Abou Iyad

Salah Khalaf

Salah Khalaf (صلاح خلف) est né en 1933 à Jaffa, mort assassiné le 14 janvier 1991. Il est l'un des fondateurs du Fatah, et était le numéro deux de l'OLP. Il est aussi connu comme Abou Iyad, son nom de guerre au Fatah.

Biographie

Il est contraint de fuir à Gaza en 1948. Au début des années 1950, il fait ses études au Caire où il fait la connaissance de Yasser Arafat avec qui il milite à l’Union des Étudiant palestiniens. Il est à cette époque proche des Frères musulmans.

Parti enseigner au Koweït en 1959, il participe à la fondation du Fatah avec Yasser Arafat (Abou Ammar), Farouk Kaddoumi (Abou Loutof) et Khalil al-Wazir (Abou Jihad) en prenant pour nom de guerre Abou Iyad (en traduction : père de Iyad, son fils ainé). De fin 1967 à octobre 1970, il est responsable des services de renseignements et de contre-espionnage de l’OLP.

Il joue un rôle essentiel dans l’élaboration du programme de 1968 proposant aux Israéliens qui rompraient avec le sionisme d’édifier avec eux un État démocratique multiconfessionnel sur toute la Palestine. Suite à la rupture avec le roi Hussein en 1970-1971, il devient chef de l'organisation Septembre noir.

Suite à la guerre du Kippour, il revint à une certaine modération et est le principal architecte du tournant opéré par le Fatah en 1974 en faveur d’un « mini-État » palestinien sur la rive occidentale du Jourdain. Il redevient ensuite responsable des services de renseignements et de contre-espionnage de l’OLP. Il est alors considéré comme le « numéro deux » de l’OLP, derrière Yasser Arafat.

En 1985, Abou Iyad, avec Abou Ammar (Yasser Arafat), tente une rencontre avec Shimon Peres via la France. Le 5 janvier 1989 dans une interview au journal saoudien Okaz, il déclare : « L'organisation rejette tout changement de l'article 19 de notre Charte » (voir: Charte nationale palestinienne).

Il est assassiné le 15 janvier 1991 à Carthage, dans la banlieue de Tunis, avec Abou Mohammed (Faqri Al-Oumari) et Aboul Hol (Hayel Abdul Hamid) par une rafale de kalachnikov tirée par Hamza Abou Zeïd, un garde du corps de ce dernier, qui était en fait un agent double, à la fois du groupe d’Abou Nidal (le Fatah-Conseil Révolutionnaire) et du Mossad israélien.

Citation

Citations de Abou Iyad, Palestinien sans patrie : Entretiens avec Éric Rouleau :

  • Le lecteur jugerait mal l'impatience des Palestiniens à récupérer leur patrie s'il ne mesurait pas l'étendue de leur détresse. L'exil en soi est déjà une douleur que seuls ceux qui l'ont éprouvée sont capables de comprendre. Le malheur en est plus grand quand la perte d'un foyer est suivie de la séparation de ceux que l'on aime. Rares sont les familles palestiniennes qui n'ont pas éclaté en se dispersant, par nécessité dans divers pays.
  • « À tous ceux qui s'interrogent sur la pertinence de la presence des fedayins dans la montagne libanaise, j'affirme que la route de Jerusalem passe par OUyoun el Siman, Antoura et Jounieh. »

Référence

Salah Khalaf, Palestinien sans patrie

  • Portail de la Palestine Portail de la Palestine
Ce document provient de « Salah Khalaf ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abou Iyad de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Abou Hassan — Ali Hassan Salameh Ali Hassan Salameh Ali Hassan Salameh (علي حسن سلامة) est né en 1940 à Lydda (aujourd hui Lod) et est mort assassiné le 22 janvier 1979 à Beyrouth. Son nom au sein du Fatah est Abou Hassan ( …   Wikipédia en Français

  • Abou Daoud — Mohammed Daoud Odeh Mohammed Daoud Odeh (en arabe : محمد داود عودة) est né en 1937 à Silwan. Plus connu sous le nom de Abou Daoud (أبو داود), il a été le leader du commando Septembre noir lors des Jeux Olympiques d été de 1972. Biographie… …   Wikipédia en Français

  • Abou Djihad — Khalil al Wazir Pour les articles homonymes, voir Khalil (homonymie). Khalil al Wazir Khalil al Wazir ( …   Wikipédia en Français

  • Abou Jihad — Khalil al Wazir Pour les articles homonymes, voir Khalil (homonymie). Khalil al Wazir Khalil al Wazir ( …   Wikipédia en Français

  • Abou Lotof — Farouk Kaddoumi Farouk al Kaddoumi (فاروق القدومي) (né en 1931) est un homme politique palestinien cofondateur du Fatah, secrétaire général du comité central du Fatah, et chef du département politique de l Organisation de Libération de la… …   Wikipédia en Français

  • Abou Loutof — Farouk Kaddoumi Farouk al Kaddoumi (فاروق القدومي) (né en 1931) est un homme politique palestinien cofondateur du Fatah, secrétaire général du comité central du Fatah, et chef du département politique de l Organisation de Libération de la… …   Wikipédia en Français

  • Abou Hanifa — Abou Hanîfa Religion religions abrahamiques : judaïsme · christianisme · islam …   Wikipédia en Français

  • Abou Hanifah — Abou Hanîfa Religion religions abrahamiques : judaïsme · christianisme · islam …   Wikipédia en Français

  • Abou Hanîfa — Nuʿmān ibn Thābit ibn Zūṭā ibn Marzubān (arabe : نعمان بن ثابت بن زوطا بن مرزبان), mieux connu par sa kunya Abou Ḥanīfah, (أبو حنيفة) (767 702), fut un célèbre juriste musulman et fondateur de l école hanafite de droit musulman. On le… …   Wikipédia en Français

  • Salah Khalaf — (صلاح خلف) est né en 1933 à Jaffa, mort assassiné le 14 janvier 1991. Il est l un des fondateurs du Fatah, et était le numéro deux de l OLP. Il est aussi connu comme Abou Iyad, son nom de guerre au Fatah. Biographie Il est contraint de… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”