Abraham serfati

Abraham Serfaty

Né à Casablanca (Maroc) en 1926, Abraham Serfaty est un indépendantiste marocain qui s'illustra plus tard par la durée de son séjour dans les prisons du roi Hassan II et son témoignage sur ce qu'il y a vécu.

Issu d'une famille juive tangéroise, militant communiste marocain dès 1944 et lors de son séjour en métropole dans les rangs du PCF de 1945 à 1949, il s'engage ardemment pour l'indépendance de son pays, ce qui lui vaut d'être emprisonné en 1950, et placé en résidence surveillée en 1956. Ingénieur des mines de formation, il participe ensuite à la mise en place des institutions de l'État marocain, à des postes plus techniques que politiques, dont celle de l'enseignement. En 1970, il rompt avec un Parti communiste marocain (actuel PPS Parti du progrès et du socialisme) qu'il considère comme trop sclérosé et contribue à la fondation de l'organisation d'extrême gauche Ila Al Amame (en avant) (actuelle La Voie démocratique, An-nahj Ad-dimoukrati). Arrêté et torturé par le régime de Hassan II en 1972, il entre ensuite dans la clandestinité. Sa nouvelle arrestation en 1974, durera jusqu'en septembre 1991, date à laquelle Serfaty est privé de sa nationalité marocaine à cause de sa position à l'égard de la "marocanité " du Sahara. En soutenant l'autodétermination du peuple sahraoui, il a été expulsé du territoire marocain après avoir purgé dix-sept ans de prison ferme. En septembre 1999, il est autorisé par le nouveau roi Mohammed VI à rentrer au pays, et sa nationalité marocaine est reconnue officiellement et sans contestation possible.

Abraham Serfaty fait partie, avec Ilan Halévy, des Juifs séfarades qui ne se reconnaissent pas dans le sionisme, comme par le passé le communiste égyptien Henri Curiel, ou plus recemment comme les membres de l'Union juive française pour la paix par exemple.

Bibliographie

  • (avec Mikhaël Elbaz) L'Insoumis, Juifs, marocains et rebelles, Desclée de Brouwer, 2001, ISBN 2220047245
  • Le Maroc du noir au gris, Syllepse, 1998, ISBN 2907993895
  • La mémoire de l'autre, Stock, 1993, ISBN 9954419004
  • Dans les Prisons du Roi - Écrits de Kénitra sur le Maroc, Éditions Messidor, Paris, 1992, ISBN 2209066409
  • Écrits de prison sur la Palestine, Éditions Arcantère, 1992, ISBN 2868290590. Éditions Rahma, Alger,1992.
  • Lutte anti-sioniste et Révolution Arabe (Essai sur le judaïsme marocain et le sionisme), Éditions Quatre-Vents, 1977, ISBN

Source principale

Abraham Serfaty (sur Bibliomonde)

  • Portail du Maroc Portail du Maroc
Ce document provient de « Abraham Serfaty ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abraham serfati de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Franciscus Vieta — François Viète François Viète, ou François Viette, en latin Franciscus Vieta, est un mathématicien français, né à Fontenay le Comte (Vendée) en 1540 et mort à Paris le 23 février 1603. De famille bourgeoise et de formation juridique, il …   Wikipédia en Français

  • Francois Viete — François Viète François Viète, ou François Viette, en latin Franciscus Vieta, est un mathématicien français, né à Fontenay le Comte (Vendée) en 1540 et mort à Paris le 23 février 1603. De famille bourgeoise et de formation juridique, il …   Wikipédia en Français

  • François Viète — d après Daniel ou Jean Rabel Naissance 1540 Fontenay le Comte (France) Décès 23 février 1603 Paris …   Wikipédia en Français

  • Vieta — François Viète François Viète d après Daniel ou Jean Rabel Naissance 1540 Fontenay le Comte (France) …   Wikipédia en Français

  • Viète — François Viète François Viète d après Daniel ou Jean Rabel Naissance 1540 Fontenay le Comte (France) …   Wikipédia en Français

  • Algèbre nouvelle — Page couverture de l Opera Mathematica publié à Leyde en 1646 par Bonaventure et Abraham Elzevier. Pour les articles homonymes, voir …   Wikipédia en Français

  • Sarfati —  Cette page d’homonymie répertorie des personnes (réelles ou fictives) partageant un même patronyme. Sarfati (hébreu : צרפתי Tsarfati « [le] Français » ; également Sarfatti, Sarphati, Sarfaty, Serfati, Serfaty,…) est un… …   Wikipédia en Français

  • TUNIS, TUNISIA — TUNIS, TUNISIA, country in N. Africa between libya and algeria . After their conquest of the country, the Romans named it Provincia Africa, Africa Propria, or, more generally, Africa. Roman Africa included, in addition to the territories of… …   Encyclopedia of Judaism

  • Albert Girard — Pour les articles homonymes, voir Albert Girard (homme politique) et Girard. Page de couverture de Invention nouvelle en l Algèbre d Albert Girard, publié à Amsterdam en 1629 par Blauew …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”