Abe Reles

Abe Reles ou Abe « Kid Twist » Reles (1906 -12 novembre 1941) était un criminel américain de la Yiddish Connection. Il fut sûrement l'un des tueurs à gages des plus redouté du Syndicat du Crime.

Biographie

Fils d'immigrés autrichiens, né à Brownsville, un des quartiers de Brooklyn (New York), il grandit au milieu de la pauvreté, son environnement favorisa son entrée rapide dans le monde du crime. Les histoires des plus fameux gangsters d'origine juive l'inspirèrent dans sa route vers la richesse, la gloire et finalement la destruction.

Physiquement, Abe Reles était petit, mais ses mains bien que petites renfermaient une grande force. Sa petite taille ne réduisait toutefois en rien sa grande violence. Son arme favorite était un objet peu conventionnel, un pic à glace, et il avait l'habitude de le planter derrière l'oreille de ses victimes, directement dans le cerveau. Reles devint tellement habitué à cette méthode qu'un grand nombre de ses victimes ont été déclarées mortes d'hémorragie cérébrale. Reles reçut le surnom de Kid Twist d'un ancien tueur de Manhattan (Max « Kid Twist » Zwerbach), une autre théorie dit que ce serait le nom de ses bonbons préférés.

Durant la prohibition des années 1920, Reles et son ami Martin Goldstein travaillèrent pour les frères Shapiro, qui dirigeaient le racket dans Brooklyn, alors qu'ils n'étaient encore que des adolescents. Rapidement le duo commença à commettre quelques crimes pour le compte des frères. À cause de l'un d'eux, Reles fut incarcéré deux ans dans la maison de redressement de l'État de New York. L'échec des frères Shapiro à aider leurs employés leur sera fatal par la suite.

À sa sortie de maison de correction, Abe Reles renoua le contact avec Martin Goldstein et avec George Defeo, ils entrèrent dans le marché des machines à sous… le domaine des frères Shapiro. Grâce aux relations de Defeo, Reles et Goldstein purent entrer en contact et travailler avec le baron du crime, Meyer Lansky qui n'avait alors pas accès aux quartiers les plus pauvres de Brooklyn. Les deux parties étaient alors gagnantes dans cet arrangement : Meyer Lansky s'implantait dans les quartiers de Brownsville, East New York, et Ocean Hill tandis qu'Abes recevait l'appui nécessaire pour ses activités et sa protection.

Les activités autour des machines à sous étant florissantes Reles et Goldstein, devenus des concurrents furent ajoutés à la liste des hommes à abattre des frères Shapiro. Une nuit, les deux hommes reçurent l'appel d'un « ami » les informant que les frères Shapiro avaient quitté leur repère d'East New York. Sautant dans leur voiture, en compagnie de Defoe ils se dirigèrent vers le quartier mais cette information était une ruse. Une fois arrivés au quartier général des frères Shapiro, ils furent accueillis par des coups de feu. Reles et Goldstein furent blessés et Defoe réussit à s'enfuir indemne. Meyer Shapiro, cherchant à « donner une leçon » à Reles, enleva également sa petite amie, l'entraîna dans un terrain vague où il la battit et la viola à plusieurs reprises.

Pour laver l'injure, Reles chercha l'alliance de deux tueurs du Syndicat du crime : Frank Abbandando et Harry Maione. Ces derniers souhaitaient également supprimer les frères Shapiro, afin de récupérer pour leur compte une partie de leurs activités. Après plusieurs tentatives, d'un côté comme de l'autre, le Syndicat du crime parvint à s'emparer d'Irving Shapiro. Reles le traîna du couloir de sa maison jusque dans la rue où il le frappa et finalement lui tira dessus à plusieurs reprises. Deux mois plus tard Reles retrouva Meyer Shapiro et l'abattit. Il fallut attendre trois années supplémentaire avant que le dernier frère Shapiro, William, soit enlevé dans la rue et conduit dans une des cachettes du gang. Il y fut pratiquement battu à mort, puis enfermé dans un sac et conduit dans le quartier de Canarsie (Brooklyn) où il fut enterré. Avant que le gang ait eu le temps de finir son travail, un homme les repéra et ils quittèrent les lieux. L'homme commença à creuser et trouva le sac. Le corps de William exhumé, il fut envoyé pour autopsie. Le médecin légiste découvrit que Williman Shapiro avait du sable dans les poumons : Il conclut que le gang de Reles l'avait enterré vivant.

En 1940, Reles fut arrêté sur l'ordre du procureur de la République du comté de Kings, William O'Dwyer et inculpé pour de nombreux crimes. Réalisant qu'il risquait la chaise électrique à Sing Sing, il préféra devenir informateur et voir sa peine commuée. Les éléments qu'il communiqua au procureur le 16 mai 1940 sur l'assassinat d'un propriétaire de magasin de sucreries, Joseph Rosen, furent suffisants pour envoyer son patron, Lepke Buchalter, à Sing Sing pour attendre son jugement. Lentement mais sûrement, le Syndicat du crime commença à se désagréger alors que William O'Dwyer utilisait les témoignages de Reles pour inculper : Harry Strauss, Emanuel Weiss, Harry Maione, Frank Abbandando, et même l'ami d'enfance de Reles : Martin Goldstein qu'il envoya à « old Sparky », c’est-à-dire Sing Sing. Bien évidemment, les dirigeants du Syndicat du crime ne furent pas enchantés de la décision de Reles de devenir informateur.

