Abou Madyane

Sidi Abou Madyane Choaïb El Ichbili (arabe : شعيب أبو مدين الأندلسي التلسماني), Sidi Boumediène pour les algériens, est un professeur, un auteur et un poète du soufisme, il est considéré comme un pôle du soufisme en Algérie et au Maghreb d'une manière générale[1].

Fondateur de la principale source initiatique du soufisme du Maghreb et de l'Andalousie, il est né à Cantillana dans la région de Séville en 1126 et est décédé à Tlemcen en 1197[1].

Il est le saint patron de la ville de Tlemcen en Algérie[1].

Il est le guide spirituel d'Abdeslam Ben Mchich Alami.

Sommaire

Biographie

Issu d'une famille d'origine arabe, Abou Madyane étudia à Séville puis à Fès. C'est dans cette ville qu'il reçut son éducation religieuse et où il subit l'influence des enseignements d'Abu Yaza, d'Abd al Qadir al-Jilani et d'Al-Ghazâlî (à travers Ibn Hrizim, et d'Abu Bakr Ibn al-Arabi maître d'Abu Yaza).

C'est dans les montagnes de l'Atlas qu'il alla demander l'initiation mystique à l'ascète berbère Abu Yaza.

Il se rendit au Machreq ,pour le pèlerinage, où il rencontre Abd al Qadir al-Jilani à La Mecque.Sur le chemin du retour, il fit un détour en Palestine où il aurait participé avec Saladin à une bataille importante contre les Croisés[1].

Après son pèlerinage et ses études au Moyen-Orient, il s'installa et enseigna à Béjaïa, capitale florissante et lettrée des Hammadides[1].

Concentrant les chaînes initiatiques dérivées de l'École de Baghdad, d'Al Jilani, d'Al-Ghazâlî, Abou Madyane les transmit par Ibn Machich et par Chadili à la plupart des tourouq du Maghreb. Savant, mystique, professeur, poète, il disait : « Quand la Vérité apparaît, elle fait tout disparaître ».

Sa réputation de science et de sainteté lui valurent, comme à Ibn Rochd (Averroès), la défiance du sultan almohade Abu Yusuf Yaqub al-Mansur qui le fit appeler à Marrakech au Maroc qu'il n'atteindra jamais. Venant de Béjaia en compagnie de ses disciples , il s'installe au village de Takbalet situé à environ 30 km de Tlemcen,où il enseigna la théologie et la science mystique. Il meurt à El Eubbad le 13 novembre 1197. C'est là que l'on édifia son mausolée devenu lieu de pèlerinage des Tlemcéniens[1].

Pour donner une idée de l'influence exercée d'outre-tombe par Sidi Abou Madyane, rappelons que d'après le chroniqueur Zerkechi, un sultan de Constantine étant venu rendre une visite pieuse au XIVe siècle, et s'étant arrêté devant le catafalque du saint, avait posé dessus sa main en prêtant le serment solennel de ne plus rien faire d'autre, à partir de ce jour-là, que rendre le bien pour le mal[2].

Ibn Arabî a appelé Abou Madyane « le professeur des professeurs ».

Mausolée de Sidi Boumediène

Visite au tombeau du Saint à El Eubbad un jour de Mawlid

Situé dans le faubourg d'El Eubbad à Tlemcen, son mausolée a été construit par le successeur almohade d'Al-Mansour, Muhammad an-Nasir, honorant la mémoire du saint. Ce monument qui existe encore, devenu lieu de pèlerinage, restauré et embelli par le sultan zianide Yaghmurasen, puis par le sultan mérinide Abu al-Hasan Ali (le sultan noir) qui lui adjoignit, mis à part un petit palais, une mosquée dans laquelle Sarmachik, l'architecte de Mohammed El-Kebir bey d'Oran, entreprit des travaux, et à laquelle l'Emir Abdelkader fit don d'un minbar[3].

