Concile d'Arles (314)

Le concile d'Arles en 314, organisé par l'empereur Constantin Ier après un premier concile tenu à Rome en 313, réaffirme la condamnation du donatisme. Il réunit 16 évêques dont certains de régions lointaines, Angleterre, Galice ou Allemagne. C'est le premier concile d'Arles.

Sommaire

Le concile

Le contexte

Ayant reconnu la religion catholique (édit de Milan en 313), Constantin Ier organise en véritable chef de l'Église un concile à Arles, le 1er août 314 pour y faire condamner le donatisme[1]. Ce concile se déroule probablement dans l'église construite sur un ancien temple antique dédié à la Bonne Déesse et devenue depuis Notre Dame de la Major.

Les dispositions

Ce concile et ses 22 canons condamnent le donatisme. Les pères conciliaires, tout en regrettant "l'absence" du pape Sylvestre qui a réussi à se défiler, estiment néanmoins utile de lui faire part des nombreuses décisions qu'ils ont prises et lui demandent de tout entériner, même si en l'occurrence, il n'a pas eu voix au chapitre. Comme les évêques réunis à Arles sont assurés du soutien de Constantin, le pape signe le tout. Ceci constitue une preuve évidente qu'à ce moment déjà, l'autorité de l'empereur en matière canonique, comme ailleurs, ne peut être discutée. De plus, ce concile rappelle que la supériorité de l'autorité du pape sur celle du concile n'était pas encore acquise en ce début du IVe siècle.

Parmi les autres mesures adoptées, le concile reconnaît le service armé comme un devoir du chrétien (can. 3) et fixe la date officielle de Pâques. Il admet la validité du baptême administré par un païen (can. 9), ce qui sera confirmé en 1439 par le concile de Florence et il lance une condamnation ferme des clercs qui gardent des relations avec des femmes. Il rappelle aussi que les diacres ne peuvent pas offrir l’eucharistie (can. 15) et qu’ils doivent aux presbytres l’honneur qui leur est dû (can. 18). Il prend également d'autres mesures concernant le mariage chrétien et la consécration des évêques.

Les participants

Ce concile réunissait seize évêques[2], dont ceux de:

  • Arles: évêque Marinus, accompagné du prêtre Salamas et des diacres Nicasius, Afer, Ursinus, Petrus.
  • Marseille : évêque (Oresius) accompagné du lecteur Nazareus[3].
  • Vaison : évêque (Daphnus) accompagné de Victor exorciste
  • Vienne : évêque (Verus) accompagné de l'exorciste Beclas
  • Lyon : évêque (Vocius),
  • Toulouse : (Mamertin) ou Mamertinus ou Mamartinus ou Martinus,
  • Rouen: (Avitianus) en compagnie de son diacre Nicetius,
  • Autun : (Riticius),
  • Reims : (Bétause),
  • Bordeaux : (Orientalis),
  • Trèves : (Agrice, + 330)
  • Cologne, Trèves : Materne évêque de Cologne, Trèves et Tongres, proche de l’empereur Constantin, il aurait participé au concile de Rome en 313 et à celui d’Arles en 314.
  • la Galice : représentée par un évêque
  • trois évêques de Grande Bretagne : Eborius, évêque de la cité d'York; Restitutus, évêque de la cité de Londres; Adelfius, évêque de la cité de Lincoln ('civitas Colonia Londenensium')[4]. Ils étaient accompagnés d'un prêtre et d'un diacre.
  • Tunisie (Thuburbo Majus): l'évêque Faustus

Il y avait également:

  • Nice représentée par Innocentius diacre, et Agapista exorciste
  • Mende: diacre Genialis, délégué par l'Église du Gévaudan pour participer au concile d'Arles en 314, puis évêque du diocèse du Gévaudan.
  • Apt: le diocèse d'Apt et son évêque étaient représentés par Romanus et Victor.
  • Orange: représenté par un clerc
  • à compléter ...

