Abel-françois poisson de vandières

Abel-François Poisson de Vandières

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poisson (homonymie) et Marigny.
Le marquis de Marigny. Portrait par Alexandre Roslin, 1764. Château de Versailles.

Abel-François Poisson de Vandières, marquis de Marigny (1754) et de Ménars, est né à Paris en 1727 et mort à Paris en mai 1781.

Sommaire

Biographie

De naissance roturière, Abel-François Poisson de Vandières fut élevé dans le milieu de la finance parisienne. Lorsque sa sœur aînée, Jeanne-Antoinette devint, en 1745, la maîtresse de Louis XV et fut titrée marquise de Pompadour, elle le fit venir à la Cour, où le jeune homme s'attira rapidement les bonnes grâces du Roi.

Lorsque Philibert Orry prit sa retraite, le Roi donna à Poisson de Vandières, alors âgé de 18 ans, la survivance de la direction générale des Bâtiments, Arts, Jardins et Manufactures tandis que Charles François Paul Le Normant de Tournehem, père biologique de la marquise de Pompadour et son oncle par alliance, était nommé pour succéder à Orry.

Charles Antoine Coypel, premier peintre du Roi, fut chargé de former le goût du jeune Poisson de Vandières. Avec son aide, celui-ci eut notamment à sélectionner des tableaux des collections royales afin de les exposer au Palais du Luxembourg, créant ainsi le premier musée de France.

Entre décembre 1749 et septembre 1751, il séjourna ensuite en Italie pendant 25 mois, d'abord à l'Académie de France à Rome avant de faire le Grand Tour, avec le graveur Charles Nicolas Cochin, l'architecte Jacques-Germain Soufflot et l'abbé Leblanc. Ce voyage eut d'importantes répercussions sur l'évolution des arts et du goût en France.

À la mort de Le Normant de Tournehem en 1751, il fut rappelé d'Italie et prit ses fonctions de directeur général des Bâtiments du Roi. Il resta à ce poste jusqu'à sa retraite en 1773, établissant un record de longévité dans ces fonctions au XVIIIe siècle.

Il encouragea la peinture d'histoire et, dans l'architecture, le mouvement de retour à l'Antiquité qui devait engendrer le néoclassicisme.

Susceptible, orgueilleux, ombrageux, sans cesse occupé de ses origines roturières qu'il craignait de se voir reprocher, Marigny fut un administrateur intelligent et actif, pénétré de l'importance de sa mission. Il protégea Soufflot, à qui il confia le chantier de la nouvelle église Sainte-Geneviève, véritable manifeste du style "à l'Antique".

Il fit attribuer à Charles De Wailly et Marie-Joseph Peyre le chantier du nouveau Théâtre-Français (actuel théâtre de l'Odéon). Il fit aménager la place Louis XV (actuelle place de la Concorde) et planter les jardins des Champs-Élysées. Il supervisa la construction de l'École militaire, passa de nombreuses commandes à François Boucher, Van Loo, Jean-Baptiste Marie Pierre et nomma Charles-Joseph Natoire directeur de l'Académie de France à Rome.

Ayant hérité de son père, en 1754, le château de Marigny-en-Orxois, près de Château Thierry, il fut créé la même année marquis de Marigny. Il fut nommé en 1756 greffier de l'ordre du Saint-Esprit, ce qui lui permit d'avoir un "cordon bleu" qu'il n'aurait pu avoir autrement. Parmi les nombreuses plaisanteries, on dit qu'il était « un bien petit Poisson pour être mis au bleu »[1]. En 1767, il épousa Julie Filleul (1751-1822), fille légitimée de Louis XV.

Bien que souffrant sévèrement de la goutte, il n'avait pas anticipé sa mort prématurée en 1781 et mourut sans avoir fait de testament.

Résidences

Il accumula d'importantes collections dans ses nombreuses demeures.

Note

  1. Jean-Pierre Guicciardi, Mémoires de Dufort de Cheverny. La Cour de Louis XV, Perrin, 1990, p. 455-456, n. 411.

Bibliographie

  • Alden Gordon, The House and Collections of the Marquis de Marigny, Los Angeles, Getty Press, 2003.
  • A. Marquiset, Le Marquis de Marigny, Paris, 1918.
Ce document provient de « Abel-Fran%C3%A7ois Poisson de Vandi%C3%A8res ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abel-françois poisson de vandières de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Abel-Francois Poisson de Vandieres — Abel François Poisson de Vandières Pour les articles homonymes, voir Poisson (homonymie) et Marigny. Le ma …   Wikipédia en Français

  • Abel-François Poisson De Vandières — Pour les articles homonymes, voir Poisson (homonymie) et Marigny. Le ma …   Wikipédia en Français

  • Abel-François Poisson de Vandières — Abel François Poisson de Vandières, marqués de Marigny (1754) y de Menars, nació en París en 1727 y murió en la misma ciudad en mayo de 1781. Marqués de Marygni. Pintado por Alexandre Rosin, 1764. Palacio de Versalles. Plebeyo de nacimiento, fue… …   Wikipedia Español

  • Abel-Francois Poisson de Vandieres — Saltar a navegación, búsqueda Abel François Poisson de Vandières Obtenido de Abel Francois Poisson de Vandieres …   Wikipedia Español

  • Abel-François Poisson de Vandières — Pour les articles homonymes, voir Poisson (homonymie) et Marigny. Abel François Poisson de Vandières, marquis de Marigny …   Wikipédia en Français

  • Abel François Poisson — For other persons and things bearing this name, see Poisson (disambiguation). Abel François Poisson de Vandières The marquis de Marigny. Portrait by Alexander Roslin, 1764. Château de Versailles …   Wikipedia

  • Abel-François Poisson, marquis de Marigny — Infobox Politician name = Abel François Poisson de Vandières width = 250px height = 300px caption = The marquis de Marigny. Portrait by Alexander Roslin, 1764. Château de Versailles. birth date =1727 birth place = Paris residence = death date =… …   Wikipedia

  • Poisson (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « poisson », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Marquis de Marigny — Abel François Poisson de Vandières Pour les articles homonymes, voir Poisson (homonymie) et Marigny. Le ma …   Wikipédia en Français

  • Madame de Pompadour — Jeanne Antoinette Poisson Portrait by François Boucher Spouse(s) Charles Guillaume Le Normant d Étiolles Issue Guilla …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”