Bibliographie

  • Cornell, V.J. (editor and translator). 1996. The Way of Abu Madyan: Doctrinal and Poetic Works of Abu Madyan Shu’ayb al-Husayn al-Ansāri. Cambridge, RU: The Islamic Texts Society, Golden Palm Series
  • Benblal Rachid, Tlemcen des saints et des savants, Ed. Dar El Gharb, Oran 2003
  • Dermenghem Emile, Tlemcen mystique, saints et confréries, Richesses de France, Tlemcen n°18, 1er T.1954, Ed. Delmas, Bordeaux

Filmographie

Un film documentaire consacré à cette célèbre personnalité historique a été réalisé par le cinéaste algérien Yahia Mouzahem ,dans le cadre de la manifestation « Tlemcen capitale islamique 2011 » [4].

Notes et références

  1. a, b, c, d, e et f Sidi Boumediene Chouaib, pôle du soufisme au Maghreb : Un nom lié à la ville ancestrale,PUBLIE LE : 16-04-2011,elmoudjahidelmoudjahid.com
  2. Sid-Ahmed Sekkal, Un saint de première grandeur:Sidi Abou Madian الوالي الصالح سيدي أبي مدين, Éditions Sekkal, Tlemcen, 1993, p 78
  3. Sid-Ahmed Sekkal, Un saint de première grandeur:Sidi Abou Madian الوالي الصالح سيدي أبي مدين, Éditions Sekkal, Tlemcen, 1993, p 79
  4. Cinéma : Fin de tournage du film sur le savant soufi Sidi Boumediene Chouaïb,PUBLIE LE : 09-01-2011, El Moudjahid[1]

Proverbes et poèmes d'Abu Madian

  • Bidayat Al Mouridin, Ms 938, Bibliot. Nat. Alger.
  • Ouns Al Wahid, Ms 2-105 (8) fol. 337-343, Bibliot. Nat. PARIS, ed. in Cairo 1301-1884, with a commentary by Ahmed Bâ'chan.
  • Tahfat Al Arib, pub. et trad. in Latin par F. de DOMBAY, Vindobonae. 1805, Ebn Médirai Mauri Fessani Sentenciae quaedam arabicae.
  • Diwan, (collection of his poems) édit. Chaouar of Tlemcen, Damascus, 1938.
  • Voir aussi : Bibliothèque Nationale Paris, Ms Arabes 1230, 3410, 4585, 5320. Bibliothèque Nat. Alger. Mss 59, 376, 1859.
  • Medersa de Tlemcen, Mss. 28, 84.
  • (ar) (fr) Sid-Ahmed Sekkal, Un saint de première grandeur:Sidi Abou Madian الوالي الصالح سيدي أبي مدين, Éditions Sekkal, Tlemcen, 1993

Publications sur Abu Madian

  • Miguel Asín Palacios, Šâdilîes y alumbrados , Libros Hiperión, Madrid, 1990, págs. 30-37
  • Terry Graham, “Abu Madian: Un sufí español representante de la gnosis del Jorâsân”, in: Sufí nº 3 , Editorial Nur, Madrid, primavera de 2002, pp. 34-41. (Nota de la Redacción)
  • Ibn Qunfud (Abu-L Abbas Ahmad) Uns al-Faqir wa Izz al-Haqir, Rabat, Université Mohammed V, 1965,
  • Text in Arabic, ed. by Mohammed El Fassi and Adolphe Faure with an introduction in French: Enquête sur la vie, les maîtres et les disciples de Sidi Bu-Madian et voyages à travers le Maroc. Contribution à l'étude de l'Histoire religieuse du Maroc. (Levi-Provençal " les Manuscrits arabes de Rabat N° 385 et E.I. - III - 867 )
  • Un saint de première grandeur, Sidi Abou Madian, Edition Sekkal
  • Mohamed Souheil Dib, La nourriture de la passion, sur la pensée de l'œuvre d'Abû Madian (Essai) - Éditions Âl-Ouns, Paris, 2003
  • (ar) (fr) Sid-Ahmed Sekkal, Un saint de première grandeur:Sidi Abou Madian الوالي الصالح سيدي أبي مدين, Éditions Sekkal, Tlemcen, 1993