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Bibliographie

Notes

  1. Cf. : Catholic Encyclopedia (1913), the Synods of Arles
    The first Council of Arles was held in 314, for the purpose of putting an end to the Donatist controversy. It confirmed the findings of the Council of Rome (313), i.e. it recognized the validity of the election of Caecilian of Carthage, and confirmed the excommunication of Donatus of Casae Nigrae. Its twenty-two canons dealing with various abuses that had crept into ecclesiastical life since the persecution of Diocletian (284-305) are among the most important documents of early ecclesiastical legislation.
  2. Liste des participants à ce concile telle qu’elle a été publiée par Charles Munier (1963), puis par Jean Gaudemet (1977), d’après un manuscrit datable du sixième siècle qui appartint au monastère de Corbie :
    Incipit nomina episcoporum cum clericis suis uel quanti uel ex quibus prouinciis ad Arelatense synhodo conuenerint sub Marino episcopo, temporibus Constantini, ad derimanda scismata uel prauas hominum intentiones, Volosiano et Anniano consulibus. […] Oresius episcopus, Nazareus lector de ciuitate (M)asseliensi prouincia Vienninse [Marseille]. Marinus episcopus, Salamas presbyter, Nicasius, Afer, Vrsinus et Petrus diaconi de ciuitate Arelatensium prouincia Viennensi [Arles]. Verus episcopus, Beflas exurcista de ciuitate V(ienn)ensi prouincia suprascripta [Vienne]. Dafenus episcopus, Victor exurcista de ciuitate Vasensi prouincia Vienninsi [Vaison]. Faustinus presbyter de ciuitate Arausicorum prouincia qua supra [Orange]. Innocentius diaconus, Agapitus exorcista portu Incheinsis [Nice]. Romanus presbyter, Victor exorcista de ciuitate Aptensium [Apt]. Item de Galleis. Inbetausius episcopus, Primigenius diaconus de ciuitate Remorum [Reims]. Ausanius episcopus, Nicetius diaconus de ciuitate Rotomagensium [Rouen]. Riticius episcopus, Amandus presbyter, Felomasius diaconus de ciuitate Augustudunensium [Autun]. Vosius episcopus, Petulinus exurcista de ciuitate Lugdunensium [Lyon]. Maternus episcopus, Macrinus diaconus de ciuitate Agripenensium [Cologne]. Genialis diaconus de ciuitate Gabalum prouincia Aquitanica [Gévaudan]. Orientalis episcopus, Flauius diaconus de ciuitate Burdegalensi [Bordeaux]. Agrucius episcopus, Felix exurcista de ciuitate Triuerorum [Trèves]. Mamertinus episcopus, Leontius diaconus de ciuitate Elosasium. […].
  3. Régis Bertrand, Le Christ des Marseillais, La Thune, Marseille, 2008, p. 12 (ISBN 978-2-913847-43-9)
  4. Les Actes de ce Concile rapportent: "Ici commencent les noms des évêques et de leurs clercs, combien et de quelles provinces se sont rassemblés au concile d'Arles, auprès de l'évêque Marinus, du temps de Constantin, ... Eborius, évêque, de la cité d'York, province de Bretagne. Restitutus, évêque, de la cité de Londres, même province que ci-dessus. Adelfius, évêque de la cité de Lincoln ('civitas Colonia Londenensium'); de là aussi Sacerdos, prêtre, Arminius, diacre." (Canons du Premier Concile d'Arles) Trad. Sources chrétiennes, n° 241, pp. 58-61.


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Concile d'Arles (314) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Concile d'Arles — Conciles d Arles Différents conciles ou synodes se sont tenus à Arles dès le IVe siècle. Sommaire 1 Historique 1.1 Au IVe siècle 1.1.1 Le concile de 314 …   Wikipédia en Français

  • Konzil von Arles (314) — Das Konzil von Arles war eine Synode im Jahr 314, deren Entscheidungen bedeutsam für die weitere Entwicklung der christlichen Kirche wurden. Anlass der Synode waren die Auseinandersetzung mit den Donatisten in Nordafrika. Eine Synode in Rom unter …   Deutsch Wikipedia

  • Concile oecuménique — Concile Un concile (du latin concilium, assemblée), ou synode (du grec sun odos = chemin commun), est une assemblée d évêques de l Église catholique (romaine ou non) ou orthodoxe. Il manifeste une dimension essentielle de toute Église… …   Wikipédia en Français

  • Concile — Un concile (du latin concilium, assemblée), ou synode (du grec sun odos = chemin commun), est une assemblée d évêques de l Église catholique (romaine ou non) ou orthodoxe. Il manifeste une dimension essentielle de toute Église chrétienne :… …   Wikipédia en Français

  • 314 — Années : 311 312 313  314  315 316 317 Décennies : 280 290 300  310  320 330 340 Siècles : IIIe siècle  IVe siècle …   Wikipédia en Français

  • Arles — Pour les articles homonymes, voir Arles (homonymie). 43° 40′ 36″ N 4° 37′ 40″ E …   Wikipédia en Français

  • Conciles d'Arles — Différents conciles ou synodes se sont tenus à Arles dès le IVe siècle. Sommaire 1 Historique 1.1 Au IVe siècle 1.1.1 Le concile de 314 …   Wikipédia en Français

  • Histoire D'Arles À L'époque Romaine — Carte de la Gaule en 58 av. J. C. : les peuples de la Narbonnaise En récompense de son soutien à Jules César contre Marseille en 49 av. J. C., Arles (ou Arelate, selon le toponyme de l époque), devient une colonie romaine. La fortune… …   Wikipédia en Français

  • Histoire d'Arles a l'epoque romaine — Histoire d Arles à l époque romaine Carte de la Gaule en 58 av. J. C. : les peuples de la Narbonnaise En récompense de son soutien à Jules César contre Marseille en 49 av. J. C., Arles (ou Arelate, selon le toponyme de l époque), devient une …   Wikipédia en Français

  • Histoire d'Arles à l'époque romaine — 43° 40′ 36″ N 4° 37′ 48″ E / 43.676579, 4.629965 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”