhmès, et vivant dans le Pays de Jebala ; il est rattaché à la branche des Ghaïtiyin[1].

À l'âge de 25 ans, prenant la route de l'Orient, il entreprend un voyage à Bagdad où il s'empresse de demander l'adresse du pôle mystique local pour rencontrer un maître qui le ferait « rentrer dans la voie ». Un homme du nom d'Abou Hassan Wasti lui aurait déclaré : « Tu cherches le qotb d'Irak alors qu'il se trouve dans le pays d'où tu viens ». Retournant au Maroc, il devient alors le disciple d'Abdeslam Ben Mchich Alami, considéré comme son maître, avant que celui-ci ne lui demande de se rendre en Tunisie, où Abou Hassan al-Chadhili fonde sa propre école.

Il devient alors un ascète toujours en pèlerinage à travers l'Afrique du Nord, notamment en Tunisie. Il enseigne sa doctrine à Tunis avec un grand succès et attire de nombreux disciples dont quelques uns deviennent célèbres à leur tour :

  • Sidi Ali El Gorjani qui donne son nom à une ancienne porte de Tunis et à un cimetière aujourd'hui désaffecté ;
  • Sidi Mohammed El Chérif dont le tombeau se trouve près de la mosquée d'El Haoua ;
  • Sidi Ali El Hattab qui est enterré dans la plaine de Mornaguia et dont le tombeau est un lieu de pèlerinage bien connu des Tunisiens ;
  • Sidi Hassen El Séjoumi qui possède sa zaouïa près de la sebkha du même nom ;
  • Saïda Aïcha Manoubia ou Lella Manoubia qui est considérée comme une sainte à Tunis.

Au cours de l'un de ses voyages à La Mecque, il rapporte l'usage de la décoction des graines de caféier afin que ses disciples puissent se tenir éveillés durant les exercices de piété nocturne qu'il recommande. Il est ainsi considéré comme celui qui a introduit l'usage du café en Tunisie. À une certaine époque, il élit domicile dans l'une des grottes de la colline qui porte encore son nom. Mais sa popularité porte ombrage au pouvoir et, peut-être sous l'instigation des oulémas, il est forcé de s'exiler. Il se retire en Égypte où il meurt en 1258.

Après son départ de Tunis, ses disciples se réunissent en une confrérie, qui s'organise sous le nom de Chadhiliyya, et dont on peut voir la zaouïa au sommet de la colline de Sidi Belhassen.

Références

  1. Mouna Hachim, Dictionnaire des noms de famille du Maroc, éd. Najah El Jadida, Casablanca, 2007

Liens externes

  • Portail du Maroc Portail du Maroc
  • Portail de l’islam Portail de l’islam
Ce document provient de « Abou Hassan al-Chadhili ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abu Hasan ash-Shadhili de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Shadhili — The Shadhili Tariqa is a Sufi order of Sunni Islam founded by Abul Hasan Ali ash Shadhili. Followers (Arabic murids, seekers ) of the Shadhiliya are known as Shadhilis. It has historically been of importance and influence in North Africa and… …   Wikipedia

  • Shādhilī, ash- — ▪ Muslim mystic in full Abū al Ḥasan ʿAlī ibn ʿAbd Allāh ash Shādhilī born 1196/97, Ghumàra, near Ceuta, Mor. died 1258, Humaithra, on the Red Sea       Sufi Muslim theologian who was the founder of the order of the Shādhilīyah.       The details …   Universalium

  • Ahmad Ibn 'Ata Allah — Shaykh Ul Islâm Tâj Ud Dîn Abul Fadl Ahmad Ibn Muhammad Ibn Abd Il Karîm Ibn Atâ°i Llâh Al Iskandarî Al Judhami Al Ash arî Al Mâlikî Ash Shâdhilî, communément connu sous le nom de Ibn Atâ°i Llâh Al Iskandarî (اببن عطاء الله الاسكندري) est un… …   Wikipédia en Français

  • Shādhilīyah — ▪ Islam also spelled  Shāzilīyah,         widespread brotherhood of Muslim mystics (Ṣūfīs), founded on the teachings of Abū al Ḥasan ash Shādhilī (Shādhilī, ash ) (d. 1258) in Alexandria. Shādhilī teachings stress five points: fear of God, living …   Universalium

  • Miguel Asín Palacios — (1871–1944) was a Spanish scholar of Islamic studies and the Arabic language, and a Roman Catholic priest. He is primarily known for suggesting Muslim sources for ideas and motifs present in Dante s Divine Comedy, which he discusses in his book… …   Wikipedia

  • Chadli — Egalement écrit Chadly, Chedli, c est un nom de personne fréquent en Afrique du Nord. Il renvoie à un saint du XIIIe siècle, Abû l Hasan ash shâdhilî, né près de Ceuta, qui fonda une confrérie à Chadla (shâdhila), localité proche de Tunis. Le… …   Noms de famille

  • Abdallah al-Ghazwani — Abu Mohammed Abdallah al Ghazwani (died 1529) was a Sufi saint from Morocco in the tradition of al Jazuli and ash Shadhili. He was the successor of Abdelaziz al Tebaa. Some two hundred years after his death he became one of the Sabaatou rijales …   Wikipedia

  • Nooruddeen Durkee — Abdullah Nooruddeen Durkee Full name Abdullah Nooruddeen Durkee Born 1938 (age 72–73) Era Modern era Region North America …   Wikipedia

  • Islamic schools and branches — Overview of the major schools and branches of Islam …   Wikipedia

  • Abul Abbas al-Mursi — Al Mursi Abu l Abbas (1219 1286 CE) (Arabic:المرسي أبو العباس) is a famous Sufi saint from Al Andalus who later in his life moved to Alexandria in Egypt. His complete name is Shahab al Din Abu l Abbas Ahmad ibn Umar ibn Mohammad al Ansari al… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”