Abdullah Catli

Abdullah Çatlı

Abdullah Çatli était un membre de l'organisation ultranationaliste turque des Loups gris.

Sommaire

Ses années 80 [1].

Le 16 mars 1973, un piège est tendu aux étudiants de gauche de l'Université d'Istanbul. Durant la fusillade, des armes et des bombes type TNT avait été utilisées. Selon Ali Yurtaslan (Ancien président de l'Association de Jeunnesse Ülkücü), ce jour-là Abdullah Çatlı était à Istanbul et avait ramené environ 200 bombes type TNT. Quelques jours après lors de l'enquête, une bombe TNT était retrouvée dans le siège de MHP à Istanbul

Abdullah Çatlı a été le président des ülkü ocaklari entre octobre 1977 et février 1978. Il a été condamné par la justice turque pour avoir participé au meurtre du Docteur Bedrettin Cömert le 11 mars 1978 à Ankara, mais cette peine n'a pas pu être appliquée car Abdullah Çatlı s'était enfui en Allemagne avec son complice. D'après le rapport de la Direction Générale de la Police turc (Emniyet Genel Müdürlüğü) publié pour les évenement de Susurluk, Abdullah Çatlı a été complice et commanditaire du meurtre de 7 personnes membres du Parti des travailleurs turcs (Tükiye Işçi Partisi) à Bahçelievler, le 9 novembre 1979.

D'après Ali Yurtaslan, la période où Abdullah Çatlı était à la tête de la section ülkücü, était la période des fusillades des cafés. En effet, dans les années 1980, les cafés fréquentés par les personnes de gauche étaient fusillés à partir d'une voiture. L'une des fusillades les plus meurtrières organisées par Abdullah Çatlı et sa section, était celle de Balgat (banlieue d'Ankara) où plusieurs cafés ont été fusillés. Ce qui a blessé 15 personnes et valut la vie à 5 personnes. Lors de la fusillade un homme est arrête et interrogé; il s'agit de Mustafa Pehlivanoglu qui était membre de ülkücü ocaklari. Lors de son interrogatoire il affirmera que : " Au siège nous étions sous les ordres de Abdullah Çatlı... C'est sous ses ordres que cette fusillade a été organisée. Les armes provenaient de Niğde par un homme qui s'appelait Isa Armağan" [1].

Sa vie

Abdullah Çatlı a été un de ceux qui ont détruit l'Armée secrète arménienne de libération de l'Arménie (ASALA). Il aurait rencontré le terroriste italien Stefano Delle Chiaie à Miami en septembre 1982. Recherché pour trafic de drogue et de meurtre, il est mort le 3 novembre 1996 dans un accident de voiture, accompagné de sa compagne, Gonca Us, une ancienne reine de beauté devenue femme à tout faire de la Mafia et de Huseyin Kocadag, un haut responsable de la police qui commandait des unités antiguérilla. Le quatrième, Sedat Bucak, un chef de guerre kurde, dont la milice était financée par le gouvernement turc pour lutter contre la guérilla du PKK, a survécu. Çatlı avait sur lui des papiers diplomatiques spéciaux et des permis de port d'armes, ainsi que plusieurs cartes d'identité. Suite à l'accident, le ministre de l'intérieur et plusieurs hauts responsables, dont le chef de la police d'Istanbul, durent démissionner. Çatlı était aussi très lié avec la mafia turque dans un trafic d'héroïne. À Rome, il affirma au juge en 1985 "qu’il avait été contacté par le service de renseignement ouest-allemand (BND), lequel lui aurait promis une somme d’argent rondelette s’il impliquait les services russes et bulgares dans l’attentat contre le pape." Selon le colonel Alparslan Türkeş, fondateur des Loups gris, "Catli a coopéré dans le cadre d’un service secret travaillant pour le bien de l’État"[2].

Références

Liens externes

  • Portail de la Turquie Portail de la Turquie
Ce document provient de « Abdullah %C3%87atl%C4%B1 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abdullah Catli de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Abdullah Çatlı — (1956 – November 3, 1996) was a Turkish convicted drug trafficker,[1][2] and contract killer for the Counter Guerrilla.[3][4] He led the youth branch of the Nationalist Movement Party (MHP).[5] His death in the …   Wikipedia

  • Abdullah Çatlı — Abdullah Çatlı, né à Nevşehir en 1956 et mort à Susurluk le 3 novembre 1996, était un membre actif des Loups gris. Il a été inculpé par la justice turque à plusieurs reprises pour des affaires de meurtre. Sommaire 1 Biographie 1.1 Vie personnelle …   Wikipédia en Français

  • Abdullah Catlı — Abdullah Çatlı Abdullah Çatli était un membre de l organisation ultranationaliste turque des Loups gris. Sommaire 1 Ses années 80 [1]. 2 Sa vie 3 Références 4 Liens externes …   Wikipédia en Français

  • Abdullah Catli — Abdullah Çatlı (* 1. Juni 1956 in Nevşehir; † 3. November 1996 in Balıkesir) war eine umstrittene Figur, die mit politischen Morden der paramilitärischen Organisation der Grauen Wölfe sowie Drogenhandel in Verbindung gebracht wird. Leben Çatlı… …   Deutsch Wikipedia

  • Abdullah Çatlı — (* 1. Juni 1956 in Nevşehir; † 3. November 1996 in Balıkesir) war eine umstrittene Figur, die mit politischen Morden der paramilitärischen Organisation der Grauen Wölfe sowie Drogenhandel in Verbindung gebracht wird. Biografie Çatlı wuchs in… …   Deutsch Wikipedia

  • Catli — Abdullah Çatlı (* 1. Juni 1956 in Nevşehir; † 3. November 1996 in Balıkesir) war eine umstrittene Figur, die mit politischen Morden der paramilitärischen Organisation der Grauen Wölfe sowie Drogenhandel in Verbindung gebracht wird. Leben Çatlı… …   Deutsch Wikipedia

  • Çatlı — Abdullah Çatlı (* 1. Juni 1956 in Nevşehir; † 3. November 1996 in Balıkesir) war eine umstrittene Figur, die mit politischen Morden der paramilitärischen Organisation der Grauen Wölfe sowie Drogenhandel in Verbindung gebracht wird. Leben Çatlı… …   Deutsch Wikipedia

  • Abdullah (name) — Abdullah Pronunciation Arabic: [ʕabˈdɑllɑ], [ʕabdullaː] Egyptian Arabic: [ʕɑbˈdɑllɑ], [ʕæbˈdellæ] Turkish: [abduɫˈɫɑ] Gender Male …   Wikipedia

  • Gladio-Affäre — Gladio (ital. vom lateinischen gladius für Schwert) oder auch Stay Behind Organisation war der Name einer paramilitärischen Geheimorganisation von NATO, CIA und des britischen MI6 während des Kalten Krieges. Die Gladio Mitglieder sollten nach… …   Deutsch Wikipedia

  • Operation Gladio — Gladio (ital. vom lateinischen gladius für Schwert) oder auch Stay Behind Organisation war der Name einer paramilitärischen Geheimorganisation von NATO, CIA und des britischen MI6 während des Kalten Krieges. Die Gladio Mitglieder sollten nach… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”