Aboukir Bay
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aboukir (homonymie).
Aboukir Bay
Type Trois-mâts barque
Histoire
Lancement 1883
Statut Naufrage en novembre 1893
Caractéristiques techniques
Longueur 65 m
Maître-bau 10 m
Tirant d'eau > 5 m
Tonnage 1116,59 tonneaux
Propulsion Voiles
Autres caractéristiques
Équipage 18 hommes
Chantier naval Russel & Co, Greenock
Armateur John S. Hatfield et Cameron & Co
Pavillon Royaume-Uni
Port d'attache Glasgow

L’Aboukir Bay est un trois-mâts construit en 1883 par la compagnie Russel & Co à Greenock. Le matériau de construction était le fer. Long d'un petit peu plus de 65 mètres et large de plus de 10 mètres, il appartenait à une famille de bateaux qui connut plus d'une dizaine d'exemplaires entre 1881 & 1886 dont l’Earlscourt construit en 1885. Il jaugeait 1 116,59 tonneaux.

Sommaire

Le bateau

L’Aboukir Bay avait son port d'attache à Glasgow et faisait partie de la flotte de MM. John S. Hatfield et Cameron & Co.

Il effectuait le trajet depuis Iquique situé au nord du Chili près de la frontière du Pérou, ce qui explique les pièces de monnaie péruvienne trouvées sur les corps des victimes. Après le passage du Cap Horn (le canal de Panama n'existait pas encore), il fit route vers l'Europe du Nord où il devait décharger sa cargaison. Il transportait du nitrate de soude.

Le naufrage

Sur les côtes bretonnes, soufflait en ce milieu de novembre 1893 une tempête décrite comme très violente (une des plus fortes de mémoire d'homme). À l'entrée de la baie de Morlaix, au large de Carantec, le bateau (ayant un tirant d'eau de plus de 5 mètres) heurta la roche du Rater dont la carte dit qu'elle se trouve au minimum à 5,30 mètres sous la surface. Dès lors, l'équipage mouilla une des ancres. C'est au bout de cette chaîne que l’Aboukir Bay repose aujourd'hui.

L'équipage était, a priori, composé de 18 hommes. Le navire avait embarqué lors de son voyage un homme, noir de peau, qui avait marqué les esprits tant il était grand. C'est ainsi que 19 corps ont été retrouvés sur les côtes de la baie de Morlaix (3 à Taulé, 4 à Plouezoch et 12 à Carantec).

« La tempête qui sévissait depuis trois jours et qui, de l'avis des marins, a dépassé en horreur tout ce qu'on avait vu depuis longtemps, s'est enfin apaisée. Mais on signale des sinistres de toute part. (...) Le consul anglais a été avisé que les débris venant de l’Aboukir-Bay, trois-mâts barque en fer de 1 100 tonneaux, du port de Glasgow, ont été recueillis à l'embouchure de la rivière de Morlaix. Ce navire a été vu dans une situation désespérée en face du fort du Taureau. Il lançait des fusées pour appeler au secours ; mais en raison de l'état de la mer qui était absolument démontée on ne pouvait tenter de l'aborder. Hier, huit cadavres ont été trouvés à Carantec. Huit autres ont été rejetés par la mer, entre Locquénolé et le Dourduff. Ils avaient été roulés sur des rochers et étaient horriblement mutilés. Tous portaient d'énormes bottes et des vêtements de toile peinte qui ont dû les gêner ans leurs mouvements. Sur l'un d'eux, on a retrouvé une photographie représentant un groupe de 18 matelots dont plusieurs se trouvaient parmi les cadavres recueillis[1]. »

La polémique liée à l'inhumation des victimes

La sépulture des victimes à Carantec donna lieu à une violente polémique étant donné la manière dont ils avaient été inhumés. Il faut se rappeler que la séparation de l'Église et de l'État date de 1905. Le culte supposé protestant des victimes avait entraîné un comportement particulier de la part du maire de Carantec. Les articles de journaux disponibles relatent ces faits avec, semble-t-il, une certaine dérive.

Voir aussi

Ce navire devait sans doute son nom à la victoire navale britannique d'Aboukir.

Notes et références

  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aboukir Bay de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aboukir Bay, Battle of — (1798)    An Anglo French naval engagement of the Napoleonic Wars, otherwise known as the Battle of the Nile, fought on August 1, 1798. The French fleet, which had escorted Napoleon’s forces to Egypt, was caught by a British fleet under Lord… …   Encyclopedia of the Age of Imperialism, 1800–1914

  • Aboukir (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Aboukir (en arabe أبو قير) : village d Égypte qui a donné son nom à une baie où fut livrée la bataille d Aboukir de 1799 Aboukir : nom utilisé… …   Wikipédia en Français

  • Bay-Klasse — RFA Lyme Bay in Portland 2007 Übersicht …   Deutsch Wikipedia

  • Aboukir — /æbuˈkɪə/ (say abooh kear) noun a bay of the Mediterranean, on the northern coast of Egypt; Battle of the Nile (defeat of French by British), 1798. Also, Abukir …   Australian English dictionary

  • Bataille d'Aboukir (1798) — 31°20′N 30°07′E / 31.333, 30.117 …   Wikipédia en Français

  • Bataille D'Aboukir (1798) — Pour les articles homonymes, voir Bataille d Aboukir. Bataille d Aboukir (1798) La bataille à 10 heures du soir …   Wikipédia en Français

  • Bataille d'aboukir (1798) — Pour les articles homonymes, voir Bataille d Aboukir. Bataille d Aboukir (1798) La bataille à 10 heures du soir …   Wikipédia en Français

  • Abu Qir Bay — The Abū Qīr Bay (sometimes transliterated Abukir Bay or Aboukir Bay) (Arabic: خليج أبو قير; transliterated: Khalīj Abū Qīr) is a spacious bay on the Mediterranean Sea in Egypt, lying between Abu Qir (Near Alexandria) and the Rosetta mouth of the… …   Wikipedia

  • Abū Qīr Bay — Inlet of the Mediterranean Sea, lying near the Rosetta mouth of the Nile along the coast of Egypt. It was the scene of the Battle of the Nile (1798), in which an English fleet under Horatio Nelson defeated the French fleet of Napoleon I. * * * ▪… …   Universalium

  • HMS Aboukir — Four ships of the Royal Navy have borne the name HMS Aboukir , after Abu Qir Bay, the site of the Battle of the Nile:*HMS Aboukir was a 74 gun third rate ship of the line, formerly the French ship Aquilon . She was captured by the British at the… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”