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abou Madyane de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aboû Nouwâs — Nom de naissance أبو نواس الحسن بن هانئ الحكمي Activités Poète Naissance …   Wikipédia en Français

  • Abou Nawas (poète) — Aboû Nouwâs Aboû Nouwâs Aboû Nouwâs (ou ’Abû Nuwâs [en arabe أبو نواس الحسن بن هانئ الحكمي prononcé ’abuw nuwaās el ḥasan bn haāniý el ḥakamiyy]), né entre 747 et 762 à Ahvaz (Iran) et décédé vers 815 à Bagdad (Irak actuel), est un poète …   Wikipédia en Français

  • Abou Nouwas — Aboû Nouwâs Aboû Nouwâs Aboû Nouwâs (ou ’Abû Nuwâs [en arabe أبو نواس الحسن بن هانئ الحكمي prononcé ’abuw nuwaās el ḥasan bn haāniý el ḥakamiyy]), né entre 747 et 762 à Ahvaz (Iran) et décédé vers 815 à Bagdad (Irak actuel), est un poète …   Wikipédia en Français

  • Abou Nowas — Aboû Nouwâs Aboû Nouwâs Aboû Nouwâs (ou ’Abû Nuwâs [en arabe أبو نواس الحسن بن هانئ الحكمي prononcé ’abuw nuwaās el ḥasan bn haāniý el ḥakamiyy]), né entre 747 et 762 à Ahvaz (Iran) et décédé vers 815 à Bagdad (Irak actuel), est un poète …   Wikipédia en Français

  • Abou Hassan ach-Chadhili — Abou Hassan al Chadhili Abou Hassan al Chadhili (أبي الحسن الشاذلي), surnommé Sidi Belhassen Chedly, né vers 1197 au Maroc et décédé en 1258 en Égypte, est un saint musulman d origine marocaine. Surnommé l « imam des croyants », il… …   Wikipédia en Français

  • Abou Hassan al-Chadhili — (أبي الحسن الشاذلي), surnommé Sidi Belhassen Chedly, né vers 1197 au Maroc et décédé en 1258 en Égypte, est un saint musulman d origine marocaine. Surnommé l « imam des croyants », il fonda l ordre soufi de la Chadhiliyya. Réputé pour… …   Wikipédia en Français

  • Abou Obeid el-Bekri — Al Bakri Abū Ubayd Abd Allāh ibn Abd al Azīz ibn Muḥammad al Bakrī ou Abou Obeid el Bekri (أبوعبيد عبد الله البكري, au XIXe siècle transcrit en El Bekri), géographe et historien de l Hispanie musulmane (Al Andalus), est né en 1014 à Huelva. Fils… …   Wikipédia en Français

  • Abou Ma'shar al-Balkhî — Ja far ibn Muhammad Abou Ma shar al Balkhî, Abû Ma shar al Balkhî (10 août 787 dans la province perse de Balkh, mort le 9 mars 886 à al Wasit, Irak), traditionnellement appelé Albumasar ou Apomasar en Occident, est un mathématicien, astronome,… …   Wikipédia en Français

  • Abou-l-Walid Muhammad ibn Rushd — Averroès Pour les articles homonymes, voir Averroès (homonymie). Averroès Philosophe cordouan Moyen Âge …   Wikipédia en Français

  • Abou Abdallah Muḥammad Ben Mūsa ʾal-Khuwārizmī — Al Khawarizmi  Ne doit pas être confondu avec Abu Abdollâh Mohammad Khuwârizmi. Statue de Al Khawarizmi à l …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”