Après toutes ces condamnations, O'Dwyer organisa le procès d'Albert Anastasia, qui avait été le co-directeur des opérations du Syndicat du crime avec Lepke Buchalter. Ce procès avait été en grande partie lancé pour appuyer O'Dwyer dans sa campagne électorale pour les municipales de New York. Ce procès, uniquement basé sur le témoignage unique du témoin star du procureur : Abe Reles était prévu pour le 12 novembre 1941.

Ce jour-là au petit matin, Reles, pourtant gardé par six enquêteurs de la police trouva mystérieusement la mort en passant par la fenêtre du la chambre 623 du Half Moon Hotel à Coney Island. Il n'a pas pu être déterminé s'il s'était jeté ou s'il avait été poussé ou encore s'il avait essayé de s'enfuir. L'angle de l'impact suggère cependant qu'il aurait été défenestré. Il a été dit que Frank Costello aurait payé les enquêteurs surveillant Reles afin que celui-ci ne puisse jamais témoigner.

À cause de son statut de « délateur » [1] et les circonstances de sa mort, Reles gagna un surnom supplémentaire après sa mort : le canari qui chantait mais ne savait pas voler. Si Anastasia fut relaxé, Buchalter, lui, ne put profiter de sa mort, trop tardive, et fut jugé coupable et condamné à la peine de mort.

Reles est enterré au cimetière du vieux Mont Carmel, Glendale - Queens

Notes et références

  1. l'expression argotique américaine est stool pigeon, d'où la référence à un volatile dans le surnom

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abe Reles de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Abe Reles — Abe „Kid Twist“ Reles (* 1906 in New York; † 12. November 1941 in New York) war ein berüchtigter Auftragsmörder der Murder, Inc. und wird heute der „Kosher Nostra“ zugerechnet. Bekanntheit erlangte er als Informant und Pentito, auf dessen Aussage …   Deutsch Wikipedia

  • Abe Reles — (1906; 12 de noviembre de 1941) fue un gángster del Crimen organizado judeo norteamericano. Referencias Sifakis, Carl. The Mafia Encyclopedia. New York: Da Capo Press, 2005. ISBN 0 8160 5694 3 Sifakis, Carl. The Encyclopedia of American Crime.… …   Wikipedia Español

  • Abe Reles — Infobox Person name=Abraham Reles 300px|right|thumb caption=NYPD mugshot of Abe Kid Twist Reles. birth date=1906 birth place=Brooklyn, New York, USA death date=death date|1941|11|12|df=y death place=Coney Island, New York, USAAbe Kid Twist Reles… …   Wikipedia

  • Reles — Abe „Kid Twist“ Reles (* 1906 in New York; † 12. November 1941 in New York) war ein berüchtigter Auftragsmörder der Murder, Inc. und wird heute der „Kosher Nostra“ zugerechnet. Bekanntheit erlangte er als Informant und Pentito, auf dessen Aussage …   Deutsch Wikipedia

  • Reles, Abe — ▪ American gangster byname  Kid Twist   born c. 1907, , East New York, N.Y., U.S. died Nov. 12, 1941, Coney Island, Brooklyn       American killer and gangster who became a celebrated police informer in 1940–41.       The son of Austrian–Jewish… …   Universalium

  • Abraham Reles — Abe „Kid Twist“ Reles (* 1906 in New York; † 12. November 1941 in New York) war ein berüchtigter Auftragsmörder der Murder, Inc. und wird heute der „Kosher Nostra“ zugerechnet. Bekanntheit erlangte er als Informant und Pentito, auf dessen Aussage …   Deutsch Wikipedia

  • Murder, Inc. — For other uses, see Murder, Inc. (disambiguation). Murder, Inc. (or Murder Incorporated or the Brownsville Boys; known in syndicate circles as The Combination) was the name given by the press to organized crime groups in the 1920s through the… …   Wikipedia

  • Murder, Inc. trials — This article details the results of the criminal trials of various associates of Murder, Inc. Harry Maione and Frank Abbandando Harry Maione and Frank Abbandando were the first members of the Brooklyn Combination to be put on trial for murder. In …   Wikipedia

  • Murder, Inc. — Die Murder, Inc. (Murder Incorporated = dt. Mord GmbH), auch Brownsville Boys, war eine US amerikanische kriminelle Vereinigung in den 1920er bis Anfang der 1940er Jahre, der hunderte von Morden zuzurechnen sind. Der Name, eine Erfindung des… …   Deutsch Wikipedia

  • Brownsville Boys — Dieser Artikel befasst sich mit der Verbrechensorganisation Murder, Inc., für weitere Bedeutungen siehe Murder Inc.. Die Murder, Inc. (Murder Incorporated = dt. Mord GmbH), auch Brownsville Boys, war eine US amerikanische Kriminelle Vereinigung